Qui est Kilian Jornet ? Biographie détaillée d'un surhomme

Qui est Kilian Jornet ? Biographie détaillée d’un surhomme

11 minutes de lecture

Kilian Jornet (ou Kílian Jornet Burgada, dans sa langue maternelle, le catalan) est un alpiniste catalan de 33 ans, coureur d’ultraroute, skieur-alpiniste et « amoureux de la montagne ».

Avec une cote ITRA de 948, il est sans doute l’athlète de montagne le plus célèbre, le plus prolifique et le plus dominant de tous les temps.

Il a remporté pratiquement toutes les grandes courses d’ultrarunning, battu de nombreux records d’endurance et repoussé les limites de ce que l’on croyait possible en montagne.

Cet article examine en profondeur qui est Kilian Jornet, comment il fait ce qu’il fait et pourquoi il le fait.

Kilian Jornet : Des statistiques de champion

Pour les férus de statistiques, voici les statistiques physiques de Kilian Jornet :

  • Poids : 58-59 kg
  • Taille : 171 cm
  • Fréquence cardiaque maximale : 205
  • Fréquence cardiaque au repos : 34
  • VO2 Max : 92ml/min/kg
  • Pourcentage de graisse corporelle : 8
  • Capacité pulmonaire : 5,3 litres
  • Nombre moyen d’heures de sommeil par nuit : 8 heures

Quels sont les records de course à pied de Kilian Jornet ?

Les temps les plus rapides connus de Kilian Jornet

Kilian Jornet détient un record impressionnant de temps les plus rapides connus, ou FKT.

  • 2018 – Bob Graham Round (12h53′)
  • 2014- Aconcagua (12h49′)
  • 2014- Denali (11h48′)
  • 2013- Cervino (2h52’)
  • 2013- Mont Blanc (4h57’)
  • 2012– Courmayeur-Chamonix through Innominata (8h42’)
  • 2011 – Ascent and descent Mont Olimp (5h19’)
  • 2010 – Kilimanjaro (5h22)
  • 2010 – Transpirenaica (8 days)
  • 2009 – Tahoe Rim Trail (38h32’)
  • 2009 – GR 20- Corcega  (32h54’)

Les exploits de Kilian Jornet en Trail

Les victoires de Kilian Jornet aux championnats

  • 2019 – Champion des Golden Trail Series
  • 2007, 2008, 2009, 2012, 2013, 2014, 2018 – Champion de la Coupe du monde de Skyrunning
  • 2012, 2013, 2014 – Champion de la Coupe du monde d’ultra running
  • 2014 – Champion du monde du kilomètre vertical
  • 2014 – Champion du monde de Skyrunning et de Vertical KM
  • 2008, 2011, 2013 – Champion d’Europe de Skyrunning, Ultra et Vertical Kilometer
  • Principales victoires de Kilian Jornet dans les courses
  • 4x – Vainqueur – Hardrock 100
  • 9x – Vainqueur -Zegama Aizkorri
  • 6x – Vainqueur -Sierre Zinal
  • 4x – Vainqueur -Trofeo Kima
  • 3x – Vainqueur -Ultra Trail du Mont Blanc
  • 2x – Vainqueur et détenteur du record – Ultra Pirineu
  • 3x – Vainqueur – Kilomètre entièrement vertical

Comment s’est passée l’enfance de Kilian Jornet ?

Kilian Jornet a commencé à s’entraîner à l’âge de trois ans !

Il a grandi dans les Pyrénées catalanes avec sa sœur Naila Jornet Brugada et ses parents.

Dans une interview accordée à Runners World, Kilian Jornet a déclaré : « J’ai eu une enfance normale, mais mon terrain de jeu était la forêt et les montagnes plutôt que les rues ».

A lire aussi :  Le recordman du marathon Kelvin Kiptum meurt dans un accident de voiture : Ce que l'on sait de l'accident

Son père était guide de montagne et gardien de refuge, et Kilian Jornet a grandi dans le refuge où son père travaillait.

La famille passait les week-ends et les vacances à faire du trekking et à gravir les montagnes de la région.

À l’âge de trois ans, Jornet avait déjà escaladé une montagne de 3 011 mètres, le Tuc de Molières.

À l’âge de cinq ans, Jornet a gravi la plus haute montagne des Pyrénées, l’Aneto (3 404 mètres).

À l’âge de six ans, Kilian Jornet a gravi son premier quatre mille, le Breithorn (4 164 mètres) dans les Alpes italo-suisses.

