Accueil » Conseils » Santé, blessures et douleurs » La sciatique peut-elle causer des douleurs au genou ? + 3 conseils pour soulager la douleur due à la sciatique
La sciatique peut-elle causer des douleurs au genou ? + 3 conseils pour soulager la douleur due à la sciatique

La sciatique peut-elle causer des douleurs au genou ? + 3 conseils pour soulager la douleur due à la sciatique

12 minutes de lecture

Mes articles ne remplacent pas un avis médical. En cas de blessure, je vous recommande de consulter un professionnel de la santé qualifié.

La sciatique peut-elle provoquer des douleurs au genou ?

La sciatique peut provoquer une gêne importante dans le bas du dos, les fessiers, le long de la jambe et dans le genou. La douleur peut être si intense qu’elle vous empêche de courir, de marcher ou de vous asseoir.

La course à pied implique des mouvements répétitifs et un impact sur le bas du dos et les jambes, ce qui peut exacerber la compression du nerf sciatique et accroître la douleur.

La douleur au genou peut indiquer des blessures telles que le genou du coureur, le syndrome de la bandelette ilio-tibiale ou la tendinite rotulienne, mais dans certains cas, il s’agit d’une douleur renvoyée par le nerf sciatique comprimé.

La sciatique peut-elle donc provoquer des douleurs au genou ? Cet article cherche à déterminer la cause sous-jacente de la douleur au genou, en analysant les options de traitement appropriées pour aider à soulager la gêne et à traiter le problème à la racine.

Qu’est-ce que la sciatique ?

Voyons ce qui se passe lorsque le nerf le plus important du corps, le nerf sciatique, est comprimé.

Le nerf sciatique est issu des racines nerveuses L4 à S2 et suit un parcours à travers le bassin, la cuisse et le genou, se terminant par les nerfs tibial et fibulaire commun. Une pathologie située à n’importe quel endroit de ce parcours peut provoquer des symptômes de sciatique.

La sciatique est une douleur spécifique résultant de problèmes liés au nerf sciatique ou à la racine du nerf sciatique.

La douleur au genou est un symptôme courant de la sciatique, mais la douleur sciatique peut survenir à n’importe quel endroit du trajet du nerf et peut irradier vers l’extérieur le long de tout le trajet du nerf.

Mais ce n’est pas tout !

La sciatique étant une compression nerveuse, vous pourriez ressentir plus qu’une simple douleur au genou. Le nerf sciatique étant responsable du contrôle des mouvements, la faiblesse de la jambe affectée ou la difficulté à la bouger peuvent également faire partie du tableau.

La sciatique peut être causée par diverses affections, dont les trois plus courantes sont les suivantes :

  • La hernie discale : C’est la cause la plus fréquente de sciatique. Elle se produit lorsque le coussin de tissu mou situé entre les os de la colonne vertébrale, appelé disque, se gonfle ou fait une hernie, ce qui exerce une pression sur les racines nerveuses.
  • Sténose spinale : Cette affection se traduit par un rétrécissement du canal rachidien, qui est le passage par lequel passent les nerfs. L’espace réduit peut comprimer les nerfs, entraînant des symptômes de sciatique.
  • Spondylolisthésis : Dans le cas du spondylolisthésis, l’une des vertèbres de la colonne vertébrale glisse hors de sa position normale et peut exercer une pression sur les nerfs voisins, provoquant des douleurs et une gêne au niveau de la sciatique.
A lire aussi :  Quelles sont les zones du corps les plus blessées chez les coureurs ?

La sciatique peut-elle provoquer des douleurs au genou ?

Pour déterminer la cause exacte de la douleur au genou et savoir si elle est liée à la sciatique ou à une autre pathologie, il est essentiel de consulter un professionnel de la santé.

Il peut procéder à un examen approfondi, étudier les antécédents médicaux et éventuellement demander des examens d’imagerie afin de diagnostiquer avec précision le problème sous-jacent et de recommander un traitement approprié.

Voyons comment la douleur du nerf sciatique au genou peut survenir.

Comme nous l’avons déjà mentionné, le nerf sciatique prend naissance dans le bas du dos, passe par les fesses et descend le long de l’arrière de la jambe.

Tout au long de son parcours, il se ramifie en deux nerfs importants, le nerf tibial et le nerf fibulaire commun, juste à côté du genou. Ces nerfs procurent des sensations à l’arrière et sur les côtés de votre jambe et à la base de votre pied.

