Accueil » Tests » Chaussures running » Salomon Thundercross : Test et avis
Salomon Thundercross : Le test complet

Salomon Thundercross : Test et avis

5 minutes de lecture

Parmi les chaussures de trail de Salomon, la série CROSS, emmenée par la SPEEDCROSS, vient à l’esprit lorsqu’il s’agit de modèles offrant de fortes performances d’adhérence. La THUNDERCROSS introduite cette fois-ci est le dernier modèle à hériter des performances d’adhérence élevées qui caractérisent la gamme CROSS.

Caractéristiques techniques

  • Poids : 275 g pour les hommes et 246 g pour les femmes
  • Drop : 4 mm
  • Stabilité : Neutre
  • Surface : Sentiers
  • Poids du coureur : Tout poids
  • Prix : 140€

Salomon ThunderCross : Premières impressions

L’impression que l’on a en posant le pied dessus est qu’elles sont confortables et spacieuses au niveau des orteils ; elles sont un peu plus volumineuses que les chaussures Salomon, mais les renforts latéraux sont suffisamment solides pour empêcher le pied de trembler. En ce qui concerne le confort, l’accent semble être mis sur le confort, et vous pouvez les porter toute la journée sans problème.

Ce que j’aime dans la Salomon ThunderCross

La semelle intermédiaire est en Energy Foam, également utilisée dans la SENSE RIDE 5. Elle se caractérise par un bon équilibre entre l’amorti et le retour d’énergie. La plaque unique appelée Profile Film n’est pas insérée, ce qui la rend plus flexible.

La tige présente un aspect « SPEEDCROSS » prononcé. L’avant-pied et le médio-pied sont recouverts d’une maille dense qui empêche la saleté fine et le sable de pénétrer.

L’embout et les côtés sont soigneusement renforcés pour accroître la rigidité et la protection. La languette épaisse et la couleur de la chaussure rappellent également le « SPEEDCROSS ».

A lire aussi :  Nike AlphaFly Next% 2 : Test et avis

La hauteur de stack est de 27,2 mm à l’avant-pied et de 31 mm au talon, ce qui est plus épais que l’épaisseur de 26 mm à l’avant-pied de l’ULTRA GRIDE 2. Et le drop de 4 mm est assez proche de celui de la Salomon.

La semelle extérieure est entièrement recouverte du composé exclusif de Salomon, All-Terrain Contagrip®. Elle offre une grande adhérence sur toutes les surfaces. Dans le cas de la THUNDERCROSS, l’épaisseur de la semelle est réduite, ce qui la rend plus légère et plus souple.

Les crampons ont une hauteur de 5 mm et la forme est en Y au lieu de la forme traditionnelle en V de la SPEEDCROSS, en utilisant différentes tailles et formes. Par rapport à la « SPEEDCROSS 6 », les barrettes sont plus nombreuses et moins espacées.

Salomon Thundercross : Le test complet

Le test terrain

L’équilibre est très différent car le drop de la ‘SPEEDCROSS 6’ est de 10 mm, alors que celui de la ‘THUNDERCROSS’ est inférieur de 4 mm. La sensation est assez similaire à celle de la ‘SENSE RIDE 5’. Il y a suffisamment d’amorti dans le talon, mais l’amorti de l’avant-pied semble ressortir davantage, de sorte que la sensation peut varier en fonction du type de course.

L’amorti est adéquat et relativement souple. En particulier, j’ai senti du volume dans la zone de l’avant-pied. Dans le cas d’un type de course où le pied est ancré au talon, où le talon est chargé et où la charge se déplace ensuite vers l’avant-pied, je pense qu’il est possible de courir en douceur si l’on déplace activement le centre de gravité de manière à ce qu’il soit légèrement en avant. Pour la course du milieu du pied à l’avant du pied, il est facile de sentir l’amorti élevé dans la zone de l’avant-pied.

A lire aussi :  Top 7 des meilleures chaussures de running pour pieds plats

L’adhérence est forte et vous ne vous sentirez pas en danger sur n’importe quel type de surface. Les crampons sont fermement fixés au bord de la semelle, de sorte que la zone d’adhérence est large et sûre ; peut-être en raison des crampons en forme de Y, la bande de roulement semble être plus efficace dans le sens latéral. Un autre point important est que, par rapport à la SPEEDCROSS 6, vous pouvez courir plus confortablement sur des surfaces dures et des routes pavées.

La THUNDERCROSS est un nouveau type de chaussure qui ressemble à une combinaison de la SPEEDCROSS 6, de la dernière semelle intermédiaire de la SENSE RIDE 5 et de RoadRop. C’est une chaussure à forte adhérence que l’on veut avoir pour les surfaces meubles et les jours de pluie, mais avec la THUNDERCROSS, on peut aussi l’utiliser sur des surfaces sèches sans stress, donc on n’est pas limité dans ses possibilités. Ces chaussures peuvent être utilisées comme chaussures principales.

Conclusion

Je suis agréablement surpris par la Thundercross. En s’inspirant de la Sense Ride, la chaussure a du répondant et conviendra à des coureurs agiles à la recherche de protection et d’adhérence. La semelle Energy Foam offre un amorti durable et un retour d’énergie rebondissant. Bref, il me tarde de les tester en compétition et de savoir si une 2ème version sortira en 2024 !

Où se procurer la Salomon Thundercross ?

>> Acheter le modèle homme sur i-run

>> Acheter le modèle femme sur i-run

Nicolas Fondateur de Athlé expliqué

Qui est Nicolas ?

Lillois. 30 ans et 10 ans de pratique de la course à pied. Après avoir conseillé mes amis débutants, j’ai eu l’idée de créer un blog. En 2022, Athlé Expliqué a vu le jour pour vous apporter des réponses en vous donnant des conseils basés sur mes propres expériences.

Ce contenu vous a plu ? Il existe un moyen simple et symbolique pour m’encourager : offrez-moi un café. Cela me permettra de couvrir en partie les frais liés à la maintenance du site et le temps passé sur la rédaction des articles. Bien sûr, il y a des publicités sur Athlé Expliqué, mais pour le moment, ce n’est pas suffisant. Qui sait, un jour, je pourrai les enlever !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x