Accueil » Tests » Chaussures running » Saucony Sinister : Test et avis
Saucony Sinister : Le test complet

Saucony Sinister : Test et avis

6 minutes de lecture

Sur une échelle de 1 à 100, j’étais 100% excité à l’idée d’essayer la Saucony Sinister. J’ai mentionné à plusieurs reprises à quel point les chaussures de running avant l’année 2016 me manquent et me plaisent. Les chaussures de running légères fonctionnaient pour moi, et j’ai couru la plupart de mes chronos les plus rapides avec elles. Ces chaussures ont disparu et les chaussures de running plus lourdes et plus amorties ont pris leur place.

La nouvelle Saucony Sinister est une toute nouvelle chaussure de Saucony. Il s’agit d’une chaussure de running sans plaque et avec une semelle intermédiaire à densité unique. Saucony affirme même que la Sinister est un « rêve de minimaliste« .

Saucony Sinister : Le test complet

Caractéristiques techniques

  • Poids : 148 g chez les hommes et 135 g chez les femmes
  • Stabilité : Neutre
  • Surface : Route
  • Poids du coureur : Moins de 75kg pour les hommes et moins de 65 kg pour les femmes
  • Drop : 6 mm
  • Coût : 180€

Taille

La Saucony Sinister a l’air rapide. La tige jaune vif semble avoir été conçue pour la vitesse, et c’est parce que… elle l’a été. L’empeigne jaune est un mesh « ripstop » fin et non extensible avec une partie externe sur le devant et une partie interne sur le côté latéral. Saucony affirme que l’empeigne est respirante et qu’elle permet un drainage et un séchage rapides. C’est certainement l’une des tiges les plus légères que j’ai essayées.

Saucony Sinister : Le test complet
Vous pouvez voir à quel point cette tige en maille est fine !

La Sinister possède également des sangles qui maintiennent les lacets jusqu’à la fermeture du médio-pied. Les sangles se trouvent à l’extérieur sur le côté médial, sous la doublure de la chaussette. Les sangles sont asymétriques et ne descendent qu’à moitié sur le côté opposé. Cela permet une meilleure transition et plus de soutien sur le côté médial. J’étais d’abord sceptique, mais elle fait un excellent travail.

A lire aussi :  Nike Air Zoom Victory : Test et avis

Les meilleures empeignes disparaissent de vos pieds, et c’est en grande partie ce que fait la Saucony Sinister. La languette est faite d’un tricot extensible et n’est pas gênante. Je trouve que le contrefort du talon pourrait avoir un peu plus de substance, mais il s’adapte et se sent bien. Il est très fin et léger.

Je porte habituellement une taille 44-45 large pour les chaussures de running. La Saucony Sinister me va très bien en taille 44.5.

Saucony Sinister : Le test complet

Test terrain

La semelle intermédiaire de la Saucony Sinister est constituée d’une seule pièce de Saucony PWRRUN PB, les granulés expansés supercritiques de la mousse PEBA. Elle est plus ferme que la Endorphin Pro/2 originale. Vous ressentez immédiatement le retour d’énergie.

Il est intéressant de noter que même avec la souplesse et sans la plaque de carbone, la Saucony Sinister reste stable de manière naturelle. Elle est flexible et plus facile à prendre en main que les chaussures plus lourdes et encombrantes dotées d’une plaque de carbone.

Une chose qui distingue la Saucony Sinister des autres chaussures plates de course comme la Saucony Type A, c’est que même lorsque la mousse est comprimée, elle reste réactive et durable. J’ai parcouru près de 150 km avec la Sinister, et je me sens toujours bien dedans.

Saucony Sinister : Le test complet
Couverture complète de la semelle extérieure

Traction et durabilité

Contrairement à presque toutes les autres chaussures de running, la Saucony Sinister a une couverture complète sur la semelle extérieure. Cela semble presque bizarre, car cela ajoute du poids à une chaussure très légère. La semelle extérieure ajoute un peu de rigidité mais aussi beaucoup plus de durabilité. J’ai utilisé la Sinister par mauvais temps sans aucun problème. En fait, si je cherchais une chaussure pour faire une course ou un entraînement sous la pluie, la Sinister serait l’un de mes premiers choix.

A lire aussi :  ASICS Magic Speed 2 : Test et avis

Je pensais que la Saucony Sinister serait une chaussure d’entraînement et de course, et c’est précisément ce qu’elle est. J’apprécie de pouvoir accélérer l’allure et de me sentir rapide. C’est peut-être ma chaussure de running préférée de ces dernières années. La Nike Streakfly fait de même, mais j’ai toujours l’impression qu’il y a  » trop  » dans cette chaussure. Courir avec la Sinister me rappelle courir avec les versions précédentes de la Saucony Kinvara.

Il n’y a pas d’autre chaussure en ce moment comme la Saucony Sinister. Bien sûr, il y a beaucoup d’anciens modèles de chaussures plates de course que vous pouvez acheter, mais il n’y a pas d’autre chaussure qui soit une  » chaussure plate de running  » sans plaque de carbone et dans l’ère la plus moderne des chaussures de running.

Saucony Sinister : Le test complet

Conclusion

La Saucony Sinister est une chaussure unique qui comble un grand vide dans le monde de la course à pied. Il n’y a pas beaucoup d’autres chaussures comme la Sinister, c’est donc formidable de voir ces chaussures faire leur retour.

Qui devrait acheter la Saucony Sinister ? Si vous recherchez une chaussure de running plate ou une chaussure d’entraînement sans plaque de carbone.

Qui ne devrait pas acheter la Saucony Sinister ? Si vous recherchez une chaussure d’entraînement quotidien ou une chaussure avec beaucoup de stack.

Où se procurer la Saucony Sinister ?

>> Acheter le modèle homme sur i-run

>> Acheter le modèle femme sur i-run

A lire aussi :  Top 6 des meilleures chaussures de running en cas de tendinite d'Achille
Nicolas Fondateur de Athlé expliqué

Qui est Nicolas ?

Lillois. 30 ans et 10 ans de pratique de la course à pied. Après avoir conseillé mes amis débutants, j’ai eu l’idée de créer un blog. En 2022, Athlé Expliqué a vu le jour pour vous apporter des réponses en vous donnant des conseils basés sur mes propres expériences.

Ce contenu vous a plu ? Il existe un moyen simple et symbolique pour m’encourager : offrez-moi un café. Cela me permettra de couvrir en partie les frais liés à la maintenance du site et le temps passé sur la rédaction des articles. Bien sûr, il y a des publicités sur Athlé Expliqué, mais pour le moment, ce n’est pas suffisant. Qui sait, un jour, je pourrai les enlever !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x