La Japonaise Miho Nakata établit le record du monde féminin des 24 heures

La Japonaise Miho Nakata établit le record du monde féminin des 24 heures

4 minutes de lecture

Ce week-end, les meilleurs coureurs d’ultra-running du monde se sont réunis à Taïwan pour les Championnats du monde des 24 heures de l’AIU, pour la première fois depuis 2019.

Les Championnats du monde de 24 heures se déroulent généralement tous les deux ans, en alternance avec d’autres compétitions sportives. En raison de la pandémie de COVID-19, les Championnats du monde des 24 heures n’ont pas eu lieu depuis 2019, année où ils se sont déroulés à Albi, en France. Pendant cette période, il n’y a eu qu’un seul championnat du monde en Europe, qui s’est déroulé en octobre dernier à Vérone, en Italie.

Les championnats du monde de 24 heures ont toujours attiré les coureurs les plus forts et produit des performances historiques, avec de nombreux records du monde battus au fil des années.

Les deux champions en titre de 2019, l’Américaine Camille Herron et le Lituanien Alexandr Sorokin, chercheront à réitérer leurs performances par rapport à il y a 4 ans.

Lors des championnats de 2019, Herron a battu le record des 24 heures en parcourant 270,116 km, qui est resté en vigueur pendant toute la durée de l’interruption des championnats.

En 2019, Sorokin a parcouru 278,972 km, ce qui le place au quatrième rang de tous les temps. Depuis, il n’a fait qu’améliorer sa distance.

En 2022, Sorokin a amélioré le record du monde en parcourant 309,399 km en Pologne, avant de courir 319,614 km plus tard la même année aux Championnats d’Europe.

Bien que Herron et Sorokin soient les favoris de la course, ils ne seront pas à l’abri de concurrents de taille.

A lire aussi :  World Athletics dévoile les cinq finalistes pour l'athlète masculin de l'année 2023

L’équipe britannique défiera Herron avec le détenteur du record national du 100 miles, Sam Amend, aux côtés de Sophie Powers, qui a remporté l’épreuve de 24 heures de Crawley en avril, en parcourant 235,739 km.

Dans la course féminine, le record de Herron a été battu, la Japonaise Miho Nakata ayant parcouru une distance de 270,363 km. Nakata a devancé le précédent record du monde de Herron d’à peine 246 mètres.

Nakata a mené la course dès le départ.

Au bout de cinq heures, Herron, la favorite de la course, occupait la troisième place, avec déjà deux minutes de retard sur la leader. Herron a finalement abandonné après 142 km, soit un peu moins de 12 heures après le début de l’épreuve.

Chez les hommes, Sorokin a réitéré sa victoire de 2019, franchissant une nouvelle fois la barre des 300 km, en parcourant 301,800 km.

Sorokin a dominé tout au long de la course et a créé un écart important entre lui et le reste de ses concurrents. Bien que Sorokin visait à établir un nouveau record du monde, il n’a pas été en mesure de garder son allure cible dans les cinq dernières heures. Il a néanmoins terminé la course avec une avance considérable.

Résultats des Championnats du monde des 24 heures de l’AIU

Résultats féminins

  1. Miho Nakata (Japon) – 270,363km
  2. Olena Shevchenko (Ukraine) – 254.463km
  3. Patrycja Bereznowska (Pologne) – 249.541km
  4. Katja Lykke Tonstad (Danemark) – 248km
  5. Stine Rex (Danemark) – 245,8km
  6. Guler-Cionca Mara-Alexandra (Roumanie) – 243,8km
  7. Aleksandra Niwińska (Pologne) – 242,8km
  8. Carmen Maria Perez (Espagne) – 240,8km
  9. Petra Pastorová (République tchèque) – 240km
  10. Alison Allen (Etats-Unis) – 238km
A lire aussi :  Sifan Hassan réalise le marathon le plus rapide de tous les temps au marathon de Chicago

Résultats masculins

  1. Aleksandr Sorokin (Lituanie) – 301.790km
  2. Fotios Zisimopoulos (Grèce) – 292,254km
  3. Andrii Tkachuk (Ukraine) – 284.540km
  4. Francisco Mariano Martinez (Espagne) – 282km
  5. Mihal Sulja (Serbie) – 266 km
  6. Andrzej Piotrowski (Pologne) – 265,8 km
  7. Videtič Luka (Slovénie) – 264,8km
  8. Paul Musegaas (Pays-Bas) – 263,8km
  9. Valdenir Cordeiro (Brésil) – 262,8km
  10. Daniel Hawkins (Grande-Bretagne) – 260,8km

Offrez-moi un café (ou plus) !

Ce contenu vous a plu ? Aidez-moi à financer Athlé Expliqué en m'offrant quelques euros. Ils me permettront de couvrir en partie les frais liés à la maintenance du site et le temps passé sur la rédaction des articles. Bien sûr, il y a des publicités sur Athlé Expliqué, mais pour le moment, ce n’est pas suffisant. Qui sait, un jour, je pourrai les enlever !

A lire aussi :  Résumé de l'ultra-trail Barkley marathon 2023 + Qui sont les finishers ?
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x