Kiprun KS900 : Une Des Plus Confortables Du Marché ?

Kiprun KS900 : Une des plus confortables du marché ?

La Kiprun KS900 est la nouvelle chaussure de Kiprun qui est sortie mi-mai en Europe. Si vous n’avez jamais entendu parler de Kiprun, il s’agit de la marque de Decathlon spécialisée en course à pied. Kiprun signifie « continuer à courir » et n’a rien à voir avec le nom de famille d’Eliud Kipchoge. Il y a quelque temps j’ai rédigé un article sur les chaussures à plaque carbone KD900x, alors allez le consulter si vous ne l’avez pas encore fait ! Mais recentrons-nous sur la chaussure d’aujourd’hui, qui a été conçue par Kiprun avec un matelas en tête !

Que vaut vraiment la KS900 ?

À 287 g dans ma taille 44,5 (conseil pour les tailles : Kiprun n’a pas aligné ses chartes US et EU comme la plupart des marques, donc assurez-vous de prendre votre taille EU), la Kiprun KS900 est plutôt légère. Cependant, si l’on prend en compte le faible empilage 29/21 (drop de 8mm), le poids n’est plus aussi impressionnant. La semelle extérieure en caoutchouc ajoute beaucoup de poids, mais aide aussi à garantir la longévité – voir ci-dessous.

La plateforme est très large – c’est la deuxième plateforme la plus large que j’ai mesurée, juste entre la Nike ZoomX Invincible et la New Balance More v3. Cette large plateforme permet de la stabilité, mais contribue également à une sensation au pied qui est un peu lourde (surtout au niveau du talon).

KS900 vue de face

un mélange hétérogène de bonnes et de mauvaises choses

Bien sûr, sur une chaussure qui revendique une longévité fantastique (1000km) et beaucoup d’amorti – pour un prix compétitif – vous ne pouvez pas vous attendre à ce que tout le reste soit parfait. Et la tige n’est pas parfaite, loin de là.

Ce qui fonctionne : la coupe est bonne (fidèle au guide des tailles) et la stabilité parfaite, surtout au niveau du médio-pied. La toebox (boîte à orteils) offre assez de place, mais je ne recommanderais pas cette chaussure aux personnes ayant des pieds larges.

Ce qui ne fonctionne pas : les lacets ! Ils sont trop fins et ne permettent pas un bon laçage. Je vais les remplacer par des lacets plus épais sur ma paire. La languette n’est pas non plus exceptionnelle avec un trop gros rembourrage sur le dessus. Celle-ci devrait être répartie sur toute la surface – et idéalement être un peu moins épaisse. Enfin, le contrefort du talon est vraiment bas. Bien qu’il offre un bon maintien, je ne pense pas qu’il convienne à tout le monde – je ne suis toujours pas convaincu pour être honnête.

Semelle intermédiaire : l’EVA est un vrai atout

La semelle intermédiaire de la Kiprun KS900 offre une hauteur d’empilement plutôt faible (pour les normes d’aujourd’hui, du moins) : 29 mm au talon et 8 mm au sol. Cela laisse 21 mm de hauteur d’empilement dans l’avant-pied et beaucoup de sensation au sol lors de la course. Cela ne veut pas dire que c’est mauvais. En fait, j’adore les sensations au sol. Mais je sais que certains coureurs vont adorer l’amorti élevé sans réaliser que la hauteur d’empilement n’est pas folle et que le composé de la semelle intermédiaire est « seulement » du bon vieil EVA.

Ce qui m’a le plus frappé en testant cette chaussure, c’est la disproportion du talon par rapport à l’avant-pied. Je veux dire que c’est probablement la plateforme large et non la hauteur qui m’a interpellée, mais quand même j’ai eu l’impression d’avoir deux expériences différentes dans chaque foulée.

C’est cependant une bonne chose. Parce que la Kiprun KS900 permet de la polyvalence et évolue en fonction de vos allures. Le composé de la semelle intermédiaire MFoam cushion n’est pas seulement de l’EVA ordinaire. Elle a un joli coup de pied et sa géométrie est relativement plate (peu de bascule, voire aucun).

Le dynamisme produit est vraiment plaisant et ludique. L’avant-pied nécessite plus d’efforts pour se mettre en mouvement, mais la transition du talon aux orteils m’a littéralement bluffé (les nombreuses rainures de la semelle extérieure y contribuent grandement). Ce n’est pas courant par rapport à toutes les chaussures testées et c’est un comportement que j’aimerais avoir une fois de temps en temps – parce que cette mousse n’épargne pas les jambes du tout.

KS900 vue de profil

Semelle extérieure Kiprun KS900 et durabilité de 1 000 km

Comment emmener une chaussure jusqu’à 1 000 km ? Eh bien, il suffit de courir avec pendant 1 000 km, non ? Techniquement, c’est le secret, mais de nos jours, toutes les chaussures ne peuvent pas le faire. Il y a quelques années encore, je ne mettais pas ma chaussure à la retraite après autant de kilomètres. Alors comment Kiprun y parvient-il ? Deux choses.

D’abord la semelle intermédiaire en EVA. Tout en vendant de l’amorti (et il y en a) et une sensation de marcher sur un matelas, Kiprun utilise également un composé EVA pas si compressible (classé à 38/100 sur l’échelle de la durabilité – donc plutôt du côté ferme) qui ne perdra pas toutes ses propriétés après 500kms.

Ensuite, la semelle extérieure. C’est un morceau de caoutchouc épais (4/5mm) et il y en a beaucoup. Je ne vois pas ce caoutchouc s’user très vite (je cours sur du bitume) et en plus, et je le vois très bien une utilisation sur des sentiers et des chemins rocailleux (pour les passionnées de trail).

KS900 vue semelle extérieure

Les KS900 valent-elles vraiment le coup ?

Il n’y a absolument rien à redire sur la Kiprun KS900. Il y a même de très gros avantages ! Notamment le design et la réactivité à toutes les allures. J’aime la sensation d’appui au sol qu’elle offre à l’avant du pied. Mais il y a aussi des choses qui pourraient être améliorées.

Alors, vaut-elle son prix de 120€ ? La réponse courte est oui. La réponse longue est oui, mais elle est encore un peu chère pour ce qu’elle offre. La durabilité annoncée est bonne, mais elle pourrait l’être encore plus (avec quelques ajustements) et la contrepartie est une course à pied pas si excitante ni amortie.

Bref, cette chaussure a un marché à conquérir et elle plaira très probablement à de nombreux coureurs à la recherche d’une chaussure polyvalente et durable (dans une rotation de 1 ou 2 chaussures par exemple).

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x