Accueil » Conseils » Les bases » Comment obtenir un certificat médical pour participer à des compétition de course à pied ?
Comment obtenir un certificat médical pour participer à des compétition de course à pied ?

Comment obtenir un certificat médical pour participer à des compétition de course à pied ?

8 minutes de lecture

Si vous participez à un marathon ou à toute autre compétition en France, vous aurez besoin d’un certificat médical. Le certificat médical est un document signé par un médecin qui atteste que vous êtes physiquement apte à participer à la course et que vous ne souffrez d’aucun symptôme qui rendrait l’a compétition ‘épreuve de course à pied trop risquée.

C’est un concept qui déroute souvent les étrangers, car ce n’est pas une pratique courante dans d’autres pays où se déroulent des courses internationales populaires. Même l’Italie, connue pour exiger des certificats médicaux, a récemment assoupli ses règles : à partir de 2019, les étrangers qui courront les marathons et semi-marathons italiens devront simplement signer une décharge de responsabilité.

En tant que coureur passionné, je vais vous expliquer comment obtenir un certificat médical français, où vous pouvez en trouver un vierge à imprimer, et à quoi vous pouvez vous attendre lors de l’examen médical.

Pourquoi les organisateurs français exigent un certificat médical pour les compétitions ?

Vous vous demandez peut-être pourquoi les organisateurs de course français exigent un certificat médical pour participer aux compétitions. Pourquoi ne pouvez-vous pas simplement signer une décharge de responsabilité, comme aux États-Unis ? Aux États-Unis, lorsque vous signez une décharge de responsabilité, vous attestez que vous êtes en bonne condition physique pour participer, vous reconnaissez les risques potentiels et vous renoncez à votre droit de poursuivre les organisateurs si vous vous blessez.

J’ai lu quelques articles et il semble qu’il s’agisse d’une question d’assurance : les organisateurs veulent être couverts en cas d’incident causé par la condition physique d’un participant. La raison pour laquelle la signature d’une décharge de responsabilité n’est pas suffisante n’est pas claire. Il se peut que les compagnies d’assurance veuillent des preuves concrètes ou que les organisateurs veuillent vraiment dépister des maladies que les participants eux-mêmes ne connaissent peut-être pas (cette hypothèse est assez fragile, car la rigueur des examens médicaux n’est pas normalisée).

Quoi qu’il en soit, vous aurez absolument besoin d’un certificat médical pour participer à une course officielle, quelle qu’en soit la distance (même s’il ne s’agit que d’un 5 km !). Il n’y a pas d’exception, alors n’essayez même pas d’en parler. J’ai même failli me faire refuser parce que je n’avais pas de copie de mon certificat (je n’avais que l’original, et ils voulaient en garder une copie pour leurs dossiers). Voici donc ce que vous devez savoir pour obtenir votre certificat.

A lire aussi :  Comment commencer à courir à 40 ans et plus : 22 conseils d'experts

>> A lire : 5 conseils de kiné pour éviter les blessures en course à pied

Comment obtenir un certificat médical de course en France ?

1. Imprimez un certificat médical vierge

Tout d’abord, vous devez imprimer une copie vierge. Le Marathon de Paris a un certificat médical en anglais qui fonctionne, et la Saint-Tropez Classic a un certificat médical français/anglais. Je recommanderais le second certificat aux personnes qui passent des examens dans leur pays d’origine, car une traduction en français peut être utile, au cas où les organisateurs n’accepteraient pas un certificat totalement en anglais. Bien que ces certificats médicaux concernent des compétitions spécifiques, ils sont suffisamment généraux pour s’appliquer à n’importe quelle course.

Si vous décidez d’obtenir un certificat médical vierge d’une autre source, assurez-vous qu’il indique que vous ne souffrez d’aucune affection qui vous empêcherait de participer à des compétitions de course à pied, et pas seulement de courir (en français, cela signifie course à pied en compétition). Ce point est extrêmement important, car il existe une distinction entre la course à pied de loisir et la course à pied de compétition.

2. Prenez rendez-vous avec un médecin

Ne le faites pas trop tôt, car votre certificat médical n’est valable qu’un an. Si vous prévoyez de participer à d’autres courses en France, essayez de fixer votre rendez-vous de manière à ne pas avoir à revenir pour obtenir un autre certificat.

Médecin parle à un jeune patient masculin

Si vous êtes dans votre pays d’origine

Prenez rendez-vous avec votre médecin pour un examen médical. Vous pouvez également apporter un certificat médical vierge lors de votre consultation, mais prévenez votre médecin à l’avance. Lors de la prise de rendez-vous, vérifiez que vous verrez bien un médecin. En effet, si les infirmières peuvent signer les examens médicaux aux États-Unis, les Français n’accepteront pas un certificat médical signé par une infirmière. Ce rendez-vous ne vous coûtera rien de plus si vous le prenez dans le cadre de votre bilan de santé annuel, mais vous devrez peut-être payer une petite somme dans le cas contraire, généralement une vingtaine de dollars. Vérifiez toujours auprès du cabinet de votre médecin, car les factures médicales surprises sont malheureusement courantes, du moins aux États-Unis…

Une chose à retenir est que vous devez demander à votre médecin d’écrire la date de l’examen JJ/MM/AAAA au lieu de MM/JJ/AAAA. Vous risquez de vous retrouver avec un certificat médical valable pour une période plus courte si la date est inscrite dans le mauvais ordre. Par exemple, un examen du 5 septembre (9/5 en format américain) peut être lu comme étant le 9 mai si le mois n’est pas écrit en toutes lettres. Pour plus de sécurité, demandez à votre médecin d’épeler la date en toutes lettres, au lieu d’utiliser uniquement des chiffres.

