Accueil » Conseils » Les bases » Sprint et jogging : Différences et avantages de ces 2 types d’entrainement
Sprint et jogging : Différences et avantages de ces 2 types d'entrainement

Sprint et jogging : Différences et avantages de ces 2 types d’entrainement

12 minutes de lecture

Le jogging et le sprint peuvent tous deux offrir d’énormes avantages pour le bien-être physique et mental. Cependant, bien qu’ils puissent sembler similaires, il existe des différences essentielles entre la course à pied de faible intensité et le sprint en ce qui concerne la manière dont ils sont effectués en tant qu’exercices, ainsi que la manière dont ils affectent vos muscles, votre santé et vos capacités de course.

Dans cet article, nous aborderons les points suivants :

  • Comment définir le sprint et le jogging ?
  • Comment le sprint et le jogging affectent-ils vos capacités de course ?
  • Sprint et jogging pour les débutants
  • Sprint et jogging pour la perte de poids
  • Sprint Vs jogging pour la croissance musculaire
  • Le sprint et la course à pied pour la santé du cœur et des poumons (forme cardiovasculaire)
  • Sprint Vs jogging pour la santé des os
  • Risque de blessure en cas de sprint ou de jogging
  • Les effets du sprint et du jogging sur la période de récupération de l’entraînement
  • Résumé : Principales différences entre le sprint et le jogging

Bien que le sprint soit une forme de course, dans cet article, lorsque nous parlons de course, nous faisons référence à un jogging d’intensité faible à moyenne.

Qu’est-ce que le sprint ?

Le sprint est une forme d’exercice anaérobie, souvent défini comme le fait de courir à une vitesse comprise entre 80 et 95 % de la fréquence cardiaque maximale. Le sprint ne peut être soutenu pendant une longue période et est généralement pratiqué sur des distances inférieures à 200 mètres à la fois.

Les entraînements de sprint sont pratiqués comme une forme d’entraînement par intervalles à haute intensité (HIIT), qui consiste à courir vite pendant une courte période de temps, entre 10 secondes et deux minutes, avant de se reposer pendant une courte période, puis de répéter ce processus plusieurs fois.

Un entraînement de sprint HIIT peut durer de 7 minutes à une demi-heure.

Qu’est-ce que le jogging ?

Le footing d’intensité faible à moyenne, ou jogging, peut être définie comme une course à un rythme beaucoup plus lent que le sprint, généralement autour de 60 % de la fréquence cardiaque maximale ou moins.

Une course d’intensité faible à moyenne peut durer de 15 minutes à quelques heures (voire plusieurs jours pour les ultrarunners).

La principale différence entre le sprint et le jogging est que le sprint est un entraînement rapide et de haute intensité qui vise à brûler vos muscles et à vous faire haleter, alors que le jogging est une méthode d’entraînement de moindre intensité et plus axée sur l’endurance, où l’endurance et la force mentale sont essentielles.

Cela signifie également qu’une séance d’entraînement de sprint est beaucoup plus efficace en termes de temps qu’une course de moindre intensité.

Une femme court sur une piste d'athlétisme

Comment le sprint et le jogging influencent vos capacités de coureur ?

Les coureurs peuvent bénéficier à la fois de la course à pied et du sprint. Cependant, les différents entraînements ont un impact différent sur vos capacités et vos forces de course.

A lire aussi :  Comment obtenir un certificat médical pour participer à des compétition de course à pied ?

Sprint ou jogging pour courir vite ?

Si vous essayez d’augmenter votre vitesse de course maximale, c’est le sprint qui est le plus efficace. L’une des principales raisons est que la course de fond n’augmente pas la masse musculaire comme le sprint, et que la force musculaire est essentielle à la propulsion nécessaire pour se déplacer rapidement.

Il convient de noter que si votre objectif principal est de courir plus vite, la course à faible intensité pendant plus de 30 minutes peut avoir un effet négatif sur vos performances.

Sprint ou jogging pour la course de fond ?

Si vous souhaitez augmenter la distance que vous pouvez parcourir et la durée de votre course, vous obtiendrez les meilleurs résultats en pratiquant régulièrement la course de fond à une intensité faible/moyenne, plutôt que le sprint. Cependant, l’incorporation d’entraînements de sprint peut améliorer votre vitesse et vos temps de course.

Une femme court dans une forêt

Sprint ou jogging pour les débutants ?

Comme les individus peuvent commencer le jogging à une allure lente et augmenter progressivement leur vitesse et leur distance, il s’agit d’une forme d’exercice accessible à de nombreuses personnes qui n’ont pas l’habitude de faire de l’exercice.

