Accueil » Tests » Chaussures running » NNormal Tomir : Test et avis
NNormal Tomir : Le test complet

NNormal Tomir : Test et avis

6 minutes de lecture

NNormal, la marque fondée par Kilian Jornet et Camper, débarque enfin en France. Deux modèles de chaussures de trail ont été lancées. L’une est la KJERAG, une chaussure polyvalente et rapide. L’autre est la Tomir, un modèle à semelle épaisse qui se caractérise par une résistance et une polyvalence exceptionnelles.

Fiche technique

  • Stabilité : Neutre
  • Surface : Sentiers
  • Poids du coureur : Tout poids
  • Stack : Hauteur du talon : 31 mm / Hauteur de l’avant-pied : 23 mm
  • Poids : 236 g pour les femmes et 265 g pour les hommes
  • Drop : 8 mm
  • Couleur : Beige / Gris / Blanc
  • Prix : 160€

NNormal Tomir : Le test complet

La tige de la TOMIR est fabriquée à partir d’un mélange unique de polyester monofilament et de TPE. Elle est extrêmement solide et très résistante aux frottements et aux accrochages. De plus, des renforts solides sont disposés tout au long de la tige. De plus, l’empeigne est cousue à la semelle intermédiaire pour un haut niveau de durabilité. Je pense qu’il est juste de dire qu’il s’agit du niveau de résistance le plus élevé pour une chaussure de trail running.

NNormal Tomir : Le test complet
Tige très résistante avec une texture de type ripstop. Renforts solides sur toute la surface.

Il n’y a pas d’élasticité, mais il y a de nombreuses innovations pour améliorer l’ajustement, comme le laçage asymétrique avec des lacets à angle ergonomique et une languette à soufflet rembourrée.

NNormal Tomir : Le test complet

La hauteur de la semelle est de 23 mm à l’avant-pied, 31 mm au talon et 8 mm de dénivelé, mais la semelle intérieure a un dénivelé de 2 mm, de sorte que le drop réel devrait être de 10 mm (la hauteur de la semelle n’inclut pas l’épaisseur de la semelle intérieure).

A lire aussi :  Test de la Nike Pegasus Turbo Next Nature : Le mix parfait entre style et performance

NNormal Tomir : Le test complet
Petite coque au niveau du talon. Rembourrage coloré plus fin.

La semelle intermédiaire à paroi épaisse est constituée d’une seule couche d’EVA, sans plaque de roche. La partie du talon a une forme légèrement évasée et la largeur au sol est un peu plus grande que dans la « KJERAG », mais pas aussi large que dans les chaussures à semelle épaisse. En outre, l’extrémité du talon est prolongée de près de 2 cm.

NNormal Tomir : Le test complet
Un talon qui dépasse derrière facilite l’appui dans les descentes.

Le composé de la semelle extérieure est le VIibram® Mega Grip. Elle est inhabituellement longue pour une chaussure à semelle épaisse. En outre, le poids de la semelle extérieure est réduit de 30 % grâce à la construction à base légère, qui réduit de moitié l’épaisseur de la partie de base.

La hauteur des crampons, très peu nombreux, est de 5 mm, avec des crampons hexagonaux en forme de pointe au centre et des crampons en forme de chenille sur les côtés.

NNormal Tomir : Le test complet
Semelle extérieure avec un nombre extrêmement réduit de crampons.

Comme KJERAG, TOMIR est disponible dans des tailles unisexes, avec une forme fine spécifique aux femmes dans les petites tailles, une forme de transition dans les tailles moyennes et une forme pour hommes dans les grandes tailles. Les tailles sont également plus grandes d’une demi à une taille.

Lorsque vous posez le pied, la zone du milieu du pied au talon s’adapte parfaitement et la zone de l’avant-pied est suffisamment spacieuse pour que vous puissiez bouger vos doigts. Les lacets placés en diagonale répartissent bien la pression et le chaussant est naturel.

NNormal Tomir VS Kjerag
En haut de la photo la « KJERAG » et en bas la « TOMIR »

Lors de mes séances de test, j’ai trouvé que l’empeigne est ferme et le pied stable et en sécurité. Même s’il y avait de la place à l’avant-pied, le maintien du talon était ferme, de sorte que l’ensemble du pied ne s’est jamais senti instable. J’ai ressenti une certaine rigidité au début, mais après avoir couru environ 20 km, je me suis senti beaucoup plus à l’aise et plus en harmonie avec mes pieds. Lorsqu’elles sont utilisées pour des compétitions, il est essentiel de les roder avant la course proprement dite.

A lire aussi :  ASICS Metaspeed Edge+ : Test et avis

La semelle est épaisse et amortissante, mais elle n’est pas duveteuse et j’ai ressenti un rebond modéré. La flexion et la torsion de la semelle sont rigides, avec seulement un soupçon de rocker à l’avant. Il n’y a pas de plaque de pierre dans ces chaussures, mais grâce à la semelle intermédiaire épaisse et à la semelle extérieure sur toute la longueur, mes pieds n’ont pas souffert.

NNormal Tomir VS Kjerag
Comparée ) la KJERAG (à droite), la semelle de la TOMIR (à gauche) est plus rigide.

Ce qui est impressionnant, c’est l’adhérence. Les crampons fermes de 5 mm de haut n’ont pas seulement des angles vifs et durs, mais semblent également concentrer la pression et mordre dans la surface de la route plus facilement en raison du petit nombre de crampons. Bien entendu, le large espacement des crampons permet également d’éliminer la boue. Le Mega Grip donne également une impression de stabilité sur les rochers mouillés et nous n’avons pas eu à nous plaindre de l’adhérence.

La Tomir se caractérise par sa polyvalence et sa forte adhérence. Et la solidité et la durabilité de la chaussure dans son ensemble.
En particulier, nous avons compris que la durabilité reflète l’idée de Kilian Jornet de réduire la charge sur l’environnement. Plus vous porterez les TOMIR, plus vous les aimerez.

Où se procurer la NNormal Tomir ?

>> Acheter le modèle homme sur i-run

>> Acheter le modèle femme sur i-run

Nicolas Fondateur de Athlé expliqué

Qui est Nicolas ?

Lillois. 30 ans et 10 ans de pratique de la course à pied. Après avoir conseillé mes amis débutants, j’ai eu l’idée de créer un blog. En 2022, Athlé Expliqué a vu le jour pour vous apporter des réponses en vous donnant des conseils basés sur mes propres expériences.

A lire aussi :  Asics Cumulus 26 : Notre test et avis sur l'une des chaussures les plus confortables pour l'entrainement

Ce contenu vous a plu ? Il existe un moyen simple et symbolique pour m’encourager : offrez-moi un café. Cela me permettra de couvrir en partie les frais liés à la maintenance du site et le temps passé sur la rédaction des articles. Bien sûr, il y a des publicités sur Athlé Expliqué, mais pour le moment, ce n’est pas suffisant. Qui sait, un jour, je pourrai les enlever !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x