Accueil » Conseils » Nutrition et hydratation » Anorexie mentale : les troubles alimentaires des sportifs
Anorexie mentale : les troubles alimentaires des sportifs

Anorexie mentale : les troubles alimentaires des sportifs

9 minutes de lecture

Face aux pressions et à la discipline qui accompagnent le sport, les coureurs sont particulièrement susceptibles de développer des troubles alimentaires. Si l’anorexie mentale est un facteur de risque important, il existe d’autres troubles comportementaux tels que la boulimie ou la prise excessive ou insuffisante de nourriture (anorexie) qui peuvent affecter les performances et la santé physique du coureur.

Aujourd’hui, nous allons explorer ces dangers et étudier les cas récents de coureurs souffrant d’anorexie et/ou de boulimie au sein du monde sportif afin de mieux comprendre cette maladie complexe.

Les sportifs : 10 fois plus touchés que le reste de la population par les troubles de comportements alimentaires

Selon une étude récente, les sportifs professionnels et amateurs sont jusqu’à 10 fois plus susceptibles de souffrir de troubles du comportement alimentaire (TCA). Les troubles alimentaires, comme l’anorexie et la boulimie, sont des problèmes médicaux complexes qui affectent les coureurs sur le plan psychologique et physique.

Ils peuvent être particulièrement dangereux pour les sportifs en raison des contraintes supplémentaires imposées à leur corps par l’activité physique.

Quels sont les facteurs qui expliquent cette prévalence élevée ?

Galettes végétaliennes avec pommes de terre et salade

Il existe plusieurs facteurs qui contribuent à l’augmentation du risque TCA chez les sportifs. Les pressions sociales exercées sur les athlètes, en particulier ceux exerçant des disciplines exigeantes physiquement, peuvent conduire certains à essayez de contrôler leur poids et leur apparence pour atteindre un certain niveau de performance.

Une attention excessive portée à l’image corporelle est fréquente chez les personnes souffrant d’un trouble alimentaire et certaines activités physiques extrêmes peuvent aggraver ce symptôme.

De plus, des recherches ont montré que le stress provoqué par un entraînement intense et la pression liée à l’obtention de résultats favorisent l’apparition des TCA chez les jeunes athlètes en pleine croissance. En outre, il a été démontré qu’un pourcentage significativement plus important de femmes semblait être touché par ces problèmes comparativement aux hommes.

A lire aussi :  Que manger la veille d'une sortie longue pour une meilleure performance ?

Quels sont les conséquences sur la santé ?

Les TCA peuvent avoir des effets nocifs graves sur la santé physique et mentale des patients. Les principales complications liées à cette maladie comprennent une perte de poids rapide ou trop importante accompagnée d’une fatigue chronique et la diminution des performances mentales.

De plus, chez certains patients, on observe une prise involontaire ou non contrôlable d’aliments solides ou liquides pouvant entraîner une incapacité à maintenir un poids normal.

De manière générale, un trouble alimentaire non traité peut provoquer des carences nutritionnelles pouvant entraîner divers problèmes tels que des problèmes cardiaques, une anémie, une ostéoporose ou encore un diabète.

>> A lire : Quelle hydratation avant, pendant et après la course à pied ?

Les différents troubles alimentaires présents chez les sportifs

Il existe 3 principaux types de troubles alimentaires affectant les sportifs: l’orthorexie, l’anorexie et la boulimie. Chacune a ses propres symptômes et conséquences sur la santé des patients.

Qu’est-ce que l’anorexie ?

L’anorexie est un trouble alimentaire caractérisé par une perte de poids involontaire mais importante accompagnée d’une tendance à percevoir son image corporelle comme anormalement grosse ou déformée. Le patient anorexique rechigne à manger des aliments solides ou liquides et peut pratiquer des activités physiques extrêmes pour maintenir un poids artificiellement bas.

Cette maladie peut entraîner une incapacité à réguler sa prise de nourriture, ce qui peut avoir des conséquences graves sur le fonctionnement physique et mental du coureur.

Qu’est-ce que la boulimie ?

La boulimie est un trouble alimentaire caractérisé par une prise volontaire excessive d’aliments solides et/ou liquides suivies d’un comportement compensatoire comme le vomissement, le jeûne ou la prise abusive de laxatifs. Les personnes souffrant de cette maladie ont souvent des problèmes psychologiques tels que des sentiments d’inadéquation ou une baisse de leur estime qui conduit à rechercher un soulagement émotionnel dans la nourriture. De plus, ce trouble peut entrainer divers problèmes physiologiques pouvant nuire gravement à la santé du coureur.

femme assise sur la route mangeant des céréales Froot Loops

Qu’est-ce que l’orthorexie ?

L’orthorexie est un trouble alimentaire caractérisé par une obsession excessive pour la qualité et la santé des aliments. Ce phénomène est de plus en plus fréquent, les considérations liées à l’alimentation prenant aujourd’hui une place importante dans nos sociétés.

Si vous présentez certains symptômes, il vaut mieux comprendre ce trouble et savoir comment le traiter

Causes de l’orthorexie

Divers facteurs peuvent être à l’origine du trouble alimentaire appelé orthorexie :

  • Anorexie, qui se manifeste souvent par une envie obsédante de perdre du poids afin d’atteindre « la perfection ».
  • Vie sociale et environnementale : Les relations entretenues avec son entourage jouent un rôle majeur en ce qui concerne la perception des habitudes alimentaires. La pression exercée par les autres membres de sa communauté peut conduire à un besoin maladif d’obtenir sa validation – y compris par ses choix alimentaires.
  • Exemples de cas : Dans certains quartiers, le concept de «saine alimentation» est omniprésent et fait partie intégrante des conversations quotidiennes. Les personnes qui reçoivent une information positive ou négative sur différents types d’aliments tendent à se sentir menacées et peuvent développer une obsession des produits sains.
A lire aussi :  18 aliments complets et sains pour remplacer les gels énergétiques pour la course à pied

Traitements de l’orthorexie

Il existe plusieurs manières dont on peut traiter cette affection. Tout d’abord, il faut essayer de comprendre le trouble et prendre conscience des symptômes dont on souffre afin de pouvoir les gérer correctement.

