Test Kiprun GPS 500 by Coros : suffisante pour 80% des coureurs ?

Test Kiprun GPS 500 by Coros : suffisante pour 80% des coureurs ?

Il y a quelques semaines, Decathlon a sorti un modèle que personne n’attendait. La nouvelle Kiprun 500 est la première montre que Coros a lancé sur le marché et vendue sous la marque Décathlon.

Mais c’est une décision très intelligente, car elle permet à Decathlon de bénéficier des technologies avancées de la marque Coros pour la modique somme de 139€, un prix très intéressant par rapport à tout ce dont cette montre est capable.

Logiquement, tout n’est pas rose. Il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’une montre qui a déjà quelques années derrière elle, avec une esthétique déjà bien dépassée et utilisant des matériaux que je peux définir comme « simples mais honnêtes ».

La montre que j’ai utilisée pour ce test n’a pas été fourni par Decathlon, je l’ai simplement acheté par Internet et j’ai récupéré ma commande au magasin, exactement de la même manière que vous pouvez le faire.

Après plusieurs semaines de test avec la Kiprun GPS 500 by Coros, je suis maintenant en mesure de commenter tous les avantages que peuvent offrir cette nouveauté de la gamme de Decathlon, et qui dépasse de loin n’importe laquelle des montres qu’ils avaient en catalogue à ce jour.

Caractéristiques de la Kiprun GPS 500 by Coros

Comme la Kiprun 500 est fondamentalement une COROS PACE 1, ses caractéristiques sont les mêmes. La seule différence par rapport au modèle que COROS a sorti il y a quelques années est l’absence d’altimètre barométrique, une décision qui a sans doute été prise pour réduire le coût de la montre et la proposer à un prix agressif.

  • Écran couleur de 1,2″
  • Diamètre de 47 mm, poids de 48 grammes
  • Connectivité avec les capteurs ANT+ et Bluetooth
  • Compatible avec GPS, GLONASS et BeiDou
  • Boussole
  • Gyroscope
  • Autonomie de 25 heures en utilisation GPS et jusqu’à 30 jours en mode horloge
  • Notifications mobiles sur l’écran
  • COROS EvoLab dans l’application mobile avec informations sur la charge d’entraînement
  • Analyse du sommeil et du repos
  • Prise en charge des entraînements avancés, y compris leur téléchargement depuis TrainingPeaks
  • Compatible avec Strava (vous pouvez synchroniser les entraînements directement avec Strava)
  • Écrans de l’horloge personnalisables
  • Prix : 119€

Bref, ce sont des fonctions standard pour les montres GPS, mais beaucoup d’entre elles sont assez remarquables pour une montre quand on considère son prix. Il s’agit d’une montre entrée de gammes et, en tant que telle, elle ne dispose pas de nouvelles fonctionnalités majeures, mais certaines sont inhabituelles pour des montres dans cette gamme de prix.

Decathlon ne cache pas que la Kiprun 500 est une montre COROS. Sur le verre de la montre même, on peut lire l’inscription « Powered by COROS ».

Esthétiquement, elle ne change pas trop par rapport à la COROS PACE originale. Ci-dessous, vous les avez face à face, alors jouez au jeu des 7 différences.

La Kiprun 500 ressemble à une montre bon marché, ce qu’elle est en réalité. Elle est entièrement fabriquée en plastique et c’est ce que l’on ressent. Le bracelet en silicone a également une sensation de lourdeur, mais Decathlon ne trompe personne. Vous payez 119€ pour une montre plus performante à ce prix, vous ne pouvez pas vous attendre à ce qu’elle utilise aussi des matériaux nobles.

L’horloge est commandée par quatre boutons. Sur le côté droit, nous avons deux boutons de défilement tandis que sur le côté gauche, nous trouvons les menus d’acceptation, d’entrée et le retour. Il manque un bouton spécifique pour l’éclairage, et il est étrange d’avoir le bouton de confirmation ou d’entrée dans le menu sur le côté droit.

