Accueil » Actualités Running » Charlie Lawrence bat le record du monde des 50 miles avec une moyenne de 3:35 par kilomètre
Charlie Lawrence bat le record du monde des 50 miles avec une moyenne de 3:35 par kilomètre

Charlie Lawrence bat le record du monde des 50 miles avec une moyenne de 3:35 par kilomètre

4 minutes de lecture

Avec une démonstration de vitesse et d’endurance, le marathonien américain Charlie Lawrence, 28 ans, a établi un nouveau record du monde du 50 miles lors de la course 2023 du 50 miles de Tunnel Hill à Vienna, dans l’Illinois.

L’exploit remarquable de Lawrence, avec un temps de 4:48:21 (en attente de ratification), a fait l’effet d’une onde de choc dans la communauté de l’ultra-running, marquant une nouvelle ère dans les courses de trail de longue distance.

Le parcours de Lawrence jusqu’à ce moment où il a battu un record n’est rien moins qu’extraordinaire.

Sa course méticuleusement exécutée à une allure moyenne de 3:35 par kilomètre témoigne à la fois d’une planification stratégique et de qualités athlétiques inégalées.

Le précédent record, détenu par Jim Walmsley (4:50:08), a été dépassé par Lawrence de 107 secondes, ce qui témoigne de son dévouement et de son entraînement.

Le Tunnel Hill 50 Mile, connu pour son parcours difficile en double aller-retour sur le Tunnel Hill State Trail, a servi de toile de fond à la course historique de Lawrence. La piste en terre et en rails, certifiée par l’USA Track & Field, a offert à Lawrence le cadre idéal pour démontrer ses prouesses en matière d’ultrarunning.

La stratégie de Lawrence était évidente dans les premiers kilomètres du parcours, avec un départ conservateur et une accélération progressive de l’allure.

Après avoir passé le tapis de chronométrage juste après la marque des 10 miles, à une allure moyenne de 3min25 par km, Lawrence a régulièrement augmenté sa vitesse.

A lire aussi :  Le marathon de Sydney deviendra-t-il le 7ème Abbott World Marathon Major ?

À la marque des 29 miles, son allure est descendues à 3min20 par km, ce qui lui a permis de se positionner pour battre le record du monde.

Bien qu’il ait ralenti dans les derniers kilomètres, Lawrence a maintenu l’allure, scellant ainsi son entrée dans l’histoire.

Dans un message publié sur les médias sociaux avant la course, Lawrence a fait allusion à son objectif ambitieux, déclarant qu’il avait l’intention de défier le « record américain du 50 miles ». Fidèle à sa parole, Lawrence a parfaitement exécuté son plan, dépassant les attentes et inscrivant son nom dans le livre des records.

Lors d’une interview sur Instagram avec le coureur semi-professionnel Michael Brandt, Lawrence a évoqué sa passion précoce pour la course à pied en déclarant : « J’ai su que j’étais un coureur en première année. J’ai regardé une compétition de cross-country et j’ai dit à ma mère et à mon père : « Je veux gagner ça, et je vais gagner ça ».

Il a insisté sur la nécessité d’éviter le surentraînement, soulignant l’équilibre délicat que requiert son rôle de coureur professionnel.

La course de 50 miles de Tunnel Hill, classée comme route et trail, a l’habitude d’accueillir des performances record.

L’exploit de Lawrence vient s’ajouter à l’héritage de cet événement unique, qui a vu des ultrarunners légendaires tels que Camille Herron et Zach Bitter s’illustrer sur son parcours difficile.

L’exploit de Lawrence n’a pas été le seul record battu au Tunnel Hill 50 Mile.

A lire aussi :  Comment obtenir son dossard pour le Marathon de Boston ?

L’ultrarapide professionnelle américaine Polina Hodnette a pulvérisé le record féminin du 50 miles avec un temps de 5:54:14, se classant au quatrième rang des 50 miles les plus rapides de l’histoire de l’Amérique du Nord.

L’épreuve du 100 miles a également été marquée par la performance record du coureur suédois Elov Olsson, qui s’est imposé en 11:26:19, pulvérisant le précédent record du parcours de Zach Bitter.

Alors que la communauté de l’ultrarunning célèbre l’exploit exceptionnel de Charlie Lawrence, sa course record est une source d’inspiration pour les coureurs en herbe et un témoignage des possibilités illimitées qu’offre le domaine des courses de trail longue distance. Le dévouement et l’approche stratégique de Charlie Lawrence ont sans aucun doute laissé une marque indélébile dans l’histoire de l’ultra-running.

Nicolas Fondateur de Athlé expliqué

Qui est Nicolas ?

Lillois. 30 ans et 10 ans de pratique de la course à pied. Après avoir conseillé mes amis débutants, j’ai eu l’idée de créer un blog. En 2022, Athlé Expliqué a vu le jour pour vous apporter des réponses en vous donnant des conseils basés sur mes propres expériences.

Ce contenu vous a plu ? Il existe un moyen simple et symbolique pour m’encourager : offrez-moi un café. Cela me permettra de couvrir en partie les frais liés à la maintenance du site et le temps passé sur la rédaction des articles. Bien sûr, il y a des publicités sur Athlé Expliqué, mais pour le moment, ce n’est pas suffisant. Qui sait, un jour, je pourrai les enlever !

A lire aussi :  La légende Courtney Dauwalter remporte la Transgrancanaria avec brio
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x