Accueil » Conseils » Les bases » Les meilleurs conseils de sécurité pour la course à pied sur route et trail
Les meilleurs conseils de sécurité pour la course à pied sur route et trail

Les meilleurs conseils de sécurité pour la course à pied sur route et trail

7 minutes de lecture

L’un des aspects les plus intéressants de la course à pied est sa simplicité. Mais, comme pour presque toutes les activités, elle comporte des risques qui peuvent néanmoins être évités. Qu’il s’agisse de conducteurs inattentifs sur la route ou d’obstacles inattendus sur les sentiers, il existe un certain nombre de dangers potentiels dont les coureurs de tous horizons et de tous niveaux peuvent être victimes.

Bref il est important que chacun fasse preuve de bon sens et reste en sécurité. Soyez vigilants, soyez préparés. La météo n’est pas spécifique au sexe, pas plus que le fait de manquer de nourriture ou d’eau, de rencontrer un animal ou de trébucher sur un rocher et de se casser la cheville.

Un facteur clé – la sensibilisation – est important pour tous. J’ai la conviction que les conseils de sécurité sont utiles pour tout coureur, même s’il ne s’agit que d’une remise à niveau. Nous devenons tous êtres vigilants à un moment donné, surtout lorsque l’entraînement s’intensifie et que la fatigue commence à s’installer.

Voici plusieurs conseils de sécurité pratiques qui peuvent vous aider à éviter les situations dangereuses sur la route ou sur les sentiers de trail.

personne courant dans le couloir sombre

Prenez votre téléphone

Votre téléphone n’est pas seulement bon pour prendre des selfies en sueur ou des photos Instagrammables de votre parcours – il peut aussi être un outil précieux en cas d’urgence. Emportez toujours un téléphone portable, et assurez-vous que la batterie est chargée. Il est préférable de courir dans des endroits où le réseau est bon. Activer la fonction d’identification médicale ou télécharger des applications de suivi GPS sont des moyens simples et efficaces pour que votre téléphone contribue à votre sécurité.

Vous détestez peut-être courir avec votre téléphone ou il n’est pas toujours possible d’avoir un compagnon de course. Dans ce cas, je vous recommande de faire part de vos projets – où vous serez et combien de temps vous comptez rester dehors – à un ami ou à un membre de votre famille. Soyez proactif pour faire savoir à quelqu’un que vous êtes en train de courir, ou laissez une note au cas où quelque chose d’inattendu se produirait. N’oubliez pas non plus d’envoyer un message à votre contact lorsque vous avez terminé votre course et que vous êtes rentré chez vous.

A lire aussi :  Comment trouver le meilleur plan d'entrainement de course à pied ?

Tenez compte de la météo

Que vous prévoyiez d’accumuler des kilomètres sur les routes ou de vous attaquer aux sentiers, il est sage de vérifier les prévisions météorologiques pour savoir ce qui vous attend pendant votre séance ou votre compétition. Soyez prêt à faire face aux conditions telles qu’elles sont et à ce qu’elles pourraient devenir. S’il y a des éclairs, trouvez un endroit à l’abri ou bas et couvert. Mieux encore, ne sortez pas si les éclairs menacent.

Un coup d’œil aux prévisions météorologiques peut également vous aider à déterminer comment vous équiper de manière appropriée, notamment lorsque les sols sont glissants. Veillez toujours à porter des chaussures adaptées au terrain sur lequel vous courez. Par exemple, optez pour une semelle bien profilée par temps de pluie.

Une femme court dans la forêt en automne

Protégez-vous

Dans les zones fréquentées par des animaux sauvages potentiellement dangereux, je vous suggère fortement de porter un équipement approprié, comme un aérosol anti-animal agressif ou un sifflet pour effrayer les prédateurs. Il en va de même pour les agressions humaines : ignorez le harcèlement verbal et évitez la confrontation si possible, et si besoin prendre un spray au poivre ou un autre type de spray d’autodéfense à portée de main pour les pires scénarios. Comme nous l’avons mentionné précédemment, il est également idéal d’avoir votre téléphone à portée de main au cas où vous auriez besoin de composer le 17.

