Accueil » Conseils » Les bases » 6 conseils pour battre votre record personnel lors d’une compétition
6 conseils pour battre votre record personnel lors d'une compétition

6 conseils pour battre votre record personnel lors d’une compétition

5 minutes de lecture

L’une des nombreuses joies que procure la participation à une compétition – qu’elle soit hebdomadaire ou annuelle – est de constater les progrès réalisés par rapport à la dernière fois. Qu’il s’agisse de gagner des minutes ou des secondes sur votre dernier temps d’arrivée, de passer de la marche à la course à pied, de terminer la course avec vos proches ou de cocher une épreuve dans un nouveau lieu, il existe de nombreuses façons de marquer vos progrès.

Bien que l’ambiance sociale et l’énergie des courses soient passionnantes et motivantes, il faut s’entraîner entre-temps pour rester en forme pour les plus grandes courses du calendrier annuel. Voici six conseils pour réaliser vos meilleures performances lors d’une compétition de course à pied.

Gardez le petit-déjeuner pour l’après-course

Si vous avez faim le matin, prenez quelque chose de léger comme un café et une biscotte ou une banane 30 minutes à une heure avant la course, mais rien de lourd. Si vous prenez un repas copieux, votre corps redirigera plus de la moitié de votre débit cardiaque vers votre système digestif, alors que c’est un flux sanguin précieux que vous voudriez voir pomper dans les muscles de vos jambes.

Commencer à l’avant

Se frayer un chemin parmi les hordes d’autres participants peut vous ralentir. Essayez donc de commencer à l’avant de la foule ou sur les côtés afin de pouvoir dépasser les autres coureurs plus facilement.

Un homme court le long d'un cours d'eau

S’échauffer de manière dynamique

Il n’est pas nécessaire de faire un échauffement complet, mais assurez-vous d’avoir suffisamment bougé pour que votre corps soit physiquement chaud avant de partir. Le meilleur échauffement avant une course est un échauffement dynamique (par exemple quelques minutes de jogging léger) plutôt que des étirements statiques.

A lire aussi :  Tout savoir sur la méthode de l'entraînement polarisé en course à pied 

Ajuster son allure

C’est un point essentiel ; ne laissez pas les autres coureurs vous dicter votre allure. Même si vous êtes en forme et prêt à courir, un mauvais rythme peut vous faire échouer dans votre course. Si vous partez trop vite, vous finirez par lutter contre les douleurs de la poitrine et des jambes. Essayez de trouver la bonne allure au lieu de poursuivre quelqu’un d’autre. Une fois que vous aurez acquis une bonne condition physique et de la force, la vitesse viendra.

Comme le dit Mari Leach, biokinéticienne chez Discovery Vitality : « Une course ne se gagne pas dans les 100 premiers mètres. Pensez à long terme et gardez l’ensemble de la course à l’esprit lorsque vous prenez le départ. Vous devriez avoir trouvé votre rythme durable dès le premier kilomètre. L’un des avantages des courses chronométrées est que vous ne pouvez pas vraiment perdre, car vous apprenez à courir dans différentes situations.

« Beaucoup de choses peuvent affecter vos performances, ajoute-t-elle, comme le manque de sommeil, le stress et la fatigue musculaire due à des semaines d’entraînement intensif, alors ne soyez pas trop dur avec vous-même si d’autres facteurs entrent en jeu. Ne soyez donc pas trop dur avec vous-même si d’autres facteurs entrent en jeu. Accordez-vous le mérite d’être là et profitez plutôt de l’expérience. Vous trouverez bientôt une autre occasion (plus optimale) de battre votre record personnel. »

Un coureur et 2 cyclistes au coucher du soleil

Ne perdez pas votre posture en côte

Lorsque votre parcours est vallonné, veillez à maintenir votre position de course. Essayez de ne pas pencher le haut du corps vers l’avant lorsque vous montez, car cela augmente la charge sur les quadriceps et les mollets. Gardez la poitrine haute, raccourcissez légèrement vos foulées et essayez de garder votre rythme. En un rien de temps, vous serez au sommet et pourrez profiter de la descente.

A lire aussi :  Phase d'affûtage : Bien gérer la dernière semaine avant une compétition

Respecter ses allures

L’avantage des compétitions, c’est que vous avez une nouvelle chance d’améliorer votre course chaque semaine au même endroit. Ne vous attendez pas à battre des records sur un nouveau parcours. Une fois que vous aurez couru le même parcours plusieurs fois, vous apprendrez ses particularités géographiques, et vous saurez comment vous rythmer le long du parcours pour mieux le « travailler ». Cela vous aidera à décider quand et comment passer à la vitesse supérieure pour gagner quelques secondes supplémentaires. Le fait de savoir que vous êtes proche de la fin peut vous donner la motivation nécessaire pour redoubler d’efforts et donner le meilleur de vous-même, tout en sachant que le repos se trouve juste au coin de la rue.

Mari ajoute : « Si battre son temps est satisfaisant pour tout le monde, il n’est pas nécessaire de faire un sprint pour profiter des nombreux bienfaits de l’activité physique sur la santé. Tenez-vous-en à vos propres objectifs, courez en toute sécurité et profitez du plein air ». Pour obtenir des conseils personnalisés sur la manière d’améliorer votre jeu et de rester à l’abri des blessures, adressez-vous à un coach ou à un préparateur physique.

Les conseils pour battre votre record personnel lors d’une compétition : Ce qu’il faut retenir

Si ce n’est pas déjà fait, pourquoi ne pas décider d’instaurer un rituel de participation à des courses ou à des marches hebdomadaires ou annuelles dans votre région ? Ces événements de participation massive rassemblent des milliers de personnes qui pratiquent des activités de plein air en toute sécurité et dans un cadre social. Ils permettent de passer des moments agréables avec des amis, des collègues et des familles, tout en pratiquant une activité physique et en admirant la beauté naturelle époustouflante de l’Afrique du Sud.

A lire aussi :  Quel type de chaussures pour quel type de coureur ?

S’inscrire à une course vous motivera également à poursuivre votre entraînement dans les semaines et les mois qui précèdent l’événement, et vous donnera l’occasion de créer de merveilleux souvenirs ! Envie d’idées ?

Nicolas Fondateur de Athlé expliqué

Qui est Nicolas ?

Lillois. 30 ans et 10 ans de pratique de la course à pied. Après avoir conseillé mes amis débutants, j’ai eu l’idée de créer un blog. En 2022, Athlé Expliqué a vu le jour pour vous apporter des réponses en vous donnant des conseils basés sur mes propres expériences.

Ce contenu vous a plu ? Il existe un moyen simple et symbolique pour m’encourager : offrez-moi un café. Cela me permettra de couvrir en partie les frais liés à la maintenance du site et le temps passé sur la rédaction des articles. Bien sûr, il y a des publicités sur Athlé Expliqué, mais pour le moment, ce n’est pas suffisant. Qui sait, un jour, je pourrai les enlever !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x