Accueil » Conseils » Les fondamentaux » 4 bonnes raisons de se mettre au cross-country
4 bonnes raisons de se mettre au cross-country

4 bonnes raisons de se mettre au cross-country

3 minutes de lecture

Si tu cherches à varier tes entraînements durant l’hiver, le cross-country peut être une excellente alternative à tes séances habituelles. Les bienfaits d’un détour par les parcours de cross sont nombreux, que ce soit pour les amateurs de route, de piste voire même de trail.

Voici quelques-uns des atouts d’une discipline très souvent plébiscitée par les entraîneurs.

Un mental renforcé

« Quand tu fais une saison de cross, tout semble abordable par la suite. »

Le cross-country, c’est une vraie école de vie qui apprend à dépasser ses limites dans un contexte souvent difficile, fait de boue, de pluie, de vent.

Et même lorsqu’on n’est pas dans un bon jour, que la ligne d’arrivée semble inatteignable, celui qui s’y essaye en sortira toujours grandi sur le plan mental.

Un excellent entraînement

Qui dit cross dit sols instables, avec de la boue, des racines ou de l’herbe bosselée. Mais aussi un effort relativement intense, avec de nombreuses relances à tenir sur une distance généralement comprise entre 3 et 12 km.

Cette pratique, qui nécessite donc le port de chaussures de course avec des pointes, stimule donc les muscles différemment, tout en étant un formidable substitut à un travail d’intervalles. Ce qui, dans le cas d’une planification correcte, ne peut qu’être bénéfique pour le développement de ta puissance aérobie, soit ta capacité à effectuer des activités physiques soutenues dans le temps avec une fatigue réduite et une récupération rapide.

A lire aussi :  Mésomorphe : Le guide complet pour tout savoir sur ce morphotype

Départ de cross championnat du monde

On apprend à s’écouter

Sur le parcours de cross, tu peux laisser ta montre GPS connectée dernier cri à la maison. Car ici, plus de stress du chrono. Et ça fait du bien ! Une vraie parenthèse dans un monde de la course à pied trop souvent enfermé dans les chiffres. Une moyenne, voire même une distance, ne veut pas dire grand-chose en cross-country avec les innombrables relances, virages et autres passages techniques. On (ré) apprend donc à courir à l’instinct, en écoutant avant tout ses sensations.

Pour ceux qui font la course en tête, cela permet même de développer le sens tactique pour, en fonction de ses qualités, savoir quand placer l’attaque pour faire la différence.

Une variation de l’entraînement

Multiplier les terrains de jeu permet aussi de ne pas sombrer dans la monotonie. Le cross n’échappe pas à la règle, avec un côté ludique en plus.

La saison de cross est l’occasion idéale pour découvrir de nouveaux coins, des parcours souvent sympas où, pour une fois, tourner en rond apporte un réel plus : celui de croiser souvent ses concurrents et de pouvoir bénéficier d’encouragements tout au long de l’effort.

Nicolas Fondateur de Athlé expliqué

Qui est Nicolas ?

Lillois. 30 ans et 10 ans de pratique de la course à pied. Après avoir conseillé mes amis débutants, j’ai eu l’idée de créer un blog. En 2022, Athlé Expliqué a vu le jour pour vous apporter des réponses en vous donnant des conseils basés sur mes propres expériences.

A lire aussi :  Pronateur, supinateur ou neutre : déterminer son type de foulée

Ce contenu vous a plu ? Il existe un moyen simple et symbolique pour m’encourager : offrez-moi un café. Cela me permettra de couvrir en partie les frais liés à la maintenance du site et le temps passé sur la rédaction des articles. Bien sûr, il y a des publicités sur Athlé Expliqué, mais pour le moment, ce n’est pas suffisant. Qui sait, un jour, je pourrai les enlever !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x