À l’âge de dix ans, Kilian, sa sœur et ses parents ont traversé les Pyrénées pendant 42 jours.

À l’âge de douze ans, Jornet a commencé sa carrière de skieur-alpiniste et, à seize ans, il a rejoint l’équipe nationale espagnole de ski-alpinisme.

Selon lui, la leçon la plus importante que ses parents lui ont apprise, ainsi qu’à sa sœur, est « d’être conscient que nous faisons partie de la nature, de comprendre comment elle fonctionne et de la respecter ».

Quelle est l’opinion de Kilian Jornet sur la victoire ?

Kilian Jornet a une vision très mesurée de la victoire et du succès.

Dans son livre Run or Die, Jornet écrit,

« Gagner, ce n’est pas terminer à la première place. Il ne s’agit pas de battre les autres. Il s’agit de se surpasser soi-même. Surmonter son corps, ses limites et ses peurs. Gagner, c’est se surpasser et faire de ses rêves une réalité ».

Pour Jornet, on peut être un gagnant à n’importe quel poste. Il affirme,

« Dans une course, je peux terminer premier et, parce que ce n’était pas une compétition ou que je n’étais pas satisfait de ma course, ne pas me sentir vainqueur et voir, après 20 heures, quelqu’un atteindre la ligne d’arrivée en 1 299e position et pleurer de bonheur d’avoir fini. C’est un gagnant.

Kilian Jornet est-il sans limites ?

Pour Kilian Jornet, la barre à franchir pour dépasser ses limites et ses peurs est beaucoup plus haute que pour la plupart des gens.

Après avoir passé des années à remporter les courses les plus prestigieuses du monde, il s’est rendu compte qu’il avait atteint tous ses objectifs en matière de course.

Alors, pour trouver de nouvelles façons de se dépasser, il a commencé à créer ses propres défis.

Combinant la course à pied, le ski et l’escalade, Kilian Jornet s’est lancé en 2010 dans un projet personnel visant à établir les temps les plus rapides connus pour l’ascension de sept des montagnes les plus célèbres du monde. Il a baptisé ce défi « Summits of my Life » (les sommets de ma vie).

Le projet comprenait le Kilimandjaro, le Mont Blanc, le Cervin, le Denali, l’Aconcagua, l’Elbrouz et le Mont Everest.

À la fin de sa première ascension de l’Everest, mécontent de son temps de 26 heures, il a trouvé ennuyeuse l’idée de se reposer et de récupérer ;

« Je n’aime pas passer du temps au camp de base à ne rien faire, alors je me suis demandé ce que j’allais faire la semaine suivante.

A lire aussi :  Marathon de Paris 2024 : Analyse détaillée du nouveau parcours

Il s’est ensuite lancé dans l’ascension de la plus haute montagne du monde, cette fois en 17 heures.

Plus tard, en 2020, Kilian Jornet a tourné le dos à la montagne et a tenté de battre le record du monde des 24 heures. Malheureusement, il doit abandonner au bout de 10 heures après avoir ressenti des douleurs thoraciques et des vertiges.

On peut dire que l’homme n’est pas sans limites. Ce qui l’inspire en revanche, c’est sa volonté de repousser ses limites.

L’un des principes que Kilian Jornet a suivi au cours de son défi Summits Of My Life était le suivant ;

« Nous suivrons l’instinct qui nous pousse vers l’inconnu.

Que mange Kilian Jornet ?

Manger et boire correctement joue un rôle essentiel dans la réussite d’un ultrarunner, et Kilian Jornet n’est pas étranger aux faux pas en matière de ravitaillement.

En 2010, lors de sa participation à la course Western States 100 mile, il s’est gravement déshydraté et a dû ralentir pour terminer à la troisième place (ce qui reste incroyable, mais ne correspond pas à sa première place surhumaine habituelle).

Dans une interview accordée à Salomon en 2011, Kilian Jornet a déclaré : « Mon régime alimentaire se compose principalement de pizzas et de Nutella ».

Depuis, Kilian Jornet a changé ses habitudes.

Il opte désormais pour un régime végétal riche en glucides et axé sur les aliments complets.

Dans une interview accordée à GQ, il a révélé que son régime se compose principalement de pâtes, de pommes de terre, de pain et d’une grande variété de légumes.

Sa philosophie en matière d’alimentation est simple : il mange quand il a faim, boit quand il a soif et ne réfléchit pas trop.

Combien de temps Kilian Jornet dort-il la nuit ?

