Short trail 2-en-1 Compressport : Test et avis

Short trail 2-en-1 Compressport : Test et avis

10 minutes de lecture

Cela fait un moment que je suis à la recherche d’un short de course à pied qui me permette d’obtenir les meilleures performances, tout en ayant l’air cool. J’ai passé des heures à parcourir des sites d’avis et à essayer de voir ce que les coureurs comme moi trouvaient le plus utile. Après des mois de recherche, je suis tombé sur le short de course 2-en-1 de Compressport.

Après l’avoir mis à l’épreuve, j’ai découvert que ce short Trail 2-en-1 était idéal pour vous garder au chaud et à l’aise, tout en restant confortable pendant votre course. Équipé d’un short de compression interne, il vous permet de bénéficier de tous les avantages des vêtements de compression tout en offrant aux coureurs le look d’un short de course traditionnel.

Je vais vous expliquer les avantages et les inconvénients de ce modèle et pourquoi il pourrait (ou non) être le choix idéal pour vous.

Description et spécifications

Ce short (90€) est à taille haute et presque au niveau du genou, offrant une couverture complète des abdominaux inférieurs, des muscles fessiers, des ischio-jambiers et des quadriceps. La compression au niveau des abdominaux et des fessiers est modérée et élevée au niveau des ischio-jambiers et des quadriceps. Il y a une poche extérieure en maille finement tissée dans le dos qui peut contenir environ cinq gels, un smartphone (mettez le téléphone dans un sac parce que la poche devient moite, et attention à une chute qui pourrait l’écraser) !

L’intérieur de la taille haute est entouré d’un revêtement en silicone conçu pour créer une friction entre le short et votre peau afin d’éviter les mouvements et l’affaissement. Les coutures sont plates et stratégiquement placées pour éviter les problèmes de frottement à l’entrejambe. Le short est existe en quatre tailles que vous pouvez ajuster en fonction de la circonférence de vos quadriceps supérieurs et inférieurs. Le short est disponible uniquement en noir.

Le concept des shorts courts recouverts de shorts amples n’est pas nouveau sur le marché. De cette façon, vous bénéficiez de l’effet de compression, l’outil étant fermement installé dans le hangar et rien ne dépassant. Et surtout, il ne se perfore pas ! Et en même temps, avec un short ample couvrant vos bijoux de famille, vous n’avez pas l’air d’une danseuse opéra. À première vue, l’idée est relativement simple.

Les shorts 2-en-1 sont conçus pour la pratique du trail. En tant que tels, ils sont souvent dotés de diverses poches, pochettes et compartiments pour les gels, le téléphone ou d’autres petits objets. Le short Compressport ne fait pas exception à la règle. Le problème se pose lorsque la partie supérieure du short est cousue aux élastiques avec un grand bourrelet. Ce que je vois assez souvent. Si vous chargez ces pochettes, elles basculeront. Parfois imperceptiblement, mais c’est le cas. Que vous le vouliez ou non. À moins que les shorts ne forment deux systèmes indépendants, les shorts intérieurs se déplaceront de haut en bas avec la charge, et ces micro-mouvements causeront des traumatismes à votre aine et à l’intérieur de vos cuisses. Pour clarifier les choses, nous parlons ici d’une séance ou d’une course de longue durée, il est peu probable que vous expérimentiez cette torture lors d’une compétition de 5 km. Mais pour ce genre d’épreuve, vous n’avez pas besoin de quoi que ce soit non plus, n’est-ce pas ? C’est pourquoi il est essentiel pour moi que la connexion entre le short intérieur et le short extérieur ne se fasse qu’en quatre points. Ainsi, les cuissards extérieurs peuvent bouger légèrement et les cuissards intérieurs restent en place.

A lire aussi :  Top 6 des meilleurs gants pour toutes les saisons

Mes impressions lors du test

Test Short trail 2-en-1 vue de face

Parmi les vêtements Compressport que j’ai testés, le short a été mon préféré. Le niveau de compression et la façon dont il varie entre la zone centrale et la zone des ischio-jambiers/quadriceps étaient parfaits pour moi. Au niveau du tronc, je recherche un peu de soutien biomécanique, mais pas trop de compression pour ne pas avoir mal au ventre. Dans la zone des ischio-jambiers et des quadriceps, je préfère une compression très forte pour éliminer les mouvements des tissus mous. La seule partie gênante de ce short est l’endroit où la compression passe brusquement de modérée à forte sur le haut de la cuisse. Ce changement soudain crée un léger, disons, renflement du haut de ma cuisse arrière. Si Compressport passait d’une compression modérée à une compression élevée sur un ou deux centimètres, j’ai la conviction que ce petit bourrelet disparaîtrait.

Il y a quatre poches autour de la taille sur le short extérieur – sur les hanches, une plus petite sous le nombril et deux poches latérales. J’ai vu sur Internet une photo de quelqu’un qui y mettait une gourde de 250 ml. Je ne pense pas que l’on puisse courir avec un tel poids dans la poche. La construction de la poche n’est pas aussi solide que celle de la ceinture Freebelt pro, par exemple. Ces pochettes sont donc adaptées à des objets plus légers, personnellement j’aime y ranger les déchets des gels énergétiques ou des barres, des clés, dont on a toujours besoin à portée de main pendant un trail.

A lire aussi :  Top 7 des meilleures vestes de course à pied imperméables

Ce short est un mélange de polyester (51 %), de polyamide (41 %) et d’élasthanne (8 %). Oui, cela ne me dit presque rien. Sauf peut-être que lorsqu’on transpire à travers eux, ils puent. Par contre, le legging intérieur est fait d’un tricot très doux qui est cousu avec de petites coutures flatlock. Je ne les ai trouvées qu’en les touchant. Ensuite, l’ourlet autour de la taille et des jambes est un peu moins serré, de sorte que les extrémités ne vous pincent pas. C’est un détail banal mais souvent négligé dans les accessoires de compression.
Le short extérieur est fabriqué dans un matériau ultraléger, 35 grammes selon le fabricant (96 grammes au total), qui est également hydrophobe, c’est-à-dire qu’il repousse l’eau et que le short reste léger même sous la pluie ou lorsque vous urinez (la fameuse dernière goutte qui reste souvent dans le caleçon).

Le short intégré fait parfaitement sont travail. Le short reste en place et permet soutien et confort que ce soit dans les montées ou les descentes ! Innovation intéressante. J’ai constaté que la ceinture, parce qu’elle est très haute, se replie de temps en temps lorsque je suis pratiquement plié en 2 dans une montée raide. J’ai effectué environ 2 lavages à la main et séchages à l’air libre, conformément aux instructions, et environ 10 séances – y compris un trail de 42 km – avec le short et il est resté intact et entièrement fonctionnel.

Je m’inquiétais un peu des irritations possibles lors du mouvement de l’avant de l’entrejambe. Mais, honnêtement, je n’ai pas remarqué de tissu supplémentaire ou de bourrelets bizarres. Je ne sais pas comment Compressport a réussi cela, mais bravo.

La poche de la ceinture arrière fonctionne parfaitement dans tous les cas que j’ai essayés. Sa maille est transparente, ce qui permet à ceux qui courent derrière vous d’avoir une bonne vue sur son contenu.

J’ai fait une chute brutale alors que je portais ce short, me coupant les genoux, le coude gauche et la hanche gauche. Ma hanche était couverte par le short, qui est sorti indemne de la chute. J’aimerais pouvoir en dire autant de la peau en dessous !

Short trail 2-en-1 Compressport vue de près

Les élastiques de compression internes sont très doux et le niveau de serrage est faible. Si vous cherchez un short qui reste 100% en place et vous protège des frottements à l’aine, le short trail 2-en-1 vous conviendra parfaitement. Mais si vous avez besoin d’un short de compression vraiment complet qui comprimera entièrement vos cuisses, je choisirais les modèles Brutal (oui, il s’appelle vraiment Brutal Short !) ou Under Control. Et si vous n’aimez pas montrer vos bijoux de famille, enfilez le Racing Split Short par-dessus. Personnellement, je préfère une plus grande liberté et une respirabilité à 100 %, c’est pourquoi le short trail 2-en-1 me convient mieux. L’important, c’est que vous puissiez choisir.

A lire aussi :  Vêtements techniques de sport X-Bionic : Le test complet

Ce que j’ai pensé du short trail 2-en-1

  • Protection contre les abrasions et l’érythème fessier
  • Légèreté
  • Taux de compression plus faible
  • Design sobre

En général, je suis partisan de la simplicité et du minimalisme en matière de vêtements pour le trail. Je préfère un équipement réduit mais de qualité. Et le short Trail 2-en-1 me semble vraiment bien fait. Je le porte surtout sur les sorties longues, lorsque je sais que le “loup” pourrait venir me rendre visite, mais pour les entraînements courts et intenses, je préfère les shorts amples tout à fait simples. Je ne suis pas un grand exhibitionniste, c’est pourquoi j’apprécie à la fois l’extérieur ample du short, mais aussi le design général sobre et simple, qui n’est complété que par un petit logo et la marque Compressport. Je le recommanderais sans hésiter à tous ceux qui recherchent un short plus technique avec un peu plus d’élégance, mais qui apprécient une compression moyenne.

Où se procurer le short trail 2-en-1 ?

>> Acheter sur i-run

Offrez-moi un café (ou plus) !

Ce contenu vous a plu ? Aidez-moi à financer Athlé Expliqué en m'offrant quelques euros. Ils me permettront de couvrir en partie les frais liés à la maintenance du site et le temps passé sur la rédaction des articles. Bien sûr, il y a des publicités sur Athlé Expliqué, mais pour le moment, ce n’est pas suffisant. Qui sait, un jour, je pourrai les enlever !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x