Accueil » Conseils » Lifestyle » Pourquoi les femmes courent le 100m haies et les hommes le 110m haies ?
Pourquoi les femmes courent le 100m haies et les hommes le 110m haies ?

Pourquoi les femmes courent le 100m haies et les hommes le 110m haies ?

5 minutes de lecture

Les épreuves de sprint haies diffèrent pour les hommes et les femmes – en termes de longueur de la course et de hauteur des haies. Je vous explique pourquoi.

La course de haies, épreuve d’obstacles au cours de laquelle les athlètes doivent sauter par-dessus une série de barrières placées à des intervalles déterminés, fait partie du programme olympique depuis les premiers Jeux qui se sont tenus à Athènes en 1896.

Lors de cette édition inaugurale, il n’y avait qu’une seule épreuve de course de haies – le 110 mètres, dans la catégorie hommes uniquement – et, au départ, seulement quatre finalistes. Deux d’entre eux, le Français Frantz Reichel et l’Américain William Welles Hoyt, se retirent, ce qui signifie que la première finale olympique du 110 mètres haies est une course à deux entre l’Américain Thomas Curtis et le Britannique Grantley Goulding. Les deux hommes réalisent un temps identique de 17,6 secondes, mais l’Américain est jugé comme ayant franchi la ligne avec cinq centimètres d’avance sur son rival et remporte la médaille d’or.

L’épreuve a évolué au cours des décennies suivantes, avec des changements dans le format des éliminatoires et une augmentation du nombre de finalistes – de six en 1912 aux huit standard, qui ont concouru pour la première fois aux Jeux de Tokyo en 1960.

Pourquoi les femmes courent le 100m haies et les hommes le 110m haies ?

La première épreuve féminine de sprint haies aux Jeux de Los Angeles

L’épreuve féminine de sprint haies a été introduite en 1932 lors du programme d’athlétisme des Jeux olympiques de Los Angeles, mais la course était plus courte que celle des hommes. La première épreuve féminine de sprint haies s’est déroulée sur 80 mètres au lieu de 110. Elle est remportée par l’Américaine Babe Didrikson, qui réduit le record du monde d’une seconde dans les éliminatoires, puis le bat à nouveau en finale, franchissant la ligne d’arrivée en 11,7 secondes.

A lire aussi :  RAID : Guide complet + 8 conseils d'entraînement

Le record de Didrikson resta valable jusqu’à ce qu’Ondina Valla le réduise de 0,1 seconde en demi-finale à Berlin, quatre ans plus tard. L’Australienne Shirley Strickland fut la première à franchir la barre des 11 secondes, avec un temps de 10,9 à Helsinki en 1952.

Tout comme l’épreuve masculine, l’épreuve féminine de 80 mètres haies passe de six à huit finalistes aux Jeux de Tokyo en 1960 – son avant-dernière apparition sur l’agenda olympique. L’Australienne Maureen Caird remporta l’or à Mexico 68 – la dernière fois que le sprint haies féminin s’est déroulé sur 80 mètres.

Des changements ont été apportés à l’épreuve féminine en 1969 : la course a été allongée à 100 mètres, le nombre de haies est passé de huit à dix et la hauteur de chaque haie a été portée de 76,2 cm à 83,8 cm. Le 100 mètres haies fait partie du programme olympique féminin depuis Munich 1972 jusqu’à aujourd’hui. La course moderne se déroule sur 100 mètres, la première haie étant placée à 13 mètres de la ligne de départ. Les neuf haies suivantes sont espacées de 8,5 mètres et la dernière haie est placée à 10,5 mètres de la ligne d’arrivée.

La distance n’est pas la seule différence entre les épreuves de sprint haies féminines et masculines. Les haies sont plus hautes chez les hommes – 106,7 cm contre 83,8 cm. La première haie est située à 13,72 mètres de la ligne de départ, chaque haie étant espacée de 9,14 mètres – la distance entre la dernière haie et la ligne d’arrivée est de 14 mètres.

A lire aussi :  Se promener à Paris : Les 5 meilleurs parcs pour se balader et se ressourcer

Pourquoi la hauteur des haies est-elle différente dans les épreuves masculines et féminines ?

Pourquoi les femmes courent le 100m haies et les hommes le 110m haies ?

Selon les règles de l’Association internationale des fédérations d’athlétisme (IAAF), la raison pour laquelle les haies sont placées à des hauteurs différentes pour les hommes et les femmes est due aux différences biologiques entre les deux sexes. En termes d’anatomie, les hommes sont généralement plus grands et possèdent plus de force dans le haut du corps que les femmes, avec environ 50 à 60 % de muscles squelettiques en plus et une proportion plus élevée de fibres à contraction rapide de type II par rapport aux fibres à contraction lente de type I.

Les hommes sont donc physiquement plus explosifs, mais les femmes ont l’avantage en matière d’agilité, un facteur important lorsqu’il s’agit de franchir les obstacles. Les femmes, qui sont généralement plus petites, glissent plus facilement sur les haies que leurs homologues masculins, de sorte que le mouvement et la technique sont les attributs clés par opposition à la force et à la vitesse. Cependant, certains commentateurs du monde de l’athlétisme pensent qu’à l’ère moderne, lorsqu’il s’agit du sprint haies, les différences entre les athlètes masculins et féminins sont négligeables et qu’en termes de performances, il y a très peu de différence entre eux sur la piste.

Cela pourrait expliquer en partie pourquoi le record du monde féminin actuel éclipse pratiquement celui des hommes, même si leur course est légèrement plus courte. Il n’y a pas grand-chose qui sépare le record du monde de Kendra Harrison (12,20 secondes), établi à Londres en 2016, du record absolu d’Aries Merritt (12,80 secondes), qui existe depuis une décennie – une différence de 0,6 seconde sur ces 10 mètres supplémentaires n’est rien lorsqu’il s’agit de courses de sprint sur courte distance.

Qui est Nicolas ?

Lillois. 30 ans et 10 ans de pratique de la course à pied. Après avoir conseillé mes amis débutants, j’ai eu l’idée de créer un blog. En 2022, Athlé Expliqué a vu le jour pour vous apporter des réponses en vous donnant des conseils basés sur mes propres expériences.

Ce contenu vous a plu ? Il existe un moyen simple et symbolique pour m’encourager : offrez-moi un café. Cela me permettra de couvrir en partie les frais liés à la maintenance du site et le temps passé sur la rédaction des articles. Bien sûr, il y a des publicités sur Athlé Expliqué, mais pour le moment, ce n’est pas suffisant. Qui sait, un jour, je pourrai les enlever !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x