Soyez attentif aux chiens

Si vous êtes propriétaire d’un chien, utilisez une laisse par respect pour les autres coureurs qui n’ont pas envie de se faire sauter dessus, de se faire déséquilibrer ou d’être effrayés. (N’oubliez pas que tout le monde n’aime pas les chiens.) À l’inverse, ceux qui courent sans leur compagnon à quatre pattes doivent essayer de rester à distance des animaux en laisse afin de ne pas trébucher sur une longue laisse ou sur le chien lui-même.

A lire aussi :  Quand fait-il trop froid pour courir dehors ? + 7 conseils pour courir dans le froid

Vous vous inquiétez de ce qui vous entoure ? Laissez tomber les écouteurs

Non seulement les écouteurs vous rendent vulnérables à la circulation ou à des agresseurs potentiels, mais ils sont souvent à l’origine d’interactions désagréables avec d’autres personnes qui sont en train de courir. Je ne peux pas vous dire combien de fois j’ai rencontré un coureur avec des écouteurs qui ne savait pas que j’arrivais derrière lui (même si je lui disais bonjour). Si la personne ne peut pas m’entendre, elle ne peut pas non plus entendre une voiture arriver.

Vous ne pouvez pas vous passer de vos écouteurs ? Envisagez de porter un casque à conduction osseuse (comme le Titanium et le Air Aftershokz), celui-ci enveloppe votre tête et directement derrière vos oreilles au lieu d’être à l’intérieur, ce qui signifie que vous pouvez toujours entendre les bruits autour de vous.

Soyez visible

photo de silhouette de l'homme utilisant une lampe frontale, debout sur la montagne par une nuit étoilée

Courir en faisant face à la circulation est généralement la meilleure solution, mais je vous suggère d’utiliser votre libre arbitre pour déterminer quel côté de la route est le plus sûr pour courir en fonction de l’espace disponible sur l’accotement. Il m’arrive souvent de changer de côté de la route dans les angles morts ou les collines dangereuses.

Et si le fait d’enchaîner les kilomètres à l’aube ou de nuit est un excellent moyen d’éviter la surchauffe pendant les mois les plus chauds, il est également plus difficile pour les coureurs de voir – et d’être vus. Je conseille vivement aux coureurs qui empruntent des routes sombres de porter des vêtements de couleur vive ou réfléchissants et une source de lumière. Ayez toujours une lampe frontale lorsqu’il fait sombre pour pouvoir voir clairement et éviter les blessures. De plus, cela permet aux usagers de vous identifier facilement en tant que coureur.

Vous avez besoin de plus d’aide pour maximiser votre sécurité ? Voici d’autres conseils qui fonctionnent toujours.

  • Lors des compétitions de trail, apportez de la nourriture avec vous. Même pour les trails courts, on ne sait jamais si l’on va rester sur le parcours plus longtemps que prévu.
  • Vous êtes nouveau dans une région ? Rejoignez un groupe d’entrainement ou un club pour courir à plusieurs, c’est plus stimulant et bien plus convivial.
  • Partez toujours du principe que les conducteurs ne vous voient pas. N’oubliez pas non plus que la plupart des conducteurs sont distraits : ils envoient des textos, parlent ou s’occupent des enfants sur le siège arrière de la voiture.
  • Courez sur des itinéraires variés afin que votre routine ne soit pas prévisible.
  • Si vous suivez vos séances sur une application comme Strava, vérifiez vos paramètres de confidentialité pour vous assurer que seules les personnes que vous souhaitez voir accéder à vos séances ont accès à vos itinéraires.
  • Des études montrent que les lumières clignotantes attirent davantage l’attention que les lumières fixes. Utilisez-les !
  • Optimisez les équipements réfléchissants et accentuez les parties mobiles comme vos bras, vos jambes et vos chevilles.

Nicolas Fondateur de Athlé expliqué

Qui est Nicolas ?

Lillois. 30 ans et 10 ans de pratique de la course à pied. Après avoir conseillé mes amis débutants, j’ai eu l’idée de créer un blog. En 2022, Athlé Expliqué a vu le jour pour vous apporter des réponses en vous donnant des conseils basés sur mes propres expériences.

Ce contenu vous a plu ? Il existe un moyen simple et symbolique pour m’encourager : offrez-moi un café. Cela me permettra de couvrir en partie les frais liés à la maintenance du site et le temps passé sur la rédaction des articles. Bien sûr, il y a des publicités sur Athlé Expliqué, mais pour le moment, ce n’est pas suffisant. Qui sait, un jour, je pourrai les enlever !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x