L’éclairage s’allume lorsqu’il reconnaît une rotation du poignet. Dans l’ensemble, le temps de réponse est bon, mais il me manque parfois ce bouton spécifique.

Appuyez sur le bouton principal pour accéder au menu d’entraînement, où le pod peut choisir parmi les différents profils sportifs proposés.

Il existe également un menu d’accès rapide en appuyant sur le bouton supérieur gauche (le bouton retour).

Les deux menus peuvent être configurés depuis l’application mobile, en ajoutant ou en supprimant les options que nous n’allons pas utiliser, ou en les ordonnant comme vous le préférez.

Bien que le logiciel et l’interface utilisateur de la montre soient déjà entièrement adaptés pour être utilisés avec la couronne COROS, l’utiliser avec les boutons eux-mêmes ne pose aucun problème. En fait, cela est même préférable.

Depuis l’écran principal et en appuyant sur les boutons de défilement, le pod affiche les différents widgets qui sont présents sur la montre : comme les indicateurs de suivi d’EvoLab. Les données comprennent les informations suivantes : HR, indicateurs quotidiens, heures de lever et de coucher du soleil, et notifications téléphoniques.

La plupart de ces widgets vous permettent de cliquer sur le bouton principal pour accéder à d’autres données.

Si vous ne voulez pas voir les données d’activité sur le petit écran de la montre, vous n’avez pas à vous inquiéter, vous pouvez ouvrir l’application COROS et y jeter un coup d’œil à ces mesures quotidiennes.

Vous pouvez cliquer sur l’une de ces mesures pour entrer les données et les voir en détail. Par exemple, vous avez ici les données relatives au repos (car la Kiprun 500 analyse également le sommeil).

Quant à la personnalisation de la montre, elle nous permet de basculer entre différents cadrans d’affichage. COROS en propose un bon nombre. Cependant, nous ne pouvons pas en créer nous-mêmes ou modifier ceux qui sont déjà créés.

Il n’y a pas de fonctions multimédia autres que l’affichage des notifications sur l’écran de la montre. Cela signifie qu’il n’y a pas de contrôle de la musique du téléphone couplé.

Kiprun GPS 500 by Coros pour le sport

Si vous achetez une Kiprun 500 c’est pour faire du sport, son esthétique n’invite certainement pas à autre chose. Et laissez-moi vous dire que, dans ce sens, c’est une montre qui, compte tenu de son prix, brille de milles feux.

Il existe de nombreuses activités sportives. Certains peuvent manquer (comme le trail ou le renforcement musculaire), mais ils sont plus nombreux que ce que l’on peut trouver dans des montres au prix similaire.

Voici ceux que vous pouvez sélectionner et modifier :

  • Course à pied (à l’extérieur et sur tapis de course)
  • Mode course du COROS Track
  • Cyclisme (en extérieur et en intérieur)
  • Natation en piscine
  • Nage en eau libre
  • Triathlon (ou multisport, on peut choisir jusqu’à trois profils sportifs à enchaîner)
  • Cardio (avec ou sans utilisation du GPS)

Il est possible de supprimer ou ajouter certains d’entre eux, ainsi que modifier l’ordre dans lequel ils sont affichés. Ceci se fait depuis l’application mobile.

Pour une montre de ce type, des activités telles que la course à pied sur piste (qui permet de courir sur la piste en ajustant la distance au millimètre près), la natation en eau libre ou le triathlon. Ces activités ne sont pas du tout courantes pour une montre de cette gamme de prix.

Chacune de ces activités peut être configurée avec les données que vous souhaitez, c’est là tout l’intérêt d’avoir différents profils. Vous pouvez configurer certains écrans pour la course à pied et d’autres totalement différents pour la piscine. Et évidemment, cette activité « piscine » mesurera les longueurs que vous avez réalisées.

