Accueil » Conseils » Santé, blessures et douleurs » Mamelon du coureur : Causes, symptômes, traitements
Mamelon du coureur : Causes, symptômes, traitements

Mamelon du coureur : Causes, symptômes, traitements

14 minutes de lecture

Le mamelon du coureur est un problème qui survient dans la routine d’entraînement de nombreux coureurs. Vous l’avez peut-être déjà vécu, vous commencez à sentir votre mamelon devenir sensible et à ressentir des irritations.

Parfois, les mamelons peuvent même saigner, car les frottements s’aggravent et irritent la peau. C’est une sensation horrible à laquelle il faut faire face lors d’une course, et le meilleur plan d’action – comme toujours – est la prévention.

Malheureusement, le frottement des mamelons n’est pas un problème que l’on peut ignorer en espérant qu’il disparaisse.

Si vous souffrez du mamelon du coureur, cet article vous aidera à l’identifier rapidement et à apprendre quelques méthodes de traitement pour éviter qu’il ne se reproduise.

Lorsque vous vous lancez dans des courses de longue durée comme les semi-marathons, les marathons et les ultramarathons, vous avez tout intérêt à prendre vos précautions pour prévenir l’apparition du mamelon du coureur avant de partir pour vos courses de longue durée.

Vous êtes prêt ?

C’est parti !

Irritation du mamelon : Symptômes, traitements et comment s'en débarrasser pour de bon ?

Qu’est-ce que le mamelon du coureur ?

Le mamelon du coureur est une irritation et un saignement du mamelon lors de la course à pied ; cela se produit lorsque les vêtements frottent contre les mamelons pendant la course.

Pourquoi les mamelons sont-ils si irrités ?

Parce que la peau qui les entoure, l’aréole, est plus fine que la peau des autres parties du corps, ce qui les rend plus sensibles et plus susceptibles d’être irrités.
Le mamelon du coureur n’apparaît pas immédiatement. Il apparaît au fur et à mesure des événements. Lorsque vous vous concentrez sur d’autres facteurs pendant votre exercice (forme de course, respiration, hydratation, etc.), vous risquez de ne pas remarquer cette progression. C’est alors que vous pouvez vous retrouver avec un saignement du mamelon.

Les symptômes du mamelon du joggeur sont les suivants :

  • Sensibilité – Vous commencerez peut-être à ressentir le contact de votre chemise avec votre peau. Auparavant, vous n’y aviez probablement pas prêté attention.
  • Rougeur – Bien sûr, vous ne pouvez pas la voir pendant que vous courez, mais après une course, vous la remarquerez peut-être dans le miroir.
  • Courbatures – Si la sensibilité et les rougeurs ne sont pas prises en compte, elles se transformeront très probablement en courbatures. Même plusieurs heures après avoir couru, vous pouvez ressentir une douleur persistante tout au long de la journée.
  • Décoloration – Elle peut se manifester par des rougeurs, comme dans le cas du symptôme précédent, mais aussi par une couleur claire et terne, inhabituelle par rapport à votre couleur habituelle.
  • Sécheresse extrême – La sécheresse peut être difficile à percevoir, si ce n’est une desquamation de la peau sur la poitrine.
  • Craquelures de la peau – C’est à ce moment-là que vous commencez vraiment à remarquer la sécheresse. Lorsque votre peau s’écaille et se craquèle, vous ressentez une gêne et une douleur qu’il est difficile d’ignorer ou de négliger.
  • Si les symptômes persistent sans aucun traitement, cela entraîne des saignements.
A lire aussi :  Quand et comment reprendre la course à pied après la Covid-19 ?

Irritation du mamelon : Symptômes, traitements et comment s'en débarrasser pour de bon ?

Quelles sont les causes du mamelon du coureur ?

Les facteurs qui contribuent à l’apparition du mamelon du coureur sont assez simples. Voici les 4 principales raisons.

Vêtements rugueux

Les vêtements en coton ou autres tissus rugueux peuvent agresser la peau, surtout si vous avez déjà des sensibilités.

Courir par temps froid

Lorsque vous courez par temps froid, vos mamelons ont tendance à durcir, ce qui les fait frotter davantage contre vos vêtements.