Sur son site Internet, Kilian Jornet indique qu’il dort huit heures par nuit. Il a souvent parlé dans des interviews de l’importance de bien dormir pour bien récupérer.

Cependant, l’athlète est devenu très familier avec la sensation de manque de sommeil. Dans un message publié sur Facebook en 2020, Jornet parle de l’entraînement au manque de sommeil.

Le monstre de l’endurance raconte comment il se lance dans une longue course à pied en dormant très peu pour effectuer un « test de lucidité ».

Il souligne l’importance d’effectuer ce type d’entraînement dans un « environnement sûr » afin que « lorsque vous vous évanouissez, quelqu’un puisse vous retrouver rapidement » !

Combien Kilian Jornet s’entraîne-t-il ?

Kilian Jornet semble être dans une ligue à part. Il n’a pas d’entraîneur de course à pied ni de plan d’entraînement normatif.

L’homme des montagnes préfère s’entraîner en fonction de ce qu’il ressent – et il a généralement envie de s’entraîner beaucoup.

Sept jours sur sept, souvent deux fois par jour.

Pour Jornet, c’est l’entraînement en lui-même qui est l’objectif, et non pas quelque chose qui doit être fait pour atteindre un objectif.

Kilian Jornet est un coureur de montagne dans l’âme. Cela se traduit par la manière dont il suit son entraînement. Au lieu de considérer son entraînement en termes de kilomètres ou de miles, Kilian le mesure en termes de dénivelé.

Au cours de l’année, Kilian Jornet peut comptabiliser quelque 1 000 heures et 550 000 mètres de dénivelé.

A lire aussi :  Tigist Assefa bat le record du monde du marathon féminin à Berlin

Comment Kilian Jornet divise-t-il ses saisons d’entraînement ?

Pour Kilian Jornet, il y a deux saisons : la saison de ski et la saison de trail running.

De novembre à mai, Kilian Jornet skie.

La saison d’hiver est divisée en deux parties : la pré-saison de ski, de novembre à décembre, et la saison proprement dite, de janvier à mai.

Pendant la pré-saison, Kilian Jornet s’entraîne entre 20 et 30 heures par semaine sur les pistes.

Pendant la saison, Jornet participe à 20-25 courses. Il contrebalance les courses par des entraînements à haut volume et des périodes de récupération, ce qui signifie que son activité hebdomadaire peut varier de 10 à 30 heures.

Il parcourt 300 000 mètres de dénivelé et s’entraîne pendant 500 heures au cours de la saison de ski.

De mai à octobre, Kilian Jornet pratique la course à pied.

Il s’entraîne entre 20 et 35 heures par semaine, généralement deux fois par jour.

Il consacre 80 % de son temps d’entraînement à la course à pied et 20 % au vélo de route.

Il couvre 250 000 mètres de dénivelé et 500 heures d’entraînement pendant la saison de course à pied.

Comment Kilian Jornet récupère-t-il ?

Il dit qu’il n’y a pas de secret pour la guérison.

Massages, étirements, manger et boire.

Kilian Jornet fait remarquer que la guérison est de plus en plus facile.

Après avoir couru son premier ultramarathon, il lui a fallu trois semaines pour récupérer, une semaine pour son deuxième et seulement deux jours pour son troisième !

Quels sont les livres écrits par Kilian Jornet ?

Kilian Jornet a écrit cinq livres au cours de sa carrière :

  • Run or Die (2011)
  • La frontière invisible (2013)
  • Les sommets de ma vie. Rêves et défis en montagne (2017)
  • Rien n’est impossible (2018)
  • Au-dessus des nuages : comment j’ai tracé mon propre chemin vers le sommet du monde (2020)

Envie d’en savoir plus sur Kilian Jornet ?

Qui est Nicolas ?

Lillois. 30 ans et 10 ans de pratique de la course à pied. Après avoir conseillé mes amis débutants, j’ai eu l’idée de créer un blog. En 2022, Athlé Expliqué a vu le jour pour vous apporter des réponses en vous donnant des conseils basés sur mes propres expériences.

Ce contenu vous a plu ? Il existe un moyen simple et symbolique pour m’encourager : offrez-moi un café. Cela me permettra de couvrir en partie les frais liés à la maintenance du site et le temps passé sur la rédaction des articles. Bien sûr, il y a des publicités sur Athlé Expliqué, mais pour le moment, ce n’est pas suffisant. Qui sait, un jour, je pourrai les enlever !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Optimized by Optimole
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x