Colm O'Connell : Les secrets de l'entraînement kenyan

Colm O’Connell : Les secrets de l’entraînement kenyan

4 minutes de lecture

Pour ceux qui ne le connaissent pas, Colm O’Connell est un prêtre irlandais qui est arrivé à Iten dans les années 70. Bien que n’ayant aucune formation d’entraîneur, il a commencé à aider de jeunes athlètes kenyans. A l’époque il n’y avait rien à Iten, il a progressivement commencé à coacher des kenyans, contribuant peu à peu à la réputation d’Iten comme point névralgique de la course à pied dans le monde entier.

Son approche est centrée sur l’athlète, très bienveillante. Il affirme avoir plus appris des kenyans qu’il n’a pu leur apprendre. Il a coaché Wilson Kipketer qui a obtenu l’or aux Jeux Olympiques de Londres en 2012 avec record du monde en prime. Record qui a ensuite été battu par un autre de ses athlètes : David Rudisha.

O’Connell a une approche basée sur l’emphase qu’il met sur l’écoute et l’observation de ses athlètes. Le suivi est d’abord humain et la relation à l’athlète doit être profonde et pas juste une transaction financière. Pour lui, le secret des kenyans est la culture de la course à pied, pas forcément la génétique.

Man on a Mission est une vidéo racontée par l’Irlandais Eamonn Coghlan sur la vie du frère Colm O’Connell et son travail au lycée St. Patrick’s à Iten, au Kenya. La superstar kenyane du 800 m, David Rudisha, apparaît également dans le film, et s’entraîne même avec les lycéens afin de maîtriser son ego.

Aujourd’hui, il possède 120 camps d’entraînement et est connu comme « le parrain de la course kényane« . 25 de ses élèves sont devenus champions du monde et quatre ont remporté des médailles d’or olympiques.

A lire aussi :  Courir pieds nus est-il efficace ? Mon avis sur le barefoot

C’est un des coachs avec le plus grand palmarès au monde. Voici la liste des athlètes que coach Colm O’Connell : Charles & Kipkoech Cheruiyot, Peter Rono, Matthew Birir, Helen Kimaiyo, Wilson Kipketer, Japhet Kimutai, Sally Barsosio, Rose Cheruiyot, Joseph Tengelei, Benson Koech, David Kiptoo, Lydia Cheromei et Julius Chelule, Augustine Choge.

La vidéo en trois parties est présentée dans toute sa longueur. (Si vous avez un compte Vimeo, vous pouvez la télécharger et la regarder ultérieurement ou sur votre appareil mobile).

Colm O’Connell parle des 4 choses qu’il recherche chez les coureurs, et qui s’appellent F.A.S.T., pour Focus, Alignment, Stability, and Timing (concentration, alignement, stabilité et synchronisation).

Regardez la scène où Eamonn Coghlan est invité dans une classe de chimie et demande combien de personnes dans la salle sont d’excellents coureurs. Aucune main ne se lève. Il demande ensuite combien sont de grands chimistes (ou aspirants chimistes). Toute la classe lève la main.

Au collège, les étudiants kenyans suivent un programme scolaire intensif de 12 (ou 16) mois pour obtenir leur diplôme. Normalement, il faut deux ans. L’un d’entre eux est devenu mon partenaire de laboratoire et il m’a expliqué comment, au Kenya, les études étaient prises très au sérieux. À leur retour au Kenya, on leur a demandé d’enseigner immédiatement.

>> A lire : Stage running au Kenya : Comparatif des training camp

Programme d’entraînement de Colm O’Connell : Comment les jeunes athlètes kenyans s’entraînent

Lundi

  • Matin (hommes) : 8-9 km et étirements
  • Matin (femmes) : 6-7 km et étirements
  • Après-midi (hommes) : Sortie longue 45-60 minutes (12-14 km) + exercices
  • Après-midi (femmes) : Sortie longue 45-60 minutes (10-12 km) + exercices
A lire aussi :  Qu'est-ce que la biomécanique ? Améliorez vos performances grâce à de meilleurs mouvements

Mardi

  • Matin (hommes) 8 km 27-30 minutes
  • Matin (femmes) 6 km 25 minutes
  • Après-midi (hommes/femmes) 10 minutes d’échauffement, Fartlek pendant 60-75 minutes – 2 minutes fort/3 minutes facile ou 3 minutes fort, 2 minutes faciles + exercices de mobilité

Mercredi

  • Matin (hommes) : 9 km en endurance fondamentale 60 % et exercices de mobilité
  • Matin (femmes) : allure 7 km endurance 60 % et exercices de mobilité
  • Après-midi(hommes/femmes) : Circuit training 4×2 min chacun, 3×2 min chacun. Puis 100 mètres de sprint suivi de longues foulées pendant 45 minutes.

>> A lire : L’entrainement marathon kenyan monstrueux de Eliud Kipchoge

Jeudi

  • Matin (hommes/femmes) : Endurance fondamentale 60 minutes sur terrain mixte
  • Après-midi (hommes/femmes) : 15 min de course à pied. Puis exercices en diagonale pendant 30-35 minutes, 10 minutes de dynamique.

Vendredi

  • Matin (hommes) : 8 km facile 30 %
  • Matin (femmes) : 6 km facile puis 30 % plus dynamique
  • Après-midi (hommes/femmes) : Exercices en côte. 120-200 mètres x 14 à une allure de 60 % de la VMA.

Samedi

  • Matin (hommes/femmes) foulée pendant 40 minutes sur 100-120 mètres
  • Après-midi (hommes/femmes) Compétition ou jeu de vitesse sur 1-1 min. ou 500 mètres

Dimanche

  • Matin (hommes) : séance facile 8 km
  • Matin (femmes) : séance facile 6 km
  • Après-midi (hommes/femmes) : repos actif
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x