Accueil » Courses » Récit Trail des 2 Baies (D2B) : Du sable à n’en plus finir !
Récit Trail des 2 Baies (D2B) : Du sable à n'en plus finir !

Récit Trail des 2 Baies (D2B) : Du sable à n’en plus finir !

4 minutes de lecture

Il y a quelque temps de cela, je devais partager le récit de ma première course de l’année, et voici enfin ce récit tout frais.

Le Trail des 2 baies est une course que je fais pour la première fois, c’est l’une des plus proches de chez moi donc je me suis dit pourquoi pas ! Elle se déroule sur un parcours qui offre un véritable dépaysement : du sable, des dunes et un peu de forêt. Cette année, j’ai décidé de relever le défi de la version longue, soit 23,5 kilomètres, en compagnie d’un ami, avec pour objectif longer le littoral de la Côte d’Opale (autour du Touquet).

Récit Trail des 2 Baies (D2B) : Du sable à n'en plus finir !
Crédits photo : Nicolas Vienne

Le départ a eu lieu aux alentours de 10 heures sur la plage du Touquet. Après quelques kilomètres sur le sable de la plage pour réchauffer nos jambes, nous avons franchi la dune pour pénétrer dans la partie boisée qui représente environ le tiers initial de la course. Cette section me est familière car je la parcours très souvent. Optant pour un rythme tranquille voire modéré, nous avons eu l’opportunité de bavarder et de savourer le moment. Le premier ravitaillement nous a permis de reprendre des forces avant d’affronter un peu plus de sable.

La première portion des dunes est agréable car elle est peu empruntée le reste de l’année. Nous sommes sortis de la plage pour rejoindre les dunes. Cette partie s’est étirée (un peu trop) en longueur. Elle nous a conduits à l’entrée des dunes de Berck.

Récit Trail des 2 Baies (D2B) : Du sable à n'en plus finir !
Crédits photo : Nicolas Vienne

Je savais que le dernier tiers de la course était le plus exigeant sur le plan physique, en raison de la fatigue accumulée et surtout parce que nous attaquions sérieusement les dunes, avec des prises d’appui instables et des montées abruptes.

A lire aussi :  Récit Nord Trail Monts de Flandres 42 km : Un format marathon-trail somptueux !

À l’entrée des dunes de Berck, nous étions comme des Pac-Man. Nous doublions, accélérions, redoublions d’accélération et de dépassements. On ne m’avait pas menti : le sable instable des dunes a laissé place au sable dur de la plage !

Crédits photo : Marine

Et puis vient « le mur » de sable, une dune assez célèbre sur le parcours qui se gravit presque à quatre pattes tant elle est raide. Bon, ce n’est pas l’Everest non plus, elle doit culminer à environ 20 ou 30 mètres (!!!), mais c’est vraiment divertissant et surprenant pour ceux qui ne la connaissent pas. La descente est tout aussi stimulante, avec des enjambées de 2,5 mètres à chaque pas. Quelques centaines de mètres plus loin, nous avons atteint le dernier ravitaillement, vite expédié car il y avait foule, puis je suis reparti avec toujours autant de motivation. La traversée a été plus longue et plus épuisante, mais l’arrivée était en vue. C’est ici que les montées abruptes sont les plus nombreuses, jusqu’à la dernière ascension, la « Thalasso » : Ouf ! Les dunes sont derrière moi.

On sent la détresse sur mon visage 🥳 Crédits photo : Marine

De retour sur la plage du Touquet pour les quatre derniers kilomètres, je devais rejoindre la pointe Nord. Cette portion était longue et les efforts fournis commençaient à se faire douloureusement sentir. J’ai ralenti le rythme et laissé partir les autres coureurs.

Les deux derniers kilomètres se sont déroulés dans l’hippodrome, avant d’atteindre la ligne d’arrivée, et pour moi, c’était l’occasion de finir en toute sérénité. J’ai franchi la ligne d’arrivée en 1h43 (loin des 1h31 du vainqueur), mais j’étais heureux de débuter l’année en ayant pleinement profité de cette nouvelle expérience en trail.

A lire aussi :  Trail du Caillou 2024 : Le récit de course

À noter : Pour ceux qui n’ont pas peur du sable, cette course est véritablement dépaysante. Il est important de mentionner que le sable du Nord est très fin et parvient à s’infiltrer partout.

>> Pour participer à la prochaine course en janvier prochain : rendez-vous sur le site du trail d2b

Qui est Nicolas ?

Lillois. 30 ans et 10 ans de pratique de la course à pied. Après avoir conseillé mes amis débutants, j’ai eu l’idée de créer un blog. En 2022, Athlé Expliqué a vu le jour pour vous apporter des réponses en vous donnant des conseils basés sur mes propres expériences.

Ce contenu vous a plu ? Il existe un moyen simple et symbolique pour m’encourager : offrez-moi un café. Cela me permettra de couvrir en partie les frais liés à la maintenance du site et le temps passé sur la rédaction des articles. Bien sûr, il y a des publicités sur Athlé Expliqué, mais pour le moment, ce n’est pas suffisant. Qui sait, un jour, je pourrai les enlever !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x