Lorsque le nerf sciatique est comprimé ou irrité, comme dans le cas de la sciatique, cela peut entraîner des problèmes. Vous pouvez ressentir une douleur, des picotements et un engourdissement qui irradient du bas du dos jusqu’aux fesses et à l’arrière de la jambe.

Et devinez quoi ?

Cette gêne peut parfois s’étendre jusqu’au genou et même au-delà ! C’est parce que le même nerf responsable des sensations dans la partie inférieure de la jambe et du pied est touché.

Voici quelques-uns des symptômes que vous pourriez ressentir en cas de douleur au genou liée à la sciatique :

  • Douleur aiguë ou fulgurante dans le genou : Même si vous avez l’impression que la douleur provient de votre genou, elle est généralement due à la compression du nerf sciatique plus haut dans la jambe.
  • Fourmillements et engourdissements : Bien que ces sensations soient généralement ressenties dans le bas du dos et les fessiers, elles peuvent également se manifester au niveau du genou.
  • Faiblesse ou difficulté à bouger la jambe : Le nerf sciatique jouant un rôle dans le contrôle des mouvements de la jambe, vous pourriez ressentir une certaine faiblesse ou des difficultés à bouger la jambe en raison de la compression du nerf.
  • Douleur lors de mouvements spécifiques : La douleur au genou liée à la sciatique peut s’aggraver lors d’activités impliquant une flexion, une torsion ou un fléchissement du bas du dos.

Voilà, la sciatique peut entraîner des douleurs au genou. Cependant, voici d’autres causes courantes de douleur au genou, en particulier chez les coureurs :

Le genou du coureur

Le genou du coureur, également connu sous le nom de syndrome douloureux fémoro-patellaire (SDFP), est une affection courante qui peut entraver votre entraînement de course à pied et vous tenir à l’écart.

Il se caractérise par une douleur autour du tendon rotulien et sa prévalence chez les coureuses varie de 19 % à 30 % et chez les coureurs de 13 % à 25 %.

Les symptômes du genou du coureur comprennent une douleur sourde à modérée à l’avant ou à l’arrière du genou, une gêne lors de l’accroupissement et une douleur accrue lors de la marche en bas ou en descente.

Pour établir un diagnostic correct, il faut évaluer la douleur au genou lors d’une contraction musculaire résistante et exclure d’autres affections connexes.

Bursite

La bursite du genou est une inflammation d’une petite poche remplie de liquide située au-dessus et à l’intérieur du genou ou sur la rotule. La douleur la plus fréquente se situe au-dessus de la rotule (bursite prépatellaire) ou sur la face interne du genou, sous l’articulation (bursite de Pes Anserine).

A lire aussi :  Pourquoi ai-je mal aux chevilles quand je cours ? 5 causes possibles + solutions simples

Elle peut provoquer une douleur à l’avant du genou lorsqu’il est plié ou une douleur à l’intérieur du genou après avoir couru.

Cette affection est généralement causée par l’irritation de la bourse en raison d’une augmentation trop rapide du kilométrage ou de l’intensité de la course.

Le traitement se concentre sur le soulagement des symptômes, notamment par le repos, la glace et la chaleur, ainsi que par l’administration d’anti-inflammatoires contre la douleur. Le renforcement du genou peut aider à prévenir les blessures futures.

Déchirure du ménisque

Une déchirure du ménisque est une blessure courante du genou qui se produit lorsque le cartilage entre les os du tibia et de la cuisse se déchire. Elle provoque une douleur et un gonflement autour du genou, ce qui rend difficile l’extension complète de la jambe.

Les déchirures du ménisque sont souvent dues à une surutilisation ou à des mouvements soudains, comme une torsion ou un changement de direction.

Le traitement d’une déchirure du ménisque est généralement conservateur. Le repos, la glace, la chaleur et les AINS peuvent aider à soulager les symptômes. La chirurgie n’est pas toujours nécessaire et, dans de nombreux cas, vous pouvez recommencer à courir une fois que la douleur et le gonflement ont disparu.

Qu’est-ce qui aide à soulager la douleur au genou causée par la sciatique ?

Alors, qu’est-ce qui aide à soulager la douleur au genou causée par la sciatique ? Pour la plupart des gens, le traitement conservateur, y compris les protocoles de gestion de la douleur, est le plan d’action privilégié. Il existe peu de preuves permettant de classer un traitement comme étant le plus efficace.

