Accueil » Tests » Equipements » Test Petzl Swift RL 900 lumens : Un super compromis poids / puissance
Test Petzl Swift RL 900 lumens : Un super compromis poids / puissance

Test Petzl Swift RL 900 lumens : Un super compromis poids / puissance

10 minutes de lecture

Essayer de prolonger vos activités de plein air pendant les heures sombres peut s’avérer une tâche assez décourageante sans un éclairage approprié.

Lors de nos nombreuses sorties en plein air, les lampes frontales nous ont lâchés, se sont gorgées d’eau, les piles se sont épuisées très rapidement ou n’étaient tout simplement pas assez lumineuses.

J’ai testé la Swift RL de Petzl, qui est considérée comme l’une des meilleures lampes frontales actuelles pour courir la nuit.

Pesant seulement 100 g, cette lampe de 900 lumens utilise des batteries lithium-ion rechargeables de 2350 mAH d’une durée de vie impressionnante. Il s’agit donc d’une lampe très puissante qui peut fonctionner longtemps.

Mais le plus gros argument de vente est le Reactive Lightning (d’où le nom Petzl Swift RL) qui adapte la luminosité de la lampe frontale à l’éclairage de votre environnement. C’est parfait si vous courez, faites du vélo ou de la randonnée dans différents environnements et que vous ne voulez pas avoir à changer constamment la luminosité. C’est aussi la clé pour maximiser l’utilisation de chaque charge.

Tout cela semble très prometteur, mais comment cela se passe-t-il sur le terrain ? Lisez la suite pour le savoir.

Test Petzl Swift RL 900 lumens : Un super compromis poids / puissance

Fiche technique

La Swift RL est une lampe frontale compacte et puissante de 900 lumens, dotée de batteries rechargeables et de la technologie REACTIVE LIGHTING (plus d’informations à ce sujet ci-dessous).

Avec un poids de seulement 100 g, c’est une lampe frontale dynamique destinée aux alpinistes, aux coureurs, aux skieurs, aux cyclistes, etc. qui ont besoin d’une grande autonomie pour leurs activités de nuit en plein air.

Spécifications :

  • 900 lumens avec 3 fonctions de luminosité et un éclairage réactif ou standard
  • 100g
  • Faisceau mixte
  • Batterie rechargeable au lithium-ion de 2350 mAH
  • 6 heures de charge
  • Étanchéité IPX4 résistante aux intempéries

Test Petzl Swift RL 900 lumens : Un super compromis poids / puissance

Premières impressions

Visuellement, la SWIFT RL est le grand frère de la BINDI (33 grammes, 200 lumens) – même plastique translucide, même corps principal blanc, mêmes lignes de style et interrupteur, mais alors que la BINDI est axée sur une utilité minimale, la SWIFT est plus axée sur le confort. Cela se traduit par un bandeau amovible et lavable en deux parties, avec un rembourrage important et une partie arrière divisée qui repose confortablement et de manière stable sur l’arrière de la tête. Il s’agit probablement du bandeau le plus confortable que nous ayons utilisé. Contrairement au NAO+ par exemple, le SWIFT est un appareil tout-en-un. Grâce à ce rembourrage, vous pouvez également le suspendre confortablement autour de votre cou. Nous y reviendrons plus tard.

A lire aussi :  Saint-Valentin : 5 idées cadeaux originaux pour coureur

Test Petzl Swift RL 900 lumens : Un super compromis poids / puissance

Comment ça marche ?

La batterie amovible est logée à l’arrière de l’appareil, avec un dissipateur thermique pour la LED. Vous avez la possibilité d’acheter une batterie de rechange pour 45 euros, ce qui double évidemment la durée d’utilisation potentielle. L’échange est simple, mais délicat à réaliser avec des mains froides et des ongles abîmés.

Le contrôle s’effectue à l’aide d’un seul bouton blanc. Une pression permet d’allumer la torche, puis des pressions successives font défiler les niveaux de luminosité Max Burn Time, Standard et Max Power. Une pression plus longue permet de passer du mode réactif au mode standard. C’est à peu près comme cela que fonctionne la NAO+ et c’est très bien. Le petit bouton est difficile à sentir avec des gants, ce qui fait que l’on peut accidentellement passer d’un niveau de luminosité à l’autre sans le vouloir. De plus, comme la lumière passe par ces trois niveaux avant de s’éteindre – ce qui, pour être honnête, est assez courant avec les lampes frontales – si vous voulez descendre d’un niveau, vous devez en fait éteindre la lumière momentanément, ce qui n’est pas très pratique si vous êtes en train de bouger. Lorsqu’elle est dans votre sac, le mode de verrouillage de l’interrupteur empêche de l’allumer accidentellement.

Le chargement s’effectue via un port micro-USB et prend environ six heures, ce qui semble correct (sur la base d’une charge à 100 % – Petzl affirme qu’elle se charge beaucoup plus rapidement à 80 %). Cela limite un peu la torche pour les voyages de plusieurs jours où l’accès à l’électricité est limité et où il n’y a pas d’option pour utiliser des batteries conventionnelles comme solution de secours. Il n’est pas possible de recharger et d’utiliser la lampe simultanément, au cas où vous envisageriez une installation de type banque d’énergie de secours. La jauge de carburant à cinq barres qui s’allume après avoir été allumée ou éteinte pendant quelques secondes est très pratique et fonctionne bien.

Test Petzl Swift RL 900 lumens : Un super compromis poids / puissance

La luminosité est-elle au rendez-vous ?

