Accueil » Conseils » Nutrition et hydratation » Faut-il éviter la pâte à tartiner et le chocolat au petit déjeuner quand on est sportif ?
Faut-il éviter la pâte à tartiner et le chocolat au petit déjeuner quand on est sportif ?

Faut-il éviter la pâte à tartiner et le chocolat au petit déjeuner quand on est sportif ?

3 minutes de lecture

La vérité est que le choix et la gestion de la pâte à tartiner dépendent de sa composition, de l’appétit de la personne qui la déguste et de l’utilisation qu’elle en fait. Que ce soit en l’étalant sur une tartine ou en la garnissant dans une crêpe, il est important de faire un choix éclairé et de gérer sa consommation de pâte à tartiner de manière appropriée.

L’équivalent du chocolat

La pâte à tartiner au chocolat-noisettes (comme le Nutella) est très appréciée par de nombreux sportifs. C’est un choix populaire en raison de son goût délicieux, de sa haute teneur énergétique, de sa facilité d’accès et de son transport pratique lors des trails ou des activités sportives. Cependant, il est important de ne pas se concentrer uniquement sur les calories, car la pâte à tartiner équivaut au chocolat, souvent recommandé en tant que petite gâterie. À quantité équivalente, 100 g de pâte à tartiner représentent environ 500 kcal, tout comme le chocolat (noir ou au lait). Il est donc conseillé de faire preuve de modération, tout comme avec le chocolat, et de ne pas en abuser.

Une source abondante de lipides et de glucides !

biscuits au chocolat avec de la crème et du nutella

En ce qui concerne les lipides, la pâte à tartiner et le chocolat se battent à peu près à armes égales, représentant tous deux environ 30% de leur poids. C’est cette teneur élevée en lipides qui confère à la pâte à tartiner sa texture onctueuse. Pour simplifier, une petite cuillère à café de pâte à tartiner équivaut à environ 80 kcal. En ce qui concerne les glucides, ils représentent environ 60% de la composition de la pâte à tartiner, principalement sous forme de sucres ajoutés, tout comme dans le chocolat au lait (mais pas dans le chocolat noir). Cela signifie qu’une petite cuillère à café de pâte à tartiner équivaut à près de deux morceaux de sucre, auxquels s’ajoutent 5 g de beurre pour représenter l’équivalent en lipides. En ce qui concerne les protéines, leur quantité ne dépasse pas 6 g pour 100 g de pâte à tartiner.

A lire aussi :  Après l'effort, rien ne vaut une bière sans alcool : mythe ou réalité ?

Toutes les pâtes à tartiner ne se valent pas

Il est essentiel de considérer la pâte à tartiner comme un plaisir occasionnel et à consommer de manière mesurée. Il est recommandé de la savourer en prévision d’un effort physique, mais de l’éviter devant la télévision, par exemple. Lors du choix de votre pâte à tartiner, assurez-vous principalement qu’elle contient au moins 10 à 15% de noisettes. Il est également important de ne pas être allergique aux arachides, car les noisettes appartiennent à la même famille. En ce qui concerne l’huile de palme, souvent critiquée pour ses impacts écologiques, elle contient effectivement 50% de graisses saturées, soit moins que l’huile de coco (qui en contient deux fois plus) et légèrement moins que le beurre. N’hésitez donc pas à vous faire plaisir avec de la pâte à tartiner, mais évitez de céder à la tentation tous les jours, et surtout de consommer un pot entier ! Sachez également qu’il faudrait courir en endurance fondamentale pendant 30 minutes pour éliminer une cuillère à soupe (30 g) de cette gourmandise.

Nicolas Fondateur de Athlé expliqué

Qui est Nicolas ?

Lillois. 30 ans et 10 ans de pratique de la course à pied. Après avoir conseillé mes amis débutants, j’ai eu l’idée de créer un blog. En 2022, Athlé Expliqué a vu le jour pour vous apporter des réponses en vous donnant des conseils basés sur mes propres expériences.

A lire aussi :  Les pâtes : Vraiment bonnes pour les coureurs ? La vérité sur la pasta party

Ce contenu vous a plu ? Il existe un moyen simple et symbolique pour m’encourager : offrez-moi un café. Cela me permettra de couvrir en partie les frais liés à la maintenance du site et le temps passé sur la rédaction des articles. Bien sûr, il y a des publicités sur Athlé Expliqué, mais pour le moment, ce n’est pas suffisant. Qui sait, un jour, je pourrai les enlever !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x