A lire aussi :  Comment bien choisir son tapis de course ?

Le médecin mesure la pression du patient avec un stéthoscope

Si vous êtes déjà en France

La bonne nouvelle est que les médecins ont l’habitude de signer ces documents. Les soins de santé français sont également incroyablement bon marché, même sans assurance. Les rendez-vous chez le médecin sont facturés au tarif unique de 25 euros, dans tout le pays ! (N’oubliez pas d’apporter de l’argent liquide au cas où votre médecin n’accepterait pas les cartes de débit ou de crédit).

Pour trouver un médecin, je vous recommande de chercher des « médecins sans rendez-vous » ou « SOS médecins ». Il s’agit de médecins qui prennent des patients sans rendez-vous. Cela vous permettra de voir un médecin le jour même où vous en avez besoin, même si vous risquez d’attendre un peu (parfois 10 minutes seulement, parfois plus d’une heure).

Si vous voulez prendre un rendez-vous pour être sûr, vous pouvez aussi appeler les médecins de votre région pour en fixer un, ou utiliser DoctoLib, une plateforme qui vous permet de rechercher des médecins et d’autres spécialistes de la santé, de voir leurs disponibilités et de prendre un rendez-vous en ligne.

>> A lire : Pourquoi consulter un podologue spécialisé en course à pied ?

Comment se déroule l’examen médical ?

Une femme médecin et une patiente sont assises autour d'une table

L’examen en lui-même dépend vraiment du médecin et de son degré de diligence. La première fois que j’ai obtenu mon certificat médical en France, j’ai consulté un médecin universitaire qui a été très minutieux. On m’a posé beaucoup de questions (la seule chose dont je me souvienne est de savoir si j’étais enceinte ou si je l’avais déjà été, car je ne connaissais pas le mot « grossesse »). Ils ont également effectué des tests que je n’avais jamais faits auparavant, comme un test de capacité pulmonaire (spirométrie) au cours duquel je devais expirer avec force dans un tube relié à un appareil d’analyse.

La deuxième fois que j’ai été examinée, le médecin s’est contenté de mesurer mon rythme cardiaque et de poser quelques questions d’ordre général. Il s’est essentiellement assuré que j’étais en bonne santé et a signé le certificat médical. C’est probablement l’une des principales raisons pour lesquelles les gens détestent recevoir ces certificats : ils semblent souvent n’être qu’une formalité qui ne vérifie pas réellement votre condition physique.

Préparez-vous à vivre l’un ou l’autre de ces scénarios, ou quelque chose entre les deux !

Après l’examen médical

Avant de franchir la porte du cabinet médical, vérifiez deux choses : assurez-vous que la date est clairement indiquée (JJ/MM/AAAA ou en toutes lettres) ET que votre médecin a signé et tamponné votre certificat. Dans le cas contraire, le document ne sera pas valable.

A lire aussi :  Les solutions aux problèmes des coureurs sur un 10 km en compétition

Une fois rentré chez vous, faites plusieurs copies du certificat si vous prévoyez de participer à d’autres compétitions en France et prenez une photo du certificat. Les courses les plus importantes vous permettent de soumettre votre certificat médical en ligne, et vous devriez absolument le faire si vous en avez la possibilité. Cela leur permet de vérifier votre document plus rapidement et ils vous informeront de tout problème éventuel avant le jour de la compétition. Vous n’aurez pas non plus à faire la queue pour que le certificat soit vérifié physiquement lorsque vous récupérerez votre dossier.

Si vous ne pouvez pas soumettre le certificat en ligne, apportez-en une copie lors du retrait des dossards et soyez prêt à la remettre aux organisateurs pour qu’ils la conservent.

J’espère que cela clarifie le concept du certificat médical. Cela peut sembler compliqué au début, mais une fois que vous l’avez, vous êtes tranquille pour un an.

Je voyage et je cours également beaucoup, alors n’hésitez pas à jeter un coup d’œil à mes récits de courses, dont beaucoup sont en France.

Qui est Nicolas ?

Lillois. 30 ans et 10 ans de pratique de la course à pied. Après avoir conseillé mes amis débutants, j’ai eu l’idée de créer un blog. En 2022, Athlé Expliqué a vu le jour pour vous apporter des réponses en vous donnant des conseils basés sur mes propres expériences.

Ce contenu vous a plu ? Il existe un moyen simple et symbolique pour m’encourager : offrez-moi un café. Cela me permettra de couvrir en partie les frais liés à la maintenance du site et le temps passé sur la rédaction des articles. Bien sûr, il y a des publicités sur Athlé Expliqué, mais pour le moment, ce n’est pas suffisant. Qui sait, un jour, je pourrai les enlever !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x