Si vous souhaitez connaître les chiffres exacts, rendez-vous sur le site Web de Petzl et consultez les spécifications, mais la puissance maximale pour les trois niveaux est indiquée comme suit : 100 lumens, 300 lumens et 900 lumens en mode Reactive. Les réglages standard sont beaucoup plus faibles. Qu’est-ce que cela signifie ? Nous avons trouvé que le réglage de base de 100 lumens était parfait pour marcher sur la plupart des terrains, que le réglage moyen standard était bon pour marcher ou courir sur toutes les surfaces sauf les plus accidentées et que l’option Max Power était idéale pour voir au loin – repérer un point trigonométrique ou une porte lointaine – et sur les terrains vraiment accidentés et techniques. Elle serait également très utile en montagne, pour repérer un point de rappel ou un élément éloigné.

A lire aussi :  Top 8 des meilleures lunettes de soleil pour la course à pied

L’éclairage réactif est un peu comme de la magie. Concentrez-vous sur le sol près de vous, puis regardez vers le haut et au loin, et le capteur détecte que vous avez besoin de plus de lumière et la fournit de manière presque transparente, ce qui est un peu choquant lorsque vous réalisez que les lampes normales ne font pas cela. Le motif est également décent, avec un bon mélange de spots perçant la distance et un faisceau large et flou de près. Si vous êtes hypercritique, vous devriez dire que la NAO+ donne une lumière plus uniforme et plus abondante pour la course technique, mais que la SWIFT a une meilleure pénétration.

La plupart du temps, il fonctionne simplement et, dans 90 % des cas, le réglage intermédiaire est tout ce dont vous avez besoin.

Quelques bizarreries : si vous approchez votre tête de quelque chose de solide, le faisceau passe en mode stroboscopique, mais il faut vraiment le provoquer. Et si vous allumez la lumière dans une pièce éclairée, vous pouvez être amené à penser qu’elle ne fonctionne pas parce qu’elle n’a tout simplement pas besoin de s’allumer.

J’ai à peine utilisé le mode standard, à l’exception du réglage le plus bas de 10 lumens, pour le camping, la cuisine et d’autres activités similaires.

Test Petzl Swift RL 900 lumens : Un super compromis poids / puissance

Une lampe frontale qui peut être portée autour du cou

Par curiosité, j’ai essayé d’accrocher la SWIFT RL autour de mon cou et je l’ai trouvée étonnamment confortable et agréable pour diriger un faisceau de lumière sur le sol juste devant et avec un potentiel d’éblouissement réduit pour tout autre coureur que je croise. En même temps, il est légèrement déconcertant de regarder sur le côté et de constater qu’il n’y a pas d’éclairage directionnel. C’est une bonne nouvelle pour les zombies et les vampires qui rôdent la nuit sur les sentiers, et qui pourront se faufiler jusqu’à vous sans être détectés.

Les inconvénients

Ce que la lampe frontale n’a pas ? Tout type de lumière rouge orientée vers l’avant ou l’arrière – n’oubliez pas que le bandeau est réfléchissant – tout, ce qui ne m’a pas manqué puisque j’avais autant ou aussi peu de lumière que je le souhaitais à tout moment. Et l’option d’un boîtier de piles à distance pour les conditions vraiment froides. Si vous voulez cela, regardez ailleurs, peut-être vers la NAO+, plus encombrante et plus difficile à manipuler, qui dispose également d’un système de commande plus facile à manipuler avec des gants.

A lire aussi :  Comment bien s'habiller pour courir en hiver ? 10 équipements pour se protéger du froid

Verdict

Pour moi, la Petzl SWIFT RL soit la meilleure lampe frontale polyvalente actuellement sur le marché, à condition que vous puissiez vous accommoder de la spécification de la batterie lithium-ion chargée par USB. Elle est étonnamment lumineuse à pleine puissance, mais frugalement faible en réglage minimum et couvre tout ce qui se trouve entre les deux. Le système d’éclairage réactif est étonnamment efficace pour vous donner assez de lumière pour éviter de marcher sur des hérissons errants sur votre chemin, avant d’éclairer instantanément un point trigonométrique éloigné, un mouton ou une arête de falaise. La répartition du faisceau mélange suffisamment de lumière diffuse pour une séance en toute sécurité. Le bouton de commande unique est facile à utiliser, même s’il est un peu difficile à manipuler avec des gants. Nous n’avons jamais regretté l’absence de programmabilité. En résumé, il s’agit d’une torche que vous pouvez utiliser avec plaisir pour tout type d’activité, de la marche douce au camping, en passant par la course nocturne en montagne ou l’alpinisme. La seule condition est que pour les excursions de plusieurs jours loin de la base, vous devrez envisager des options de recharge de la batterie.

Où se procurer la Petzl Swift RL 900 lumens ?

Existe aussi en 1100 lumens : Où se la procurer ?

Nicolas Fondateur de Athlé expliqué

Qui est Nicolas ?

Lillois. 30 ans et 10 ans de pratique de la course à pied. Après avoir conseillé mes amis débutants, j’ai eu l’idée de créer un blog. En 2022, Athlé Expliqué a vu le jour pour vous apporter des réponses en vous donnant des conseils basés sur mes propres expériences.

Ce contenu vous a plu ? Il existe un moyen simple et symbolique pour m’encourager : offrez-moi un café. Cela me permettra de couvrir en partie les frais liés à la maintenance du site et le temps passé sur la rédaction des articles. Bien sûr, il y a des publicités sur Athlé Expliqué, mais pour le moment, ce n’est pas suffisant. Qui sait, un jour, je pourrai les enlever !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x