Mes techniques pour chasser le « mauvais stress » avant une compétition

Mes techniques pour chasser le « mauvais stress » avant une compétition

Face à une course à pied ou un autre sport qui nécessite d’être au top niveau, le stress peut parfois nuire à la performance. Mais que faut-il faire pour gérer le mauvais stress et profiter pleinement des avantages qu’il procure ? Dans cet article, découvrez les conseils qui vous aideront à éliminer le mauvais stress et à améliorer vos performances sportives.

Qu’est-ce que le mauvais stress avant une course et comment l’affronter ?

Un coureur épuisé regarde vers le sol

Le mauvais stress, ou anxiété, est une émotion qui se manifeste avant l’événement où un individu se sent très anxieux et ne parvient pas à se sortir de cette situation. Tous les coureurs peuvent être confrontés à ce phénomène avant une compétition, un marathon ou tout autre événement. Conséquences? Manque d’attention et prise de décision finale affectée par la peur et un « mental explosif », entraînant ainsi une baisse de performance.

>> A lire : 8 conseils pour entrainer votre mental en course à pied

Les conséquences négatives sur la performance sportive

De plus, le mauvais stress peut entraîner des conséquences négatives sur la performance sportive du coureur : frustration, maux de tête, vertiges, étourdissements, palpitations cardiaques, augmentation des sauts d’adrénaline ou agitation mentale. Cette sensation peut aussi s’accompagner d’une grande angoisse ; les choses qui nous faisaient plaisir nous apparaissent alors comme un calvaire et finalement engendrer des moments de faiblesse.

Comment gérer le mauvais stress pour améliorer sa performance ?

Pour éviter ce genre de situation et gérer votre mauvais stress avant une course, il est important de trouver des solutions appropriées à votre situation personnelle et à vos exigences sportives. Afin d’améliorer la performance en course à pied, voici quelques conseils pratiques !

Une femme brandit une pancarte "I can't breathe"

Pratiquer des exercices de relaxation et de respiration profonde

Une technique efficace consiste à pratiquer la relaxation et la respiration profonde tous les jours ou tous les deux jours. Cela peut aider à identifier et à se libérer des pensées à l’origine du mauvais stress, ainsi qu’à améliorer la prise de conscience de son corps et de ses sentiments.

Établir un plan d’entraînement précis et réaliste

Un autre conseil important est de se fixer un plan d’entraînement précis et réaliste en fonction de son niveau actuel. En se donnant un programme en ligne pour rester concentré sur l’atteinte de ses objectifs. De plus, il est important de maintenir ce plan pour obtenir des résultats à la hauteur de ses espérances mais aussi pour éviter la fatigue physique et mentale liée à l’effort.

Quels sont les autres conseils à suivre pour éviter le mauvais stress ?

Un coureur se repose sur un banc après une séance intense

Lorsqu’un coureur connait des difficultés à gérer le mauvais stress avant une compétition, il est important qu’il prenne conscience que cette situation peut être aggravée par divers facteurs tels que la comparaison des performances avec celles des autres coureurs, l’accumulation de pressions peu réalistes ou la démotivation à la veille du jour J. Voici quelques conseils qui peuvent être appliqués afin d’améliorer la gestion de son anxiété avant la compétition :

  • Se fixer des objectifs raisonnables, en fonction du niveau actuel, sans se mettre trop de pression inutilement.
  • Ne pas comparer sa propre performance aux performances des autres coureurs.
  • Prendre soin de son alimentation et adopter une bonne hygiène de vie.
  • S’accorder suffisamment temps pour se reposer et récupérer après chaque séance d’entraînement ou chaque compétition.

Quels sont les avantages à gérer le mauvais stress ?

Gérer intelligemment le mauvais stress permet d’améliorer sa performance sportive, de se sentir plus confiant et motivé, de réduire le risque de blessures ainsi que la fatigue physique et mentale subie lors de l’effort.

>> A lire : Comment la psychologie peut faire de toi un meilleur coureur ?

Conclusion: Comment améliorer sa performance en gérant son mauvais stress ?

Pour terminer, il est important de prendre conscience du phénomène et des conséquences nocives qu’il peut engendrer sur la performance ainsi que des solutions pour y remédier. Les conseils pratiques donnés tout au long de l’article permettent d’améliorer la gestion du stress avant une compétition. Enfin, n’oubliez pas de toujours vous rappeler la raison pour laquelle vous courez : vous faire plaisir !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x