Courir (et transpirer) par temps chaud

Courir par temps très chaud fait transpirer davantage. Lorsque votre peau est sèche et craquelée, la transpiration irrite les plaies en ajoutant des cristaux de sel dans les pores ouverts.

Mamelons ensanglantés (marathon)

Les deux vont souvent de pair. Courir sur de longues distances, comme lors d’un marathon, provoque des frottements de la peau contre les vêtements. En combinaison avec des températures extrêmement froides ou chaudes, nous conseillons quelques méthodes de traitement éprouvées pour prévenir les irritations des mamelons.

Irritation du mamelon : Symptômes, traitements et comment s'en débarrasser pour de bon ?

Traiter le mamelon du coureur

Si vous avez des saignements du mamelon pendant que vous courez, ne les ignorez pas.

Prenez le temps de vous soigner avant votre prochaine course afin de régler le problème et d’éviter qu’il ne s’aggrave.

Gardez à l’esprit que l’irritation peut mettre quelques jours à guérir – si vous courez malgré cela, vous ne ferez qu’aggraver les dégâts.

Voici les mesures les plus sûres et les plus efficaces que vous puissiez prendre.

Étape 1 : Repos et récupération avant de recommencer à courir

Il faut généralement 5 à 7 jours pour que le mamelon du coureur guérisse complètement.

Ce délai dépend de l’intensité du saignement. Certaines personnes ressentent une douleur extrême et ont du mal à continuer à courir, tandis que d’autres ont du sang qui coule le long de leur torse et qui abîme leur maillot de course préféré.

Étape 2 : Utiliser une lotion antiseptique

La douleur peut se transformer en infection, il faut donc utiliser un antiseptique. Vous pouvez utiliser n’importe quel produit qui traîne chez vous : Peroxyde d’hydrogène ou toute autre solution à base d’alcool.

Étape 3 : Appliquer de la néosporine

La néosporine est une crème cicatrisante qui accélère le processus de guérison en cas d’infection. En tamponnant la zone douloureuse ou fissurée, vous l’aidez non seulement à guérir plus rapidement, mais aussi à s’hydrater.

Étape 4 : Couvrir la plaie avec de la gaze respirante

Empêchez la saleté ou les particules indésirables de l’air d’atteindre l’infection. Mais laissez-lui tout de même la possibilité de respirer de l’air frais.

Ces étapes peuvent sembler excessives, mais si vous souffrez de mamelons sanguinolents pendant votre entraînement au marathon, vous serez heureux d’en finir avec ce problème et de pouvoir poursuivre votre programme d’entraînement.

N’oubliez pas de toujours éviter de laver les zones infectées avec des savons chimiques. Un savon naturel et non parfumé est la meilleure solution.

Irritation du mamelon : Symptômes, traitements et comment s'en débarrasser pour de bon ?

Comment prévenir l’apparition du mamelon du coureur à l’avenir ?

Vous serez heureux d’apprendre que le mamelon du joggeur peut être un problème ponctuel.

Il existe des précautions à prendre pour l’éviter à l’avenir.

  • Portez des vêtements avec des matières douces qui évacuent l’humidité : l’humidité est l’un des principaux responsables des saignements du mamelon pendant la course à pied, et le fait de la réduire au minimum atténuera vos symptômes.
  • Portez des vêtements moulants : Les vêtements moulants conçus pour l’exercice réduisent les frottements et l’inconfort.
  • Portez des soutiens-gorge sans coutures : pour les femmes, les soutiens-gorge sans coutures qui s’ajustent parfaitement sont un excellent moyen de prévenir le mamelon de la coureuse. En réduisant les coutures supplémentaires, ils limitent les problèmes d’irritation.
  • Utilisez un stick anti-frottements : Vous n’êtes pas le seul à ressentir de la douleur ou de l’inconfort. Les sticks anti-frottement (qui ressemblent généralement à des déodorants) comme BodyGlide font des merveilles. Si vous ne pouvez pas acheter l’article à temps, vous pouvez utiliser de la vaseline.
  • Appliquez de la poudre pour bébé : Commencez votre course par une légère couche de poudre pour bébé afin de créer un tampon entre votre peau et vos vêtements.
  • Appliquez un pansement ou du ruban adhésif : en collant un pansement ou du ruban adhésif sur votre mamelon, vous le protégez efficacement de tout frottement et éliminez ainsi la source du problème. C’est la méthode que je préfère pour les longues courses – laissez-moi vous expliquer un peu plus !
A lire aussi :  Bigorexie : Etes-vous vraiment addict au sport ?