Le sprint, en revanche, est une forme d’exercice beaucoup plus intense, qui peut donc ne pas convenir à ceux qui débutent et dont le corps n’est pas habitué à la course.

Sprint ou jogging pour la perte de poids ?

La course à pied et le sprint sont tous deux des moyens efficaces de perdre du poids.

Toutefois, si votre objectif est uniquement de perdre du poids et que vous recherchez le moyen le plus rapide d’y parvenir, le sprint est fait pour vous.

Une étude a montré que 2 minutes de sprint 3 fois par semaine pendant 6 semaines avaient le même effet brûleur de graisse que 30 minutes de course à pied 3 fois par semaine pendant la même période.

Cela s’explique en partie par le fait que votre métabolisme reste élevé et peut continuer à brûler les graisses pendant quelques heures après avoir terminé le sprint, alors que le jogging n’a pas le même impact.

Cependant, il peut être difficile de maintenir un sprint pendant une longue période, donc si vous trouvez plus facile de courir sur de longues distances à un rythme beaucoup plus lent, cela reste une méthode efficace pour brûler les graisses.

En fait, de nombreuses personnes peuvent soutenir un jogging de faible intensité pendant des heures, alors qu’un sprint ne dure que quelques minutes, ce qui signifie que même si le sprint est plus efficace pour brûler les graisses, une course prolongée peut brûler plus de calories dans l’ensemble, car elle dure plus longtemps.

Départ de sprinters

Sprint ou jogging pour la croissance musculaire ?

En comparant les physiques, on constate une nette différence entre les coureurs de fond maigres tels que Kilian Jornet et les sprinters musclés tels qu’Usain Bolt.

En effet, le sprint augmente davantage la masse et la force musculaires que le jogging, car le sprint s’appuie fortement sur la force musculaire pour la vitesse, alors que le jogging s’appuie davantage sur la capacité cardiovasculaire.

Par conséquent, vous devriez opter pour le sprint si la croissance musculaire est votre objectif.

En fait, certaines recherches suggèrent que la course de fond peut, à elle seule, réduire légèrement les gains musculaires en libérant des hormones qui inhibent la croissance musculaire. Le sprint, en revanche, libère l’hormone de croissance humaine, qui entraîne une croissance musculaire, et présente également des avantages pour la densité osseuse et la perte de graisse.

A lire aussi :  L'allure basée sur la prise de risques : Utile pour progresser en compétition ?

Rester hydraté, maintenir une alimentation saine et une consommation adéquate de protéines sont également des facteurs essentiels pour la croissance musculaire grâce au sprint.

Une femme court dans la rue

Sprint ou jogging pour la santé du cœur et des poumons ? (forme cardiovasculaire)

Il a été prouvé sans l’ombre d’un doute que le sprint et la course à pied de faible intensité sont tous deux bénéfiques pour la forme cardiovasculaire et qu’ils augmentent l’espérance de vie. Cependant, bien qu’elles affectent votre système cardiovasculaire de manière légèrement différente, il est difficile d’affirmer avec certitude laquelle est la meilleure pour la santé cardiovasculaire.

Certaines recherches suggèrent que les exercices de haute intensité, comme le sprint, sont plus efficaces pour améliorer la force cardiaque et la VO2max (consommation maximale d’oxygène par minute – un indicateur de la santé cardiovasculaire). Cependant, d’autres études ont montré le contraire. À l’inverse, le jogging peut être plus efficace pour abaisser la fréquence cardiaque.

Comme le sprint exerce une pression plus immédiate sur le cœur, le jogging est une option plus sûre pour les personnes souffrant d’hypertension artérielle ou de maladies cardiovasculaires. Cela ne veut pas dire que le jogging est sans risque, alors assurez-vous auprès de votre médecin qu’il n’y a pas de danger avant de courir si vous avez été diagnostiqué avec des problèmes cardiovasculaires.

Une femme court dans un parc

Sprint ou course à pied pour la santé osseuse ?

Pratiquée régulièrement, la stimulation répétée par le sprint et le jogging renforce les os au fil du temps. Une étude a montré que le sprint est plus bénéfique pour les os des hanches et de la colonne vertébrale que la course de fond.

Risque de blessure en cas de sprint ou de jogging

En raison de son intensité plus élevée, le sprint présente un risque de blessure plus important. Une étude a montré que 67 % des sprinters ont signalé des blessures, contre 32 % des coureurs de fond.

Aucune forme d’exercice n’est exempte de risque de blessure. Pour minimiser ce risque, il est donc important de s’assurer que votre forme et votre technique sont correctes, que vous vous échauffez correctement, que vous vous étirez et que vous portez les bonnes chaussures.

