Périostite Tibiale : Causes, Symptômes, Traitement

Périostite tibiale : causes, symptômes, traitement

La périostite tibiale provoque une douleur localisée sur l’os du tibia. Elle se produit généralement en raison d’une tension répétitive trop importante. Je vous explique comment vous en débarrasser.

Il est recommandé, en cas de douleur, de demander l’avis d’un professionnel. Pour vous aider à mieux comprendre les explications d’un expert médical, je vous ai préparé une série d’articles détaillant certaines des blessures classiques du coureur.

Qu’est-ce qu’une périostite tibiale ?

La périostite tibiale, également connue sous le nom de syndrome de stress tibial, désigne une inflammation du périoste tibial. Le périoste est une membrane fibreuse qui enveloppe les os. L’inflammation du périoste est actif pendant les premiers jours de la blessure, puis disparaît. Ensuite, ce sont des micro-déchirures du tibia qui provoquent la douleur. Ces lésions sont le plus souvent centrées sur le tendon. Cependant, dans les cas les plus graves, les lésions peuvent s’étendre à une fracture de stress.

Quels sont les symptômes ?

La douleur se situe sur le bord interne du tibia – le plus souvent dans le tiers inférieur. Il s’agit de douleurs intenses qui peuvent apparaître pendant l’effort avant de disparaître progressivement. Vous pouvez également ressentir des douleurs lorsque vous descendez des escaliers.

Quelles sont les causes ?

Les causes sont multiples, mais les principaux facteurs de risque sont les suivants :

  • La sollicitation répétée des muscles
  • La pronation excessive de l’arrière-pied
  • Faiblesse des abducteurs de la hanche et des rotateurs externes, ce qui entraîne un déplacement du genou vers l’intérieur, et donc du pied. Ceci accentue les contraintes et le stress qui montent sur le périoste.
  • Changements brusques de pratique tels que : changement de chaussures avec un drop ou un amorti très différent, changement de semelle, changement de surface au sol, augmentation non progressive de l’intensité de l’entraînement ou augmentation non progressive du temps d’entraînement.

Comment guérir de la périostite tibiale ?

Pour les périosties tibiales, selon le degré de la douleur, il est possible de poursuivre son sport. Pour ce faire, il est recommandé de réduire la distance et l’intensité de l’entraînement, ce qui permet de garder la forme tout en permettant la récupération. L’entraînement croisé est également une idée bienvenue, permettant ainsi de continuer à faire du sport sans provoquer de traumatisme articulaire. En d’autres termes, le but est de trouver la bonne quantité d’effort à fournir sans que la douleur n’apparaisse. C’est en effectuant ce travail progressif que vous serez en mesure de guérir.

Il sera essentiel de se renforcer et de pratiquer une série d’exercices qui reproduisent l’exécution de mouvements similaires à ceux de la course à pied. Les exercices clés permettront de rétablir un bon maintien de la hanche et du pied.

Chaque cas est unique. Il est donc conseillé de demander un accompagnement personnalisé pour votre cas. Un professionnel pourra vous guider afin de ne pas commettre d’erreurs et d’accélérer votre rétablissement.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x