Cette configuration, comme tout le reste, se fait via l’application COROS. Les écrans peuvent comporter jusqu’à 6 données, une autre configuration inhabituelle pour une montre à 119 €.

Quelles sont les modifications que l’on peut apporter à la montre ? Il suffit de définir des alertes (allure, distance, cadence, FC) ou de régler la pause automatique. Aussi, vous pouvez également créer des intervalles pour vos séances de fractionné par exemple.

Vous avez également la possibilité de programmer des entraînements par intervalles, soit individuellement (parce qu’un jour vous voulez faire une série), soit parce que vous suivez un plan d’entraînement. Vous pouvez créer un entraînement ou l’avoir sur la montre pour le faire à plusieurs reprises.

Dans le menu de sélection des sports, vous pouvez le trouver sous l’option « Entraînements ».

Il est possible également de créer un plan d’entraînement complet, le recevoir d’un tiers ou télécharger les entraînements que vous avez dans votre compte Training Peaks. La montre vous rappellera si vous avez des entraînements pour la journée, ou alors pour le voir dans le menu du plan d’entraînement.

COROS propose une série de séances d’entraînement que vous pouvez utiliser. Du débutant au marathonien, vous ne voulez pas vous poser trop de questions par rapport au plan d’entraînement ? Dans la montre, vous pouvez définir des intervalles spécifiques, en sélectionnant le nombre d’intervalles et en définissant le temps ou la distance pour chacun d’eux. Ce que vous ne pouvez pas faire, c’est définir un objectif d’allure, de fréquence cardiaque ou de puissance.

Une fois l’entraînement terminé, vous pouvez voir le résumé de tous les détails sur l’écran de la montre elle-même. Les informations sont assez standard, mais tout est très visuel, surtout par rapport à Garmin.

Après avoir synchronisé votre montre avec votre téléphone, vous pouvez également voir tous les détails de l’entraînement dans l’application (et si vous l’avez configuré, ils seront envoyés à des applications tierces comme Strava).

L’application n’est pas le seul endroit où vous pouvez consulter vos données d’entraînement et d’activité. La semaine dernière, COROS a annoncé une nouvelle plateforme en ligne à laquelle vous pouvez accéder depuis votre ordinateur. COROS Training HUB est encore en mode bêta et n’est pas encore disponible pour tous les utilisateurs. Rendez-vous dans les prochaines semaines pour la sortie.

Enfin, parlons des capteurs. Bien que la Kiprun 500 dispose d’un capteur de pouls optique (dont je vous montrerai plus tard le fonctionnement), la montre est compatible avec tous les types de capteurs. Il n’y a aucune limitation, ni de la technologie utilisée pour la transmission des données (via les capteurs Bluetooth Smart et ANT+). Cela inclut les potentiomètres, ce qui n’est pas courant dans les montres de cette gamme de prix. En ce sens, COROS n’a en aucun cas réduit les fonctions logicielles, ce que fait par exemple Garmin sur ses modèles les moins chers.

Performances du GPS et du capteur optique de la fréquence cardiaque

Passons maintenant aux performances spécifiques des capteurs internes de la Kiprun 500, à savoir le GPS et le capteur de pouls optique. Comme vous le savez, je fais les comparaisons GPS avec les montres qui m’accompagnent dans mes entraînements réguliers. Je porte à la fois la Kiprun 500 et d’autres montres et je vérifie où les problèmes surviennent.

Je n’ai pas de parcours défini pour établir un score pour la simple raison qu’il existe d’autres facteurs externes. Des choses liées à l’environnement comme les nuages, les arbres ou la position du satellite peuvent modifier les résultats du GPS d’un jour à l’autre. C’est pour cette raison que je préfère faire ce type de comparaison plutôt que d’avoir un parcours prédéfini et de l’évaluer par rapport à ce constat.

