Accueil » Conseils » Nutrition et hydratation » Jeûne intermittent et course à pied : Font-ils bon ménage ? (Fasting)
Jeûne intermittent et course à pied : Mythe ou réalité ?

Jeûne intermittent et course à pied : Font-ils bon ménage ? (Fasting)

4 minutes de lecture

Avec la hype du jeûne intermittent (fasting), on se demande s’il s’agit d’un moyen efficace de perdre du poids et d’améliorer sa santé. Faut-il pour autant jeûner plusieurs jours ou un jour par semaine ? Quels sont les risques et les bienfaits associés aux différents types de jeûne ? Après avoir exploré la méthode avec précision, découvrez comment maîtriser le jeûne intermittent pour obtenir des résultats durables tout en respectant votre organisme !

Qu’est ce que le jeûne intermittent ?

Le jeûne intermittent, ou fasting, est une méthode d’alimentation qui consiste à alterner des périodes de prise alimentaire et des périodes de jeûne. Les durées peuvent varier selon la méthode adoptée, allant d’une journée à plusieurs semaines sans consommer de nourriture.

Le but du jeûne intermittent est de donner au corps le temps de récupérer et de se nettoyer en profondeur.

Jeûne intermittent et course à pied : Mythe ou réalité ?

Période de jeûne

Pendant les périodes de jeûne, on ne consomme ni nourriture ni de boissons autre que de l’eau. Cette période peut durer entre 16 et 20 heures par jour et s’effectue généralement entre les repas.

Bien qu’il soit possible de jeûner un jour par semaine ou tous les deux jours, certains programmes peuvent prendre plusieurs jours ou même des semaines.

A lire aussi :  Recette de boules énergétiques sans cuisson pour coureurs

Période de prise alimentaire

Lors des périodes de prise alimentaire, il est conseillé d’adopter une alimentation équilibrée composée principalement de fruits et légumes frais, d’aliments riches en protéines maigres et d’acides gras essentiels (poissons gras). On peut aussi privilégier les produits biologiques pour maximiser la valeur nutritive des aliments.

Quels sont les bienfaits du jeûne intermittent ?

Les principaux bienfaits du jeûne intermittent sont sa capacité à réduire le poids corporel, à améliorer la santé mentale et physique et à maintenir une alimentation saine. Voici quelques-uns des principaux avantages :

Régulation de la satiété

Le jeûne intermittent aide le corps à contrôler son sentiment de satiété car il permet de mieux interpréter correctement les signaux physiologiques liés à la faim. Grâce à cela, il est possible de manger moins sans se sentir affamé.

Déstockage des graisses

En choisissant une période appropriée pour le jeûne intermittent – par exemple entre 16 heures et 18 heures – on peut assez facilement utiliser l’excès de graisse stockée au cours des repas suivants. La combustion des graisses augmentera donc significativement.

Jeûne intermittent et course à pied : Mythe ou réalité ?

Nettoyage de l’organisme

En limitant les aliments consommés, on limite également les toxines et autres substances nocives qui sont habituellement absorbées. Le jeûne intermittent aide le corps à se nettoyer en profondeur et améliore la digestion.

>> Anorexie mentale : les troubles alimentaires des sportifs

Quels sont les risques du jeûne intermittent ?

Bien qu’il y ait des avantages au jeûne intermittent, il est important de prendre en compte certains des risques associés. Voici quelques-uns des principaux inconvénients :

Déshydratation

Le jeûne peut entraîner une déshydratation, car lorsqu’on ne mange pas, notre corps n’absorbe pas d’eau des aliments que nous mangeons. Il est donc important de boire beaucoup d’eau pendant les périodes de prise alimentaire.

A lire aussi :  Régime cétogène pour les coureurs : Bonne ou mauvaise idée ? Mon avis sur le LCHF

Jeûne intermittent et course à pied : Mythe ou réalité ?

Carences nutritionnelles

Si vous ne consommez pas assez d’aliments nutritifs pendant vos repas, vous risquez d’avoir des carences nutritionnelles. Des suppléments tels que des vitamines et des minéraux peuvent aider à compenser une mauvaise alimentation.

Troubles du sommeil

Les longues périodes sans nourriture peuvent entraîner une fatigue intense. Dans ce cas jeûner peut être difficile si on ne mange pas suffisamment ou si on saute trop souvent des repas.

Jeûne intermittent et course à pied : Ce qu’il faut retenir

Le jeûne intermittent est une méthode populaire pour perdre du poids et améliorer la santé. Cependant, il ne convient pas à tout le monde et n’est pas sans danger. Avant de commencer un programme de jeûne intermittent, il est important de comprendre comment cela fonctionne et quels sont les bienfaits et les risques liés à ce mode alimentaire. Toute personne envisageant un régime doit toujours demander l’avis d’un professionnel de santé afin de choisir le bon type de jeûne et assurer la sécurité optimale.

Qui est Nicolas ?

Lillois. 30 ans et 10 ans de pratique de la course à pied. Après avoir conseillé mes amis débutants, j’ai eu l’idée de créer un blog. En 2022, Athlé Expliqué a vu le jour pour vous apporter des réponses en vous donnant des conseils basés sur mes propres expériences.

A lire aussi :  Hypoglycémie pendant l'effort : Conseils pour éviter la fringale

Ce contenu vous a plu ? Il existe un moyen simple et symbolique pour m’encourager : offrez-moi un café. Cela me permettra de couvrir en partie les frais liés à la maintenance du site et le temps passé sur la rédaction des articles. Bien sûr, il y a des publicités sur Athlé Expliqué, mais pour le moment, ce n’est pas suffisant. Qui sait, un jour, je pourrai les enlever !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x