Voici quelques options de traitement à envisager :

Glace et chaleur

À un stade précoce, la sciatique peut bénéficier d’une thérapie par le froid, qui consiste à appliquer des compresses froides ou de la glace sur la partie lombaire de la colonne vertébrale, là où se trouve le nerf sciatique.

La thérapie par le froid aide à réduire la conduction nerveuse, soulageant ainsi la douleur aiguë et la sensibilité causées par les lésions nerveuses. Elle réduit également le flux sanguin vers la zone affectée, ce qui entraîne un engourdissement et un soulagement de la douleur.

La thérapie par le froid doit être utilisée dans les 48 à 72 heures suivant l’apparition des symptômes, trois fois par jour pendant 15 à 20 minutes, et ne doit pas être utilisée de manière excessive afin d’éviter toute lésion de la peau ou du nerf.

D’autre part, la thérapie par la chaleur peut être bénéfique pour la sciatique en augmentant la circulation, en apportant de l’oxygène et des nutriments pour favoriser la guérison des tissus mous, en apaisant les muscles raides et en réduisant les spasmes musculaires douloureux.

La chaleur peut être appliquée au moyen de coussins chauffants, de bouillottes, de bains chauds ou en passant du temps dans un sauna.

Le choix entre la thérapie par la chaleur et la thérapie par la glace dépend des préférences individuelles et du stade de la sciatique.

Dans la phase aiguë, caractérisée par une inflammation et une douleur aiguë, la thérapie par la glace peut être plus bénéfique, tandis que la thérapie par la chaleur peut être plus appropriée lorsque la douleur devient moins intense.

A lire aussi :  Quel est votre taux idéal de graisse corporelle ?

L’alternance entre la thérapie par la chaleur et la thérapie par la glace peut s’avérer efficace pour certaines personnes.

Mouvement

Pour soulager la douleur de la sciatique au genou, il est essentiel d’éviter les activités qui déclenchent une gêne et de minimiser les positions assises ou debout prolongées. Essayez plutôt de changer régulièrement de position, en passant de la position assise à la position debout ou vice versa, afin de réduire la tension sur le nerf.

Essayez d’intégrer des exercices visant à renforcer votre tronc. Le renforcement des muscles du tronc peut contribuer à un meilleur soutien général du corps.

Des étirements doux de la colonne lombaire et des ischio-jambiers peuvent également être utiles. Les étirements favorisent la flexibilité et peuvent soulager la tension dans le bas du dos et les muscles des jambes.

La pratique régulière d’exercices légers comme la marche, la natation ou l’aquagym peut être bénéfique pour votre sciatique. Ces activités à faible impact contribuent à améliorer la circulation sanguine et à maintenir la mobilité des articulations.

Genouillère pour la sciatique

Faut-il utiliser une genouillère pour la sciatique ? L’efficacité d’une genouillère pour une douleur au genou dépend de la cause sous-jacente de la douleur et de l’affection spécifique traitée.

Les genouillères ne sont pas un remède universel contre la sciatique. Toutefois, si vous constatez une faiblesse et une déformation de votre jambe, une genouillère peut vous apporter un soutien.

Dernières réflexions : La sciatique peut-elle causer des douleurs au genou ?

La sciatique peut effectivement provoquer une douleur au genou, ainsi qu’une gêne dans le bas du dos, les fessiers et le long de la jambe. Cependant, d’autres pathologies peuvent présenter les mêmes symptômes.

Pour soulager la douleur au genou causée par la sciatique, des traitements conservateurs sont généralement recommandés.

Si vous ressentez une douleur au genou liée à une sciatique ou à toute autre affection, il est essentiel de consulter un professionnel de la santé afin de déterminer la cause sous-jacente et de recevoir un traitement approprié.

Nicolas Fondateur de Athlé expliqué

Qui est Nicolas ?

Lillois. 30 ans et 10 ans de pratique de la course à pied. Après avoir conseillé mes amis débutants, j’ai eu l’idée de créer un blog. En 2022, Athlé Expliqué a vu le jour pour vous apporter des réponses en vous donnant des conseils basés sur mes propres expériences.

Ce contenu vous a plu ? Il existe un moyen simple et symbolique pour m’encourager : offrez-moi un café. Cela me permettra de couvrir en partie les frais liés à la maintenance du site et le temps passé sur la rédaction des articles. Bien sûr, il y a des publicités sur Athlé Expliqué, mais pour le moment, ce n’est pas suffisant. Qui sait, un jour, je pourrai les enlever !

4 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x