Je vais commencer par cette séance d’entraînement que j’ai effectuée en début de semaine pendant mes vacances à Marbella. À part la Kiprun 500, j’avais avec moi le COROS APEX Pro et la Garmin Forerunner 735XT. Une longue séance d’entraînement à des allures lentes où j’ai mélangé la route et la montagne en montant et en descendant quelques sentiers.

Les performances ont été bonnes, mais la Kiprun 500 a une grosse lacune.

Ici, vous pouvez voir la vue satellite de plus près. La Forerunner et l’APEX Pro ont tous deux parfaitement tracé la route, mais la Kiprun est parti loin sur la droite, passant au-dessus de champs et des maisons. Et comme je l’ai dit, cette erreur a duré quelques kilomètres.

Cependant, une fois qu’il s’est remis sur le bon chemin, le GPS était parfait, même dans la zone la plus compliquée, comme la descente dans le sentier à travers la forêt.

Laissez-moi vous montrer les graphiques de fréquence cardiaque pour cette séance d’entraînement. Le capteur de la Kiprun 500 a un design extrêmement simple, bien plus que ce que l’on voit chez d’autres marques. Grâce à son capteur optique accompagné de deux LED vertes.

Ce n’est pas parce que c’est simple que c’est mauvais. C’est à cela que servent les tests. Mais avant de vous montrer des comparaisons de différents capteurs, j’aimerais vous rappeler quelques principes de base à propos des capteurs optiques.

Gardez à l’esprit qu’un cardiofréquencemètre au poignet ne fonctionne pas de la même manière sur tous les corps. Nous sommes tous différents, et si nous mettons dans l’équation des éléments comme la couleur de la peau, les tatouages, les poils du corps… la différence d’une personne à l’autre peut être assez grande.

Dans mes tests, le périmètre des testeurs n’est pas très large : c’est moi, moi et moi. Donc ce qui fonctionne bien pour moi ne le fera peut-être pas pour quelqu’un d’autre, ou ce sera peut-être mieux.

Mais la chose la plus importante à garder à l’esprit est que vous devez suivre certaines règles pour porter le capteur. Il doit être serré (mais ne pas couper votre circulation), suffisamment pour empêcher la montre de bouger sur votre poignet, en laissant une séparation d’environ un doigt de l’os du poignet. En respectant ces détails, vous vous assurerez d’obtenir les meilleurs résultats en termes de précision.

Si un capteur de fréquence cardiaque placé sur la poitrine effectue une mesure efficace, le capteur optique estime nos pulsations.

Il ne s’agissait pas d’un entraînement à haute intensité, mais d’un entraînement avec une allure constante et même quelques gammes, au cours desquels la fréquence cardiaque a baissé significativement.

En résumé, la performance est bonne dans l’ensemble. Pas parfaite, car aucune montre n’est parfaite tout le temps, mais il n’y a pas trop de bugs à souligner.

Oui, le GPS a buggué, mais ce n’est pas un comportement habituel que j’ai pu voir pendant les autres entraînements. Il est vrai que cela fait des années que je n’avais pas vu une panne de ce genre, mais il ne faut pas oublier que c’est un modèle qui a quelques années derrière lui.

En ce qui concerne le capteur optique, il n’y a pas grand-chose à noter. Les performances sont comparables aux autres modèles du marché. En fait, c’est le même capteur que COROS continue d’utiliser pour le PACE 2 CHORUS.

Kiprun GPS 500 : Ce qu’il faut retenir

J’espère que ce test approfondi vous a aidé à vous décider pour l’achat de votre prochaine montre connectée. Tout le travail que je fais sur ce blog, vous pouvez le consulter gratuitement, mais si vous voulez soutenir mon travail, voici la meilleure façon de me soutenir. C’est ce qui me permet de continuer à vous proposer des tests complets.

Si vous avez des questions, n’oubliez pas que vous avez la section des commentaires en bas de page. Je réponds à toutes vos questions.

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x