Accueil » Actualités Running » Le Kenya truste le podium aux championnats du monde de semi-marathon à Riga
Le Kenya truste le podium aux championnats du monde de semi-marathon à Riga

Le Kenya truste le podium aux championnats du monde de semi-marathon à Riga

3 minutes de lecture

Les kenyans sugnent un triplé sur le semi-marathon masculin et féminin aux championnats du monde de course sur route à Riga.

Aujourd’hui, les athlètes kenyans ont confirmé leur statut dans le monde de la course d’endurance lors des championnats de course sur route 2023 à Riga, en Lettonie. Les podiums masculin et féminin de l’épreuve du semi-marathon ont tous été trustés par les athlètes kenyans.

Podium 1-2-3 par les femmes kenyanes

La favorite de la course féminine, Peres Jepchirchir, est entrée dans la course en espérant confirmer sa domination parmi les grands en faisant ce que peu ont jamais fait et en remportant un troisième titre de championne du monde de semi-marathon.

Jepchichi est revenue sur sa victoire : « Je voulais gagner trois fois et entrer dans l’histoire, et Dieu merci, j’y suis parvenue. C’était mon anniversaire cette semaine et j’ai dit à mon mari que je travaillerais encore plus dur pour gagner ».

La championne olympique en titre du marathon a franchi la ligne d’arrivée en 1:07:25 pour remporter son troisième titre. Elle est suivie de près par sa compatriote Margaret Chelimo Kipkemboi, qui a terminé deuxième en 1:07:26. Catherine Reline Amanang’ole a complété le 1-2-3 kenyan avec un temps de 1:07:34.

« Je suis tellement heureuse pour l’équipe du Kenya », a déclaré Jepchirchir. « Je savais que nous allions remporter cette épreuve en tant qu’équipe, car j’ai une grande confiance en mes collègues.

A lire aussi :  Survol en 3D de sa dernière séance : La dernière fonctionnalité de l'application Strava

Un départ lent a permis à un grand groupe de 22 coureurs de rester ensemble jusqu’à la fin du 5ème kilomètre. Les quatre coureurs kenyans ont mis la pression sur le rythme jusqu’à ce que, à la marque des 15 km, il ne reste plus que cinq coureurs. Parmi les cinq coureurs restants, l’Éthiopien Tsigie Gebreselama était le seul à ne pas être kenyan.

Après avoir fait preuve de patience, Jepchirchir a fait un mouvement décisif autour de la marque des 20 km. Une accélération qui a immédiatement fait chuter sa compatriote Irene Jepchumba Kimais et qui s’est avérée fructueuse lorsque l’Ethiopienne Tsigie Gebreselama n’a pas pu suivre l’allure.

Jepchirchir, qui s’est assise avec tact dans le sillage de sa coéquipière, a déclenché son célèbre coup de pied final à 400 mètres de l’arrivée, s’assurant ainsi la victoire.

Les hommes kenyans doublent le podium

Les hommes du Kenya ont suivi le balayage des femmes avec un de leurs propres balayages et n’ont laissé aucun doute au monde qui domine le monde du semi-marathon.

Le 1-2-3 kenyan a été mené par Sabastian Kimaru Sawe, qui a réalisé le meilleur temps de la journée en 59:10. Son compatriote Daniel Simiyu Ebenyo l’a suivi de près et a terminé en 59:14. Pour compléter le podium, le Kényan Samwel Nyamai Mailu a réalisé un temps de 59:19.

Sans favori, la course s’est ouverte avec un premier 5 km plus détendu, passé en 14:31. Avec les deux sprints suivants qui se sont accélérés, passant le 10k en 14:04 et le 15k en 14:02, le groupe s’est réduit à 13 coureurs.

A lire aussi :  Semi-marathon de Pékin : La victoire controversée du coureur chinois He Jie sème la pagaille

Au 16ème kilomètre, Ebenyo a lancé une attaque, avec un seul coureur à suivre. Passé le cap des 20 km, son effort a été repris par son coéquipier Sawe. Après avoir rattrapé son coéquipier et entamé le dernier kilomètre, Sawe était en pleine confiance et visait la victoire.

« J’ai toujours confiance dans le dernier kilomètre. Après l’avoir approché (Ebenyo), j’ai vu qu’il ne poussait pas beaucoup et que j’avais assez de force.

Après la course, Ebenyo s’est dit heureux de sa médaille d’argent et de la façon dont l’équipe s’est poussée les uns les autres.

Nicolas Fondateur de Athlé expliqué

Qui est Nicolas ?

Lillois. 30 ans et 10 ans de pratique de la course à pied. Après avoir conseillé mes amis débutants, j’ai eu l’idée de créer un blog. En 2022, Athlé Expliqué a vu le jour pour vous apporter des réponses en vous donnant des conseils basés sur mes propres expériences.

Ce contenu vous a plu ? Il existe un moyen simple et symbolique pour m’encourager : offrez-moi un café. Cela me permettra de couvrir en partie les frais liés à la maintenance du site et le temps passé sur la rédaction des articles. Bien sûr, il y a des publicités sur Athlé Expliqué, mais pour le moment, ce n’est pas suffisant. Qui sait, un jour, je pourrai les enlever !

A lire aussi :  Record du monde du marathon de Kelvin Kiptum : Analyse de l'allure et des temps intermédiaires
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x