Irritation du mamelon : Symptômes, traitements et comment s'en débarrasser pour de bon ?

Les avantages du ruban adhésif

L’une des méthodes de protection des mamelons les plus appréciées des coureurs est le ruban adhésif. Votre premier réflexe est peut-être d’utiliser du ruban adhésif d’emballage ou du Scotch, mais ils ne dureront pas longtemps.

Le ruban adhésif pour coureurs est spécialement conçu pour les longues courses. Il est composé d’un matériau adhésif qui ne se détache pas lorsque la friction touche le tissu. Elle est également très polyvalente et est tout aussi efficace comme soutien de la cheville pour la course que pour aider le genou du coureur. L’humidité de la sueur ne l’affectera pas, à condition de s’assurer d’acheter un ruban adhésif imperméable.

Lorsque vous appliquez la bande avant votre course, assurez-vous que la zone est propre et sèche, appliquez votre baume anti-frottement, puis recouvrez vos mamelons avec la bande.

Pour l’enlever, prenez une douche chaude jusqu’à ce qu’il s’enlève naturellement. Sinon, utilisez de l’huile minérale ou de l’huile d’olive pour le décoller avant de le déchirer.

Protection du mamelon du coureur : Quels produits pour le prévenir ?

Le stick anti-frottements Aptonia

  • Quantité : 25 g
  • Ingrédients : PARAFFINUM LIQUIDUM, PETROLATUM, SYNTHETIC WAX, MICROCRYSTALLINE WAX, CERA ALBA, GLYCERYL CAPRYLATE
  • Parfum : Non parfumé

Le meilleur stick anti-frottements - Aptonia

Il s’agit d’un stick anti-frottements fantastique, testé sous contrôle dermatologique et testé à l’usage par 21 sportifs sélectionnés par Décathlon, et si doux qu’il convient également aux enfants.

Je la compare à une motte de beurre ordinaire en ce sens qu’elle a une texture relativement dure, mais – comme le beurre – elle s’assouplit au contact de la chaleur de votre peau, ce qui la rend facile à appliquer.

Le stick anti-frottements RunGuard All Natural

  • Quantité : 40 g
  • Ingrédients : Aloe, huile de coco, beurre de karité, cire d’abeille
  • Parfum : Non parfumé

RunGuard All Natural

AvantagesInconvénients
Entièrement naturelPas le plus facile à appliquer
Idéal pour les peaux sensibles
Résiste à la transpiration

RunGuard est fabriqué par la société NipGuards – il s’agit donc d’une marque qui s’y connaît en matière de lutte contre les désagréments rencontrés par de nombreux athlètes d’endurance.

Composé d’ingrédients apaisants 100 % végétaux, il est conçu pour être utilisé par tous les temps et fonctionne bien sur n’importe quelle partie du corps, réduisant efficacement les frottements dans les zones sujettes aux frottements.

Comme il est waterproof, il tient exceptionnellement bien, bien qu’il ne glisse pas aussi facilement au début que certains des autres sticks que j’ai essayés.

KT Tape Pro

KT Tape Pro

Le KT Tape est principalement conçu pour soutenir les muscles, les articulations, les tendons, etc. lorsque vous souffrez d’une blessure mineure ou d’un déséquilibre.

C’est pourquoi, en tant que coureur, il y a de fortes chances que vous en ayez déjà chez vous.

Coupez deux petites sections et appliquez-les sur la zone concernée !

A lire aussi :  Tiques en course à pied : Comment les éviter et les retirer si vous êtes piqué ?