Ensuite, on doit établir un plan alimentaire sain et équilibré pour réduire les risques liés à l’obsession des produits sains et favoriser le retour vers une alimentation normale.

Par ailleurs, il existe d’autres techniques qui peuvent être utiles pour prendre en charge l’orthorexie. Par exemple, des interventions psychologiques telles que la thérapie cognitivo-comportementale et des séances de yoga peuvent aider à réduire le stress et à améliorer l’hygiène de vie.

L’orthorexie est un trouble alimentaire très fréquent qui nécessite une prise en charge appropriée. Comme pour tout trouble alimentaire, il faut tenir compte du contexte social et familial avant de mettre en place des mesures thérapeutiques adéquates pour combattre cette pathologie.

Quels sont les symptômes et les conséquences de ces troubles alimentaires ?

Les symptômes communs aux TCA sont notamment : une forte anxiété liée aux repas, une perception erronée de son image corporelle, des fluctuations inhabituelles du poids, des sautes d’humeur fréquentes et/ou une fatigue chronique due à un manque d’aliments nutritifs et caloriques adéquats, etc., Mais chaque trouble alimentaire possède également des signes spécifiques susceptibles d’alerter proche ou amis pour qu’ils puissent prendre les mesures adéquates.

Symptômes communs aux TCA

  • Anxiété autour du repas
  • Perception erronée de son image corporelle
  • Changement brusque du poids
  • Sautes d’humeur fréquentes
  • Fatigue chronique

Symptômes spécifiques à l’anorexie

  • Perturbation du cycle menstruel chez les femmes et hermaphrodisme chez les hommes
  • Ralentissement du métabolisme et déshydratation sévère
  • Respiration rapide et hypertension artérielle faible

Symptômes spécifiques à la boulimie

  • Vomissements auto-induit ou prise excessive de laxatifs
  • Engourdissement des doigts due à la consommation excessive de sel et/ou de sucre.

Symptômes spécifiques à l’orthorexie

  • Comportements tels qu’un contrôle excessif des repas ou des choix limités de nourriture
  • Instauration de règles strictes concernant la qualité des aliments
  • Demande sociale de questionnement sur les choix alimentaires

Les conséquences des TCA sur le système physique et mental peuvent être très graves. Chez les sportifs, l’amincissement trop rapide entraîne une diminution significative des performances mentales et physiques pouvant conduire à une baisse importante du niveau de performances.

A lire aussi :  L'importance du potassium et du sodium pour les coureurs

De plus, certaines complications liées aux TCA comme l’anorexie peuvent entraîner un arrêt cardiaque, une insuffisance rénale ou encore un diabète non contrôlé, ce qui peut avoir des conséquences fatales.

>> A lire : Que manger avant un marathon : Quand, quoi et en quelle quantité ?

La perte de poids par carence alimentaire : Fatigue et diminution des capacités physiques

La perte pondérale accompagnée d’une privation nutritionnelle est une cause fréquente de trouble identitaire de l’intégrité corporelle chez les athlètes qui souffrent d’un trouble du comportement alimentaire. La carence en nutriments essentiels provoque une diminution progressive des performances physiques et mentales, accompagnée d’une sensation constante de fatigue.

femme en chemise noire tenant un pèse-personne noir et argenté

Quels sont les risques liés à la perte de poids ?

Une privation nutritionnelle ainsi qu’un amaigrissement trop important peut entrainer divers problèmes physiologiques tels que : une ostéoporose, une anémie ou encore des problèmes cardiaques pouvant mettre en danger la vie du coureur.

>> A lire : Courir pour maigrir : Guide du débutant

Pourquoi ces troubles touchent les sportifs ?

Les athlètes ont souvent une relation complexe avec leur corps. C’est l’outil principal de la performance sportive. Par conséquent, nous chercherons à en tirer profit. Par conséquent, une obsession du contrôle est souvent la première pierre qui mène à un trouble de l’alimentation. Les athlètes veulent toujours être plus efficaces et cherchent donc à améliorer leur corps jusqu’au surentraînement. C’est pourquoi ils sont plus touchés que la population générale. De plus, faire de l’activité physique consomme beaucoup d’énergie. Il est donc plus facile de se débarrasser de la graisse corporelle sans savoir quand s’arrêter. Les femmes sportives sont particulièrement concernées par ces problèmes, mais les hommes ne devraient pas non plus être épargnés ! Ils représentent une personne sur neuf. Cette statistique monte à 25% lorsque nous parlons de boulimie.

Nicolas Fondateur de Athlé expliqué

Qui est Nicolas ?

Lillois. 30 ans et 10 ans de pratique de la course à pied. Après avoir conseillé mes amis débutants, j’ai eu l’idée de créer un blog. En 2022, Athlé Expliqué a vu le jour pour vous apporter des réponses en vous donnant des conseils basés sur mes propres expériences.

Ce contenu vous a plu ? Il existe un moyen simple et symbolique pour m’encourager : offrez-moi un café. Cela me permettra de couvrir en partie les frais liés à la maintenance du site et le temps passé sur la rédaction des articles. Bien sûr, il y a des publicités sur Athlé Expliqué, mais pour le moment, ce n’est pas suffisant. Qui sait, un jour, je pourrai les enlever !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x