Tout savoir sur la fasciite plantaire (Epine de Lenoir)

Tout savoir sur la fasciite plantaire (Epine de Lenoir)

Près de 700 000 français souffrent de fasciite plantaire. Les douleurs aux talons et aux pieds, les tendons tendus et les raideurs peuvent être des signes que vous avez eu une longue journée, que vous avez porté les mauvaises chaussures ou que vous souffrez d’une affection courante connue sous le nom de fasciite plantaire, comme près de 700 000 autres français.

Pour beaucoup d’entre nous, qui menons une vie trépidante, nous négligeons souvent notre propre santé, à moins ou jusqu’à ce que nous éprouvions une douleur atroce ou une forme de débilité. Mais une douleur aux pieds, même légère, n’est pas à mettre sur votre to do list. Les pieds sont la base du corps et lorsque vos pieds ne fonctionnent pas à 100%, vous non plus. L’identification, le diagnostic et le traitement de la fasciite plantaire peuvent être rapides et faciles, ce qui vous permettra d’être plus à l’aise pour gérer toutes les autres activités dans votre vie.

douleur pied fasciite plantaire

Qu’est-ce que la fasciite plantaire ?

La fasciite plantaire est tout simplement une inflammation des tissus de votre pied. On pense souvent, à tort, que la fasciite plantaire n’affecte que le talon du pied. Or, elle peut toucher n’importe quelle partie de la plante du pied, puisque c’est le tissu situé entre les orteils et le talon qui est enflammé. Ce tissu est appelé « fascia », ce qui explique l’origine du terme : fasciite plantaire. Une autre raison pour laquelle cette affection est souvent perçue comme n’affectant que le talon du pied est l’épine calcanéenne, qui était autrefois considérée comme la cause, mais qui n’est plus qu’un symptôme de la fasciite plantaire.

De nombreuses personnes atteintes de fasciite plantaire se réveillent avec une douleur lancinante à la plante du pied dès les premiers pas de la journée. La douleur et la raideur matinales sont une indication importante de la fasciite plantaire, mais ce n’est pas le seul signe. La douleur et la gêne peuvent également survenir après de longues périodes de station debout ou d’exercice comme la course à pied, ce qui explique pourquoi la fasciite plantaire est également appelée « talon du policier » ou « tatalgie ».

La douleur se développe parce que les fascias du pied agissent comme des amortisseurs qui aident à soutenir la voûte plantaire. Avec le temps, ou en cas de tension accrue, de petites déchirures se produisent dans le fascia, ce qui entraîne l’inflammation à l’origine de la douleur. Cependant, dans certains cas, la cause exacte n’est pas claire.

Qui est le plus susceptible de souffrir de fasciite plantaire ?

Les personnes qui passent de longues périodes debout, comme les ouvriers, les enseignants, les médecins, les infirmières et les employés de commerce, ont un risque plus élevé de développer une fasciite plantaire. Le port de chaussures mal ajustées est un autre facteur contributif. Il est préférable de porter des chaussures offrant un meilleur soutien de la voûte plantaire et une meilleure protection du talon pour éviter la douleur et l’inconfort. Deux facteurs moins évidents contribuent à la fasciite plantaire : une mauvaise posture ou une démarche atypique. Cependant, le fait de ressentir une douleur au talon ou au pied et de ne pas la traiter peut entraîner des problèmes de dos, de genoux et de hanches, car de nombreuses personnes adaptent leur démarche pour compenser la douleur et l’inconfort.

La fasciite plantaire est plus fréquente chez les personnes âgées de 40 à 60 ans. Cependant, si vous avez les pieds plats, la probabilité de développer une fasciite plantaire est plus grande, indépendamment de l’âge ou du mode de vie.

Autres facteurs à l’origine de la fasciite plantaire

Le poids est également un facteur contribuant à la fasciite plantaire, car le surpoids exerce un stress et une tension plus importante sur vos pieds, qui soutiennent votre corps. Mais attention à ne pas essayer de faire de l’exercice comme moyen de soulager la fasciite plantaire. Certains types d’exercices, comme la course à pied, ainsi que les exercices de fitness, de saut et de danse, peuvent entraîner des douleurs au talon et une fasciite plantaire.

Diagnostic de la fasciite plantaire

La bonne nouvelle est que l’identification et le diagnostic de la fasciite plantaire sont directs et relativement simples. Souvent, les gens peuvent identifier eux-mêmes la maladie. En fait, le diagnostic de la fasciite plantaire ne nécessite pas d’imagerie comme une radio ou une IRM, ce qui peut être une raison pour laquelle de nombreuses personnes évitent de se faire soigner. La fasciite plantaire est également une affection traitable, bien que si l’on ne prête pas attention à la douleur, elle peut sembler chronique. Cependant, rien ne remplace la consultation chez un professionnel de la santé.

Traitement de la fasciite plantaire

Il existe plusieurs façons de traiter la fasciite plantaire pour soulager les douleurs du talon et du pied. Le repos est l’un des meilleurs remèdes, surtout si vous pensez que votre gêne est due à l’exercice ou à une sollicitation excessive de vos pieds. Le glaçage de la zone affectée peut également aider à gérer la douleur. Les autres remèdes comprennent les étirements et/ou une thérapie physique légère.

Les étirements doivent se concentrer sur le tendon d’Achille et les muscles du bas de la jambe, car ils aideront à stabiliser et à renforcer vos chevilles et vos talons. Cela vous permettra de rester debout, de marcher ou de faire de l’exercice pendant de longues périodes avec moins d’inconfort. La kinésithérapie peut vous aider à étirer vos muscles et vos tendons, à éliminer les tensions et à fournir des étirements quotidiens qui pourraient vous aider. L’application de bandes kinésio sur la plante du pied, le talon et le bas de la jambe est un autre moyen de réduire la douleur et la gêne dues à la fasciite plantaire, mais elle devra être effectuée par un professionnel comme votre chiropracteur.

Enfin, les semelles, peuvent être une excellente solution contre la fasciite plantaire. Il en existe différents types conçus pour réduire la douleur et l’inconfort. Les semelles peuvent s’adapter à presque tous les types de chaussures, des chaussures de sport aux talons, en passant par les sandales. Elles sont facilement fabriquées pour aider à traiter la fasciite plantaire. Elles sont spécifiques à la forme de vos pieds et tiennent compte de votre poids, de votre posture et de votre démarche.

La fasciite plantaire est une affection courante, bien qu’inconfortable, qui peut être facilement traitée. Si vous présentez l’un des symptômes suivants : douleur au talon, douleur lancinante au réveil ou douleur le long de la voûte plantaire et/ou de la plante du pied, il s’agit très probablement d’une fasciite plantaire. De petits changements dans votre mode de vie, des étirements et l’utilisation de semelles orthopédiques seront utiles pour vous remettre sur pied ou vous permettre de rester debout avec plus de confort.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x