8 Signes Qui Montrent Que Vous Régressez En Course À Pied

8 signes qui montrent que vous régressez en course à pied

Nous avons tous des jours, voire des semaines, où nous sommes moins motivés pour aller courir. C’est normal ! Cependant, si ce n’est pas le cas, partagez vos secrets !

Si votre démotivation dure plus d’une semaine, il est temps d’agir. Courir malgré les petits maux, les douleurs ou l’épuisement ne fera pas de vous un héros.

Voici quelques signes avant-coureurs qui indiquent qu’il est temps de faire une pause :

1. La Blessure

Une des raisons les plus importantes pour arrêter de courir. Votre corps est excellent pour vous donner des signes avant-coureurs d’une blessure grave. La plupart des fractures de fatigue ne sortent pas de nulle part et commencent par de petites douleurs.

En tant que coureurs, nous sommes capables de penser : « ça ira mieux demain » et nous continuons à courir. N’ayez pas peur de prendre quelques jours de repos. On ne perd pas la forme en un jour ou même en une semaine, et vous pouvez sauver votre cycle d’entraînement en prenant quelques jours de repos. Comme dit l’adage, l’absence rend le cœur plus tendre.

2. Les maladies fréquentes

Si vous tombez souvent malade, votre système immunitaire est peut-être compromis. C’est particulièrement important si vous souffrez souvent de rhumes ou de grippes.

S’entraîner alors que vous êtes malade ne fait pas de vous un héros, et cela vous obligera à prendre plus de temps pour récupérer. Si vous tombez souvent malade, regardez si votre entraînement n’est pas en cause.

3. Changements de la fréquence cardiaque

Les changements de votre fréquence cardiaque au repos représentent un indicateur pour savoir si votre corps est soumis à un stress plus important. De nombreuses montres connectées et ceintures pectorales intègrent un moniteur de fréquence cardiaque. Certains vous indiquent même si votre fréquence cardiaque au repos est plus élevée que d’habitude.

Que vous vous entraîniez ou non, garder un œil sur votre fréquence cardiaque au repos peut être bénéfique et vous éviter le surentraînement.

4. Le surentraînement

Pour développer sa condition physique en tant que coureur, il faut s’entraîner. Cependant, plus n’est pas toujours mieux, et il faut trouver un juste équilibre entre le fait de se dépasser et la récupération. Si vous continuez à aller au-delà de vos limites sans récupérer correctement, vous vous surentraînerez et vous risquez de vous blesser ou de vous épuiser.

Le surentraînement peut être difficile à repérer, mais voici quelques éléments à surveiller :

  • Régression pendant les séances d’entraînement ou en compétition. Ayez un regard honnête sur vos séances d’entraînement : Êtes-vous plus lent, mais faites le même effort, voire plus ?
  • Fatigue : Êtes-vous plus fatigué que d’habitude ? Dormez-vous davantage ?
  • Toujours douloureux : Mettez-vous plus de temps à récupérer d’une séance d’entraînement et vos jambes sont-elles souvent plus douloureuses ?
  • Maladies : Tombez-vous plus souvent malade ?
  • Manque d’enthousiasme : Avez-vous perdu votre verve ? Lorsque j’ai franchi la ligne d’arrivée de mon semi-marathon l’année dernière et que je ne me suis pas soucié du fait que j’avais raté mon objectif de plus de 5 minutes, je savais que quelque chose clochait.

5. La mauvaise alimentation

De nombreux coureurs ne réalisent pas l’importance d’une alimentation appropriée. Il ne s’agit pas seulement de « s’alimenter suffisamment », mais aussi de s’alimenter correctement.

Si vous avez souvent envie d’aliments salés ou sucrés, il se peut que votre régime alimentaire manque de nutriments essentiels. L’apport en carburant est un sujet important en soi.

Si vous vous affamez ou essayez de suivre un régime pendant la saison, vous vous sentirez fatigué et ne pourrez pas atteindre les objectifs que vous espériez. Vous affamer pour perdre du poids peut également entraîner des blessures, car votre corps ne reçoit pas les nutriments nécessaires pour récupérer correctement.

6. Le plateau de performance

Cela n’a pas d’importance si vous êtes élite ou non. La plupart des coureurs connaissent au moins une fois un plateau dans leur carrière, mais il est important de reconnaître la différence entre un plateau et une régression.

Si vous constatez que votre entraînement régresse sans raison précise, il est temps de prendre du recul. Cela peut être dû à un certain nombre de raisons telles que :

  • Manque de sommeil, de repos ou de récupération
  • Pas assez de variété

7. L’ennui

Par nature, la course à pied peut être un sport ennuyeux et solitaire. Si vous vous ennuyez, demandez-vous pourquoi. Faites-vous le même parcours et faites-vous la même séance ? Voici quelques moyens de varier les plaisirs :

  • Faites de nouveaux parcours
  • Courez avec de nouvelles personnes. Saviez-vous que de nombreux magasins de course à pied proposent des courses en groupe ?
  • Courez sur une nouvelle surface, comme un sentier, une piste ou même un tapis roulant, si vous le souhaitez.
  • Réalisez un entraînement croisé (par exemple vélo et course à pied)
  • Trouvez un nouvel objectif d’entraînement

8. Le sommeil de mauvaise qualité

Vous arrive-t-il de vous coucher tard, de ne pas pouvoir dormir ou de vous réveiller bien avant votre réveil ? Un sommeil de mauvaise qualité peut souvent être le signe d’un surentraînement ou même d’une mauvaise alimentation.

Tout athlète d’élite vous le dira, le sommeil est la meilleure des récupérations. Certains coureurs professionnels se vantent même de la quantité de sommeil dont ils disposent. Essayez d’obtenir environ 8 heures de sommeil.

Une chose qui m’a personnellement aidé est d’essayer d’éteindre tous les appareils (télévision, ordinateur, smartphone) vers 21 heures. Même si je ne suis pas endormi, le fait de ne pas fixer un écran permet à mon cerveau de se détendre.

Le surentraînement et la fatigue mentale peuvent être évités en faisant attention aux petites choses. Ainsi, vous ne vous retrouverez pas au milieu de votre cycle d’entraînement, épuisé ou, pire encore, blessé !

Dites-moi ce que vous en pensez : Avez-vous déjà eu besoin de faire une pause en course à pied ? Comment l’avez-vous su ?

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x