Accueil » Actualités Running » Qui courra le marathon olympique de 2024 ? La liste de World Athletics Road To Paris dévoilée
Qui courra le marathon olympique de 2024 ? La liste de World Athletics Road To Paris dévoilée

Qui courra le marathon olympique de 2024 ? La liste de World Athletics Road To Paris dévoilée

5 minutes de lecture

World Athletics a publié la liste « Road to Paris 2024« , qui liste les coureurs ayant réalisé les minima de qualification olympique et sont donc qualifiés pour les Jeux olympiques de Paris 2024.

Les marathoniens français ont 2 possibilités pour se qualifier individuellement : en atteignant les minima olympiques ou en se basant sur le classement de World Athletics, qui sera clôturé le 30 juin 2024 (le 30 avril 2024 pour le marathon). Pour les épreuves en relais, les 14 meilleures nations lors des championnats du monde de relais 2024 obtiendront leur qualification, tandis que les autres équipes seront sélectionnées en se basant sur les performances en relais listées par World Athletics.

Dans cet article, nous allons nous pencher sur les athlètes qui ont obtenu leur qualification pour le marathon masculin et féminin, sur ceux qui ne sont pas encore qualifiés et sur ce qui pourrait se passer par la suite.

Les marathoniens français au rendez-vous

Cependant, la règle des trois par pays ne permet à un pays de sélectionner et d’envoyer que trois athlètes. Au maximum, la France comptera trois athlètes pour chaque épreuve individuelle et un relais pour les épreuves de relais.

L’équipe de France n’a actuellement gagné qu’une des trois places garanties possibles en réalisant les minima de qualification olympique à savoir 2h08’10 chez les hommes 2h26’50 chez les femmes.

  • Chez les hommes : Nicolas Navarro avec un chrono de 2h06’45 le 19 février 2023 à Séville en Espagne.
  • Chez les femmes : Mekdes Woldu avec un chrono de 2h26’34 le 23 avril 2023 à Hambourg en Allemagne.

Réaliser les minima olympiques n’est pas le seul moyen pour un pays d’obtenir une place aux Jeux olympiques. Un autre moyen (moins garanti) de se qualifier pour le marathon consiste à terminer à certaines places lors d’épreuves sélectionnées et à bénéficier de places de quota (c’est-à-dire de places qualificatives) du classement mondial.

A lire aussi :  Le semi-marathon de Lisbonne 2024 lance sa campagne de communication : Running Is Human

Actuellement, 3 marathoniennes françaises bénéficient d’une place de quota :

  • Méline Rollin, en terminant à la 24ème place au marathon de Valence le 4 décembre 2022 et à la 11ème place au marathon d’Amsterdam le 15 octobre 2023
  • Mélody Julien, en terminant à la 14ème place au marathon des championnats d’Europe à Munich le 15 août 2022 et à la 5ème place au marathon de Prague le 7 mai 2023
  • Anais Quemener, en terminant à la 11ème place au marathon de Paris le 2 avril 2023 et à la 23ème place au marathon de Berlin le 24 septembre 2023

La star de l’athlétisme Sifan Hassan sera-t-elle au départ du marathon olympique ?

Le marathon féminin n’a pas été moins passionnant que le marathon masculin cette année, le record du monde ayant également été pulvérisé il y a tout juste un mois. L’Éthiopienne Tigist Assefa a pulvérisé le précédent record du monde féminin de 2:14:04 (Brigid Kosgei, Chicago 2019) en parcourant 2:11:53 lors du marathon de Berlin de cette année.

Sifan Hassan a également amélioré le temps de Kosgei, quelques semaines seulement après qu’Assefa ait établi un nouveau record du monde. Hassan a couru le deuxième marathon le plus rapide de tous les temps lors du marathon de Chicago de cette année en 2:13:44.

Pour son deuxième marathon seulement, elle est certainement une menace dans le domaine du marathon. Cependant, Hassan est également une coureuse sur piste accomplie sur un certain nombre de distances, notamment le 1500m, le 5000m et le 10 000m.

Avec une telle polyvalence, on ne sait pas si elle visera une seule épreuve aux Jeux olympiques ou si elle tentera de s’attaquer à plusieurs d’entre elles.

A lire aussi :  L'ultra-traileuse Stéphanie Perriard se voit infliger une interdiction supplémentaire de 6 ans

La domination du Kenya sur marathon

Les femmes éthiopiennes et kenyanes ont montré leur domination, les deux pays disposant de vastes champs de sélection. L’Éthiopie compte actuellement 74 coureuses ont réalisé les quotas de qualification olympique féminine de 2:26:50. Au Kenya, 39 femmes ont couru sous ce chrono.

Le marathon a été pris d’assaut cette année, avec une pénurie de chronos rapides et le record du monde tombé il y a quelques semaines lorsque Kelvin Kiptum a couru 2:00:35 au marathon de Chicago.

Nous pouvons être presque certains que le détenteur du record du monde Kelvin Kiptum et l’ancien détenteur du record du monde Eliud Kipchoge seront sur la ligne de départ du marathon olympique de Paris. Kipchoge détient le deuxième meilleur temps de tous les temps sur marathon (2:01:09, marathon de Berlin 2022) et le deuxième meilleur temps sur marathon en 2023 (2:02:42, marathon de Berlin).

Il ne fait aucun doute que les Kényans arriveront aux Jeux olympiques en tant que favoris, car ils disposent d’une densité incroyable et d’un grand nombre de coureurs de qualité. Le Kenya compte actuellement 53 coureurs qui ont couru sous les minima olympiques de 2:08:10.

Ce qu’il faut retenir

Alors que les Jeux olympiques se rapprochent de jour en jour, les chances pour les coureurs de faire les minima olympiques se réduisent.

Lors des marathons restants, certains coureurs chercheront à garantir à leur pays une place aux Jeux olympiques. D’autres, issus de pays ayant déjà trois places garanties, chercheront à se qualifier pour leurs sélections olympiques respectives.

Avec des records qui tombent, des étoiles qui montent et tant de surprises, il y a encore beaucoup de points d’interrogation sur qui sera sur la ligne de départ du marathon olympique de 2024.

A lire aussi :  Eliud Kipchoge suscite des critiques suite à l'hommage rendu à Kelvin Kiptum

La seule chose qui est sûre, c’est qu’il s’agira d’une course à ne pas manquer.

Qui est Nicolas ?

Lillois. 30 ans et 10 ans de pratique de la course à pied. Après avoir conseillé mes amis débutants, j’ai eu l’idée de créer un blog. En 2022, Athlé Expliqué a vu le jour pour vous apporter des réponses en vous donnant des conseils basés sur mes propres expériences.

Ce contenu vous a plu ? Il existe un moyen simple et symbolique pour m’encourager : offrez-moi un café. Cela me permettra de couvrir en partie les frais liés à la maintenance du site et le temps passé sur la rédaction des articles. Bien sûr, il y a des publicités sur Athlé Expliqué, mais pour le moment, ce n’est pas suffisant. Qui sait, un jour, je pourrai les enlever !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x