Cache-tétons adhésifs anti-frottements Nipeaze

Cache-tétons adhésifs anti-frottements Nipeaze

NipEAZE est une solution dédiée au problème du mamelon du coureur – il est spécifiquement conçu pour les coureurs et les athlètes afin de prévenir les irritations du mamelon pendant la course.

NipEAZE est également transparent, de sorte qu’il est pratiquement invisible pour les personnes qui vous entourent.

NipEAZE est très apprécié des athlètes pour sa facilité d’utilisation et son confort.

Pansements résistant à l’eau Hansaplast

Pansements résistant à l’eau Hansaplast

Pour une solution rapide et bon marché, prenez quelques sparadraps et collez-les sur vos mamelons.

Les sparadraps sont pratiques lorsque vous êtes pressé et que vous n’avez rien d’autre, car vous en avez certainement chez vous.

Cependant, ils sont plus susceptibles de se décoller avec le temps, surtout lorsqu’ils sont mouillés par la sueur et qu’ils commencent à s’irriter.

Qu’en est-il des frottements sur d’autres parties du corps ?

Vous constaterez probablement que les frottements se manifestent également sur d’autres parties de votre corps. Voici quelques-unes des zones les plus courantes :

  • Aisselles
  • Intérieur des cuisses
  • Aisselles, là où vos bras frottent contre vos flancs

Ce problème se présente sous différentes formes, généralement sous forme de rougeurs ou d’éruptions cutanées. Là encore, celles-ci peuvent se transformer en saignement si elles ne sont pas traitées à temps. Il y a de fortes chances que vous ne puissiez pas l’ignorer et que vous souhaitiez trouver un traitement immédiatement.

Les meilleurs remèdes contre ces irritations consistent à changer de tissu. Si le frottement se produit entre les cuisses, les shorts en Spandex compriment et protègent la peau des frottements entre les cuisses.

Il en va de même pour les bras. Mais lorsqu’il fait chaud, vous souhaitez généralement vous débarrasser d’un maximum de vêtements. Si vous préférez courir en T-shirt, un baume anti-frottement fera l’affaire.

Si vous participez à un marathon ou à toute autre course de longue durée, achetez un petite crème (ou un stick) anti-frottements que vous glisserez dans votre ceinture ou votre veste de running. En vous arrêtant pour en appliquer au milieu de la course, vous serez épargné lorsque la douleur surgira de nulle part.

Irritation du mamelon : Symptômes, traitements et comment s'en débarrasser pour de bon ?

Se rattraper après la période de récupération

Grâce à ces conseils et à ces techniques, on peut affirmer que le mamelon du coureur ne vous dérangera plus jamais.

Si vous avez pris du retard sur votre plan d’entrainement à cause de douleurs et de courbatures, l’entraînement croisé est un excellent moyen de rattraper votre retard. Prévoyez un jour dans la semaine pour faire des exercices d’agilité afin de développer vos muscles et votre vitesse.

Incorporez des exercices au poids du corps à vos courses quotidiennes pour gagner en force et en endurance.

Si vous courez régulièrement mais que vous ne vous êtes pas encore inscrit à une course, je vous propose de consulter mes plans d’entrainement ! Il regorge d’informations, de conseils et de techniques qui vous permettront de réussir votre premier semi-marathon.

Que vous fassiez des courses courtes ou des séances d’entraînement de longue durée, sortez et profitez d’une course confortable et sans douleur !

Nicolas Fondateur de Athlé expliqué

Qui est Nicolas ?

Lillois. 30 ans et 10 ans de pratique de la course à pied. Après avoir conseillé mes amis débutants, j’ai eu l’idée de créer un blog. En 2022, Athlé Expliqué a vu le jour pour vous apporter des réponses en vous donnant des conseils basés sur mes propres expériences.

Ce contenu vous a plu ? Il existe un moyen simple et symbolique pour m’encourager : offrez-moi un café. Cela me permettra de couvrir en partie les frais liés à la maintenance du site et le temps passé sur la rédaction des articles. Bien sûr, il y a des publicités sur Athlé Expliqué, mais pour le moment, ce n’est pas suffisant. Qui sait, un jour, je pourrai les enlever !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x