Si vous êtes novice en matière d’exercice physique, le jogging peut être un outil utile pour renforcer progressivement vos articulations et vos os avant de vous lancer dans la course à pied.

L’effet de renforcement du sprint sur la santé des os peut également contribuer à la prévention des blessures chez les coureurs de fond. En outre, les avantages du sprint en termes de renforcement musculaire peuvent contribuer à améliorer et à prévenir les déséquilibres musculaires et articulaires, ce qui est un aspect essentiel de la prévention des blessures au genou et à la cheville chez les coureurs de fond.

Il est également important de se rappeler que vous êtes beaucoup plus susceptible de vous déshydrater au cours d’une longue course qu’au cours d’une courte séance de sprint, alors n’oubliez pas de vous hydrater si vous optez pour un jogging plutôt que pour un sprint.

Sprinters pendant une course

Les effets du sprint et du jogging sur la période de récupération de l’entraînement

D’un côté, il peut sembler que les entraînements de sprint à haute intensité soient plus bénéfiques, mais il convient de noter que le temps de récupération est généralement de 1 à 2 jours, alors que la récupération d’un jogging de faible intensité peut être de 4 à 8 heures seulement.

Cela s’applique à la perte de graisse et aux bénéfices cardiovasculaires, car si dans certains domaines le sprint offre plus de bénéfices par minute d’exercice, si vous êtes en mesure de faire de l’exercice plus régulièrement en raison d’une période de récupération plus courte, les bénéfices globaux du jogging peuvent être plus importants.

A lire aussi :  Puis-je courir après un tatouage ?

Résumé : Quand faut-il faire du sprint ou du jogging ?

En résumé, les principales différences entre le sprint et la course sont les suivantes :

  • La course à pied de faible intensité est un point de départ plus facile pour les personnes qui commencent à faire de l’exercice, contrairement au sprint qui exige un niveau de condition physique plus élevé.
  • Le sprint améliore la masse et la force musculaires, ce qui n’est pas le cas de la course de fond.
  • Le sprint est un moyen plus efficace de brûler les graisses, mais le jogging reste efficace et fortement recommandé.
  • Les deux types d’entraînement sont bénéfiques pour la santé cardiovasculaire, mais si vous souffrez d’une maladie cardiovasculaire, le jogging est une option plus sûre.
  • Le sprint présente un risque de blessure plus élevé.
  • La pratique du sprint est plus efficace pour augmenter la vitesse, mais la course à pied à faible intensité est plus efficace pour améliorer l’endurance.
  • La période de récupération du jogging est plus rapide, ce qui permet de s’entraîner plus régulièrement.

Conclusion

Bien que nous ayons montré qu’ils sont différents à bien des égards, la course à pied et le sprint sont tous deux excellents pour le bien-être mental et il a été démontré qu’ils aident à soulager la dépression, l’anxiété et le stress, ainsi qu’à améliorer l’humeur en général.

Les deux formes d’exercice peuvent contribuer à améliorer la santé du cœur et des poumons, la stabilité et la force des articulations, et aider à réduire les risques de maladies chroniques telles que les maladies cardiaques et le diabète de type 2. Le plus important en matière de santé est de pratiquer l’une ou l’autre activité, plutôt que de ne pas faire d’exercice du tout.

En fin de compte, le choix du sprint, du jogging ou des deux dépend de vos préférences personnelles et de vos objectifs.

Si vous êtes un coureur de fond et que vous cherchez à améliorer vos performances et vos temps de course, l’intégration d’entraînements de sprint dans votre programme d’entraînement sera bénéfique.

En revanche, si vous pratiquez le sprint et que vous cherchez à améliorer vos performances, l’intégration régulière de courses de longue distance ne sera pas bénéfique, car les changements musculaires associés ont un impact négatif sur les capacités de sprint.

Vous ne savez pas par où commencer ? Consultez nos guides sur la façon d’améliorer votre sprint ainsi que sur la façon d’augmenter vos capacités de course de longue distance.

Nicolas Fondateur de Athlé expliqué

Qui est Nicolas ?

Lillois. 30 ans et 10 ans de pratique de la course à pied. Après avoir conseillé mes amis débutants, j’ai eu l’idée de créer un blog. En 2022, Athlé Expliqué a vu le jour pour vous apporter des réponses en vous donnant des conseils basés sur mes propres expériences.

Ce contenu vous a plu ? Il existe un moyen simple et symbolique pour m’encourager : offrez-moi un café. Cela me permettra de couvrir en partie les frais liés à la maintenance du site et le temps passé sur la rédaction des articles. Bien sûr, il y a des publicités sur Athlé Expliqué, mais pour le moment, ce n’est pas suffisant. Qui sait, un jour, je pourrai les enlever !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x