Accueil » Tests » Chaussures running » On Cloudmonster : Test et avis
Test On Cloudmonster : Comme sur un nuage !

On Cloudmonster : Test et avis

5 minutes de lecture

179€ pour une chaussure sans plaque de carbone, c’est encore un peu cher. La plupart des chaussures à amorti élevé coûtent entre 150 et 160 euros. La On Cloudmonster vaut-elle la peine d’être achetée plus cher ? On affirme que la Cloudmonster contient deux fois plus de mousse Helion. Cela la rend souple mais aussi assez légère.

Fiche technique

  • Stabilité : Neutre
  • Surface : Route/Chemin
  • Poids du coureur : Tout poids
  • Poids de la chaussure : 267 g pour les hommes et 244 g pour les hommes
  • Drop : 6 mm
  • Prix : 179€

Premières impressions

La chaussure On Cloudmonster est une toute nouvelle chaussure de On. D’emblée, elle présente un design audacieux. Lorsque j’ai vu une photo pour la première fois, je me suis demandé ce qui se passait chez On. Beaucoup de coureurs aiment les chaussures de running On, mais ils veulent plus d’amorti, et c’est là que la Cloudmonster entre en jeu.

La On Cloudmonster est la chaussure la plus amortissante de On à ce jour. Elle combine la technologie Cloudtec de On avec beaucoup d’amorti et un Speedboard réactif.

Par ailleurs, saviez-vous que la marque s’appelle tout simplement « On » ? Pas « On Clouds ». La On Cloud est un type spécifique de chaussure On, mais tout comme les Ford ne s’appellent pas Ford Mustang, la marque ne s’appelle pas « On Clouds », mais simplement « On ».

On Cloudmonster : Test et avis

Taille

La On Cloudmonster a une tige en polyester recyclé. La plupart des coureurs le savent maintenant, mais j’aime les marques et les entreprises qui commencent à devenir plus respectueuses de l’environnement. La tige est plus fine mais elle s’adapte bien et ne pose pas beaucoup de problèmes. Je sais que beaucoup de coureurs préfèrent les tiges plus fines, surtout à l’approche des mois les plus chauds.

A lire aussi :  adidas Ultraboost Light : Test et avis

Je crois fermement que les meilleures tiges de chaussures de running disparaissent de vos pieds et, pour la plupart, c’est le cas de la On Cloudmonster. La On Cloudmonster est de loin la chaussure On la plus large à ce jour, et comme On ne fabrique pas de chaussure large, c’est une bonne nouvelle pour ceux d’entre nous (moi) qui ont des pieds plus larges !

J’aurais aimé que les lacets soient un peu plus longs, mais à part ça, la chaussure est confortable. Les lacets Cloudmonster sont légèrement différents des lacets de course typiquement On. Ils sont plus épais et restent mieux attachés. J’espère que c’est la voie que suivra On pour ses chaussures de running à l’avenir.

En règle générale, je porte des chaussures de running d’une pointure de 44 à 45. J’ai trouvé que presque tous les modèles de chaussures On Running me vont mieux en taille 45 et la On Cloudmonster n’est pas différente des autres modèles. Les chaussures de running On sont généralement un peu plus petites et plus étroites, donc je prendrais une demi-pointure de plus que votre pointure de chaussure de running habituelle.

On Cloudmonster : Test et avis

Test terrain

Le On Cloudmonster utilise plus de Helion Superfoam. Qu’est-ce que Helion Super Foam ? Selon On, c’est une combinaison d’éléments rigides et flexibles qui permet de rouler en douceur. Elle possède également des cloud pods plus grands pour fournir plus d’amorti à l’arrière du pied tout en vous faisant rouler vers l’avant. On pourrait s’attendre à ce que la On Cloudmonster soit rigide, mais elle est plus souple et permet de rouler facilement du talon aux orteils.

La Cloudmonster est également dotée d’une « Speedboard », ce qui signifie techniquement qu’il s’agit d’une chaussure plaquée. Lorsque la Speedboard se comprime, elle vous propulse vers l’avant. Sans la Speedboard, l’Helion rendrait la On Cloudmonster trop molle et vous auriez l’impression de courir sur une guimauve géante. La Speedboard permet vraiment d’obtenir une certaine réactivité.

A lire aussi :  Saucony Tempus : Test et avis

Les chaussures de running On sont généralement extrêmement rigides lorsque vous les enfilez. Après avoir couru quelques kilomètres, elles commencent à s’assouplir.

On Cloudmonster : Test et avis

Durabilité et adhérence

J’ai trouvé que la plupart des chaussures de running On sont extrêmement durables. Je m’attends à ce que la On Cloudmonster fasse plus de 500 km.

Le problème avec les chaussures de running est que l’adhérence n’est parfois pas aussi bonne parce que la semelle est munie de coussinets. Ces coussinets peuvent parfois ramasser des pierres et vous faire glisser. Gardez à l’esprit que la traction n’a jamais été terrible mais que les coussinets sont susceptibles de ramasser quelques cailloux ici et là. De toutes les chaussures de running On que j’ai essayées, la On Cloudmonster a la meilleure traction.

J’ai utilisé la On Cloudmonster pour une variété d’entraînements, y compris des séances faciles, des sorties longues et des tempo run. J’ai trouvé que la On Cloudmonster convient mieux comme chaussure de running pour les séances faciles en endurance fondamentale, mais contrairement à de nombreuses chaussures à amorti élevé, vous avez la possibilité de courir plus vite avec elle. Je ne ferais pas de course ou d’entraînement intensif parce que j’aime les chaussures plus légères, mais elle a la capacité d’accélérer le rythme si vous préférez. Je trouve que je peux emporter la On Cloudmonster avec moi lorsque je ne sais pas exactement quel type de course je vais faire.

Ce qu’il faut retenir

Je n’aime pas dire  » préférée  » pour une chaussure, mais la On Cloudmonster est sans aucun doute ma chaussure de running On préférée en ce moment. Elle a beaucoup d’amorti et est parfaite pour les courses faciles ou quotidiennes. Si vous avez voulu essayer les chaussures de running On mais que vous pensiez avoir besoin de plus d’amorti ou d’un modèle plus large, c’est une excellente option.

A lire aussi :  Top 5 des chaussures de running maximalistes

Où se procurer la On Cloudmonster ?

>> Acheter le modèle homme sur i-run

>> Acheter le modèle femme sur i-run

Nicolas Fondateur de Athlé expliqué

Qui est Nicolas ?

Lillois. 30 ans et 10 ans de pratique de la course à pied. Après avoir conseillé mes amis débutants, j’ai eu l’idée de créer un blog. En 2022, Athlé Expliqué a vu le jour pour vous apporter des réponses en vous donnant des conseils basés sur mes propres expériences.

Ce contenu vous a plu ? Il existe un moyen simple et symbolique pour m’encourager : offrez-moi un café. Cela me permettra de couvrir en partie les frais liés à la maintenance du site et le temps passé sur la rédaction des articles. Bien sûr, il y a des publicités sur Athlé Expliqué, mais pour le moment, ce n’est pas suffisant. Qui sait, un jour, je pourrai les enlever !

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x