Syndrome de l’essuie glace : causes, symptômes, solutions

Syndrome de l’essuie glace / TFL : causes, symptômes, solutions

5 minutes de lecture

Le syndrome de l’Essuie-Glace touche de nombreux coureurs. Pour bien l’identifier et le traiter, encore faut-il connaitre les causes, symptômes et solutions pour en venir à bout. Malheureusement, ce syndrome est souvent pris à la légère parce qu’il est relativement peu connu. Découvrons comment mieux le comprendre et le traiter !

Causes du syndrome de l’essuie glace

Le Syndrome de l’Essuie-Glace, aussi appelé Syndrome FES (Fascial Extrinsic Stress) ou ITBS (Ilio Tibial Band Syndrome), est un syndrome courant chez les coureurs et autres athlètes faisant des exercices intenses aux membres inférieurs qui peut provoquer une douleur à l’extérieur du genou.

Syndrome de l’essuie glace : causes, symptômes, solutions

Qu’est-ce qui cause le Syndrome de l’Essuie-Glace ?

Les causes les plus communes du syndrome de l’essuie-glace sont la mauvaise posture, une mauvaise chaussure, des mauvais exercices et la tension du fascia lata et du tenseur de la face latérale (TFL). Cela se produit généralement par des efforts prolongés tels que marcher ou courir en montée ou en descente.

A lire aussi :  Comment réaligner les hanches ? 4 exercices d'alignement des hanches dont l'efficacité a été prouvée

Les sports qui impliquent beaucoup d’impacts et de flexion rapide comme le football ou le basketball peuvent également être un facteur de risque.

Quels sont les facteurs de risque du syndrome de l’essuie glace ?

Certains facteurs de risque augmentent le risque de développer le syndrome de l’essuie-glace, notamment :

  • Des chaussures usées ou inadaptées
  • Des étirements et des exercices inappropriés
  • Une mauvaise posture
  • Un muscle TFL trop court
  • Un excès d’activité physique ou sportive
  • Un manque d’entraînement pour la course à pied
  • Une pratique excessive d’exercices intenses pour les membres inférieurs tels que la marche rapide, la natation et le cyclisme.

Quels sont les sports et les activités qui peuvent provoquer le Syndrome de l’Essuie-Glace ?

Certaines activités sportives comme la course à pied longue distance, la montée/descente des escaliers, la course à pied sur terrain accidenté, le saut en hauteur et en longueur, la natation, le ski alpin et autres sont souvent associées au syndrome de l’essuie-glace. Les personnes atteintes des plus fréquents symptômes peuvent voir ces activités comme sources possibles de blessure.

Symptômes du syndrome de l’essuie glace

La principale manifestation clinique est une brûlure localisée à l’extérieur du genou déclenchée par un effort prolongé de type marche ou course à pied. Des douleurs supplémentaires peuvent apparaitre si vous continuez votre activité après quelques minutes.

Syndrome de l’essuie glace : causes, symptômes, solutions

Quels sont les symptômes du Syndrome de l’Essuie-Glace ?

Les symptômes les plus courants du Syndrome de l’Essuie-Glace sont :

  • Une douleur sur le côté extérieur du genou
  • Une sensation de tiraillement ou de contraction dans la partie postérieure du mollet.
  • Les personnes souffrant de Syndrome de l’Essuie-Glace peuvent également ressentir des sensations douloureuses à l’intérieur et à l’extérieur de la cuisse.
A lire aussi :  Chaleur ou glace pour la sciatique : Qu'est-ce qui est le mieux ? + 3 exercices pour soulager la sciatique

Quels sont les signes et les symptômes les plus courants du syndrome de l’essuie glace ?

Les autres symptômes du Syndrome de l’Essuie-Glace sont :

  • Une sensation d’inconfort au niveau du genou
  • Une raideur et une rigidité au niveau des muscles et des tendons associés à des mouvements limités
  • Des engourdissements ou picotements dans la région affectée
  • Un gonflement localisé et une difficulté à se déplacer

Quels sont les autres symptômes associés au syndrome de l’essuie glace ?

D’autres symptômes peuvent inclure :

  • Des douleurs qui surviennent au début de votre séance de course à pied
  • Des douleurs qui apparaissent après avoir fait beaucoup d’exercices intenses
  • Une difficulté à effectuer certaines activités normales : marcher, monter les escaliers
  • Une douleur qui persiste malgré le repos et le traitement adéquat

Solutions pour traiter le syndrome de l’essuie glace

Le traitement du Syndrome de L’Essuie Glace est généralement basé sur un plan en plusieurs étapes comprenant le repos et le temps pour récupérer, les traitements comme la cryothérapie, l’acupuncture ou l’électrostimulation pour soulager la douleur, et différents exercices et étirements visant à renforcer les muscles autour de votre hanche et de votre genou afin de prévenir toute blessure future.

Syndrome de l’essuie glace : causes, symptômes, solutions

Quelles sont les options de traitement pour le Syndrome de l’Essuie Glace ?

La première étape est un repos complet pendant 2 à 4 semaines afin que vous puissiez vous rétablir complètement. Vous pouvez ensuite utiliser diverses techniques physique telles que la chaleur, le froid, l’eau ou l’électrostimulation pour soulager la douleur.

Consulter un kinésithérapeute peut également être très bénéfique car il permettra de renforcer les muscles autour du genou pour prévenir la récurrence des symptômes.

Comment peut-on soulager la douleur liée au syndrome de l’essuie glace ?

Il existe plusieurs façons de soulager la douleur liée à ce syndrome :

  • Des traitements physiques (utilisation de chaleur, froid, eau et courants électriques)
  • Le port d’une bandelette ilio tibiale (ITB) pour soutenir le muscle qui est enflammé
  • Un massage sur les zones touchées
  • Se reposer / Récupérer
  • Des étirements spécifiques ciblant les groupes musculaires affectés
A lire aussi :  Quelle est la fréquence cardiaque au repos normale d'un athlète ?

Quels sont les exercices et les étirements qui peuvent aider à prévenir et à traiter le Syndrome de l’Essuie Glace ?

Les étirements doivent être principalement axés sur les muscles du haut de la jambe (quadriceps, ischiojambiers), du bas du dos, du hanches et du mollet. Les exercices pour renforcer les muscles tels que des squats, des fentes, des mouvements rotatifs au niveau de la hanche et des extensions/flexions passives sont également utiles.

Si vous souffrez déjà d’un Syndrome Essuie-Glace avancé, il est également possible d’utiliser un support pour réduire la tension sur le muscle.

Offrez-moi un café (ou plus) !

Ce contenu vous a plu ? Aidez-moi à financer Athlé Expliqué en m'offrant quelques euros. Ils me permettront de couvrir en partie les frais liés à la maintenance du site et le temps passé sur la rédaction des articles. Bien sûr, il y a des publicités sur Athlé Expliqué, mais pour le moment, ce n’est pas suffisant. Qui sait, un jour, je pourrai les enlever !

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x