Pelon d'athlètes semi marathon de Lille

Semi-marathon de Lille 2022 : Une course avec un air de revanche

Pour ma première participation au semi-marathon de Lille, j’espérais au moins faire mieux que mes 1h17’21 réalisés en préparation marathon à Marchiennes le 10 octobre 2021. Depuis, on peut dire que j’ai parcouru du chemin (au sens propre comme au sens figuré) et que le blog tout autant que ma vie se sont considérablement transformés.

Un semi qui sonne comme un défi

  • Je cours de 5 à 8 fois par semaine (lundi, mardi, mercredi, jeudi, samedi et dimanche) en diversifiant mes entraînements, mes allures et mes parcours.
  • J’ai privilégié les activités d’endurance / cardio (HIIT, vélotaf)

  • Je fais du renforcement musculaire (en salle de sport) avec des exercices fonctionnels en utilisant des machines, ou des accessoires comme des haltères ou la Kettlebell.

Je dois avouer que certaines séances n’ont pas été de tout repos mais les résultats étaient bien là : en décembre, je participe au marathon de Valence et je réalise ma première référence sur la distance reine avec un temps de 2h41. Cette petite victoire m’a clairement reboosté et m’a motivé à poursuivre mes efforts.

Suite à mon marathon à Valence, j’ai décidé qu’il était nécessaire de me reposer suffisamment pour retrouver à la fois confiance et plaisir. J’ai dû revoir ma façon de m’entraîner et faire des choix pour me concentrer sur mes objectifs et les atteindre depuis le mois de janvier.

Le travail paye toujours !

Me voilà inscrit pour le semi de Lille le 20 mars, ce qui me permettra de rester actif en ce début d’année et varier les séances. J’ai réussi à m’entraîner sans jamais exploser pendant les séances d’entrainement et en gérant correctement ma récupération. Bref, une préparation sans pression et en toute sérénité qui m’a permis d’arriver serein sur la ligne de départ.

L’aire de départ était située boulevard de la Liberté, en face du jardin Vauban, ce qui m’a permis de pouvoir faire mon échauffement habituel et mes gammes avant de rentrer dans mon SAS de départ. Petit retard à l’allumage , les 15 minutes dans le SAS de départ dans le froid (8°C) m’ont paru une éternité. Ceci étant dit, je suis parti saluer des compagnons de course de mon ancien club d’Halluin pour les derniers papotages d’avant-course.

Côté chaussures, il faut dire que j’avais mis toutes les chances de mon côté avec des chaussures à plaque carbone qui sur le papier m’ont bluffé : les Brooks Hyperion Elite 2.

ne partais pas avec un objectif précis mais je voulais simplement savoir ce que je valais aujourd’hui sur cette distance. Au final : 1h14’38 avec la conviction de pouvoir encore descendre ce chrono. Quelle joie ! C’est un record personnel, avec 3 minutes de moins qu’en octobre de l’année dernière.

Tout comme le marathon m’avait boosté en décembre 2021, ce semi-marathon me confirme que les efforts paient et me donne envie de continuer sur ma lancée. Pas encore d’objectif de marathon en vue pour l’instant, mais le 10 km de Valenciennes qui aura lieu le 3 avril 2022 dont le parcours sera très roulant !

Contrairement à ma dernière course en décembre dernier au marathon de Valence où j’avais terminé péniblement la fin de course, complètement exténué, j’étais tout étonné